Top 14 analyse Brive - Montpellier : le CAB repart de l'avant en 2016
Publié le mardi 5 janvier 2016 à 13:13

C'était une rencontre un peu charnière dans la saison de Brive. Après deux défaites pour terminer 2015, le CAB ne pouvait commencer 2016 par un nouvel échec. La partie face à Montpellier s'annonçait physique et elle a été. Les brivistes ont remporté cette rencontre contre un MHR au complet, se sont retrouvés dans le combat. Après Castres, certains feux étaient oranges. Désormais, les revoilà au vert.

img-accroche-analyse-match-top14-brive-montpellier 

Les points positifs

La touche. En début de saison, cela n'allait pas. La touche briviste balbutiait ses lancers et n'en récupérait que très peu. Samedi, si Brive a su résister à la pression adverse dans un premier temps puis a su renverser la vapeur dans un second temps, c'est grâce en partie à la performance spectaculaire de son alignement : 7 ballons volés ! Certes, Brive a perdu 3 lancers mais la performance de l'alignement mené par Petrus Hauman est remarquable. En face, c'était un des meilleurs alignements du Top 14 avec au talonnage Bismark Du Plessis, international sud africain et titulaire chez les Springboks depuis de nombreuses années. Le talonneur international (tout comme son remplaçant Géli) a eu énormément de mal à lire le contre briviste qui s'est régalé. La science d'Hauman alliée au double mètre de Steenkamp sont des atouts non négligeables dans la manche du CAB pour la deuxième partie de saison.

Les remplaçants de luxe. L'infirmerie commence à se vider à Brive mais ce n'est pas encore tout à fait ça. Et certains joueurs ont dû endosser des costumes qui ne sont pas les leurs habituellement mais ils s'en sont sortis très bien. Efficace la semaine dernière à Castres, Poutasi Luafutu a renouvelé la performance contre Montpellier. Aussi bien en attaque qu'en défense, l'australien a fait parler sa puissance. Et c'est lui qui marque le seul essai de la rencontre en tout début de seconde période (tout en intervenant à 2 reprises dans la construction de l'action). Matthieu Ugalde, pour sa part, a pris la place de Gaëtan Germain à l'arrière du CAB. S'il y a eu quelques imprécisions au début (notamment une avec Namy), l'arrière de substitution a parfaitement rempli le contrat, alternant entre le jeu au pied (certes moins puissant que Germain) et les courses. Il est d'ailleurs décisif sur l'essai de Luafutu en attaquant parfaitement la ligne avant de servir Masilevu. Il est également le 2e 3/4 à avoir parcouru le plus de terrain derrière ... Teddy Iribaren qui prenait la charge du buteur. Et à Brive, c'est compliqué de passer derrière Germain. Mais le demi de mêlée a répondu présent avec un très beau 5/6 au pied. Son seul échec intervient sur son premier coup de pied, repoussé par la barre transversale. Si on pouvait se poser la question d'un plan B en cas d'absence (ou de méforme) de Gaëtan Germain, Teddy Iribaren a démontré qu'il pouvait être ce plan B. A condition de ne pas terminer crampé dans le dernier quart d'heure !!!

img-contenu-analyse-match-top14-brive-montpellier-1

Dans le costume de Gaëtan Germain, Teddy Iribaren a récité sa partition à merveille !

Le banc de touche. Si le CAB est si efficace en seconde période, l'apport de son banc de touche peut en être une réponse. Encore samedi, les remplaçants brivistes ont su apporter leur pierre à l'édifice et même solutionner quelques problèmes. Le banc a déjà été mis à contribution plus tôt que prévu avec les blessures de Jgenti et Marais. Un peu en difficulté en mêlée, Brive a réglé le problème avec la rentrée du duo Pointud - Da Ros. Avec cette première ligne (Pointud Da Ros Jourdain), la mêlée briviste ne s'est plus fait sanctionnée et a par contre sanctionné la mêlée adverse. Wilhelm Steenkamp a amené un problème supplémentaire en touche et a été précieux en défense avec 6 plaquages réussis. Fabien Sanconnie a très bien pris le relais d'un très bon Koyamaibole qui a retrouvé quelques couleurs samedi soir. Jean Baptiste Péjoine a géré le tempo, fait tomber le chrono et maintenu Montpellier et Brive dans les 22 adverses dans les dernières minutes de la rencontre.

 

Les points négatifs

La première période. L'année 2016 n'a pas réglé le problème du premier acte pour le CAB. Brive est un diesel, bien plus performant après le repos qu'après l'échauffement. A l'extérieur, cela a couté des rencontres mais pour l'instant à domicile, les brivistes ont su réagir après ses entames manquées. Samedi soir, Brive a subi le défi physique imposé par Montpellier, a subi en mêlée et s'est montré indiscipliné. Le MHR et le duo de buteurs Catrakilis - Paillaugue en ont profité pour faire payer ces fautes aux corréziens. Le MHR mène 12 à 6 et semble se diriger vers une victoire à l'extérieur. Mais si Brive affiche un différentiel de +2 après 40 minutes, le différentiel n'est plus du tout le même au coup de sifflet final : +27 ! Soit un gain de 25 points sur la 2e mi-temps ! Samedi, Brive - Montpellier n'a pas échappé à la règle : la seconde période est le territoire du CAB ! Il faut que désormais la première période devienne possession briviste.

La mêlée. Dominatrice en début de saison, la mêlée briviste connait un petit coup de moins bien depuis quelques matchs. Sur les premières rencontres de la saison, personne ne pouvait résister à la machine noire et blanche qui récupérait un nombre conséquent de pénalités, ce qui faisait le bonheur de Gaëtan Germain. Mais il semble que depuis plusieurs rencontres, les adversaires du CAB trouvent une parade et bousculent de plus en plus la mêlée briviste. Samedi, la pack montpelliérain a imposé sa puissance et mis à mal Brive. Catrakilis s'est alors transformé en bourreau. Heureusement pour Brive, le supplice n'a duré qu'une mi-temps et l'apport des remplaçants a permis d'inverser la tendance et de reprendre la domination habituelle. L'édifice vacille pour l'instant mais ne s'écroule pas. En tout cas pas encore.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-montpellier-2

Guillaume Ribes et Giorgi Jgenti en pleine discussion pour trouver des solutions en mêlée

 

En conclusion

Après deux défaites de rang, ce match contre Montpellier n'était pas forcément idéal pour relancer la machine. Surtout que le MHR venait avec toute sa puissance physique pour décrocher une victoire à l'extérieur. Mais Brive a su répondre présent dans le défi physique. Mieux, les brivistes ont accéléré en tout début de 2e mi-temps pour prendre la tête au tableau d'affichage et ne plus la lâcher. Le CAB a pu compter sur un banc et des plans B particulièrement efficaces et bons. Les corréziens retrouvent le Top 6 après 12 journées. Petit à petit, les blessés vont revenir. Et s'il se passait quelque chose d'incroyable d'ici le printemps ?

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble Montpellier
Résultats Top 14