Top 14 analyse Brive - Castres : le CAB veut croire en une fin heureuse
Publié le mardi 29 mars 2016 à 12:18

Samedi, joueurs comme supporters ont connu tout l'éventail des émotions durant 80 minutes. L'inquiétude a laissé sa place à l'espoir puis à la déception et enfin la joie immense de la victoire. Brive n'a pas réalisé un match plein mais il a gagné la rencontre avec beaucoup de cœur et malgré tout un peu de talent. De quoi donner de l'envie pour la fin de la saison.

img-accroche-analyse-match-top14-brive-castres 

Les points positifs

Le mental briviste. Brive a été dominé copieusement durant 40 minutes mais les joueurs se sont accrochés. Toujours en retard au tableau d'affichage à l'heure de jeu, Brive n'a cessé de chercher des solutions pour renverser la vapeur. Puis ce fut le moment des chassés-croisés. Jourdain marque son essai, Urdapilleta passe une transformation, Germain en passe une également. Alors qu'il reste moins de 5 minutes à jouer, le CAB a qu'un petit point d'avance. Les brivistes ont connu ce genre de scénario à plusieurs reprises cette saison mais pas comme samedi. Combezou marque l'essai castrais et à ce moment là, tout semble plié vu qu'il reste moins d'une minute à jouer. Et bien non, Brive joue son va-tout et lâche ses dernières forces dans la bataille. Une bataille qui va durer 3 minutes et va être des plus stressantes. Et puis, le guerrier des guerriers, Arnaud Mignardi, sortit sa cape de Superman pour marquer l'essai de la victoire. Encore fallait-il que Gaëtan Germain transforme. La pression était énorme mais les nerfs étaient solides. Une victoire arrachée avec les tripes et un mental d'acier, certaines victoires valent plus que 4 points.

La défense. Depuis le début de saison, Brive et Castres s'appuient sur des défenses solides. Ce n'est pas pour rien qu'à l'issue de cette journée, les deux clubs soient classés 5e (Brive) et 6e (Castres) au chapitre des meilleures défenses du Top 14. Certes, il y a eu du déchet des deux côtés (17 défenseurs battus à Brive et 18 à Castres) mais on affiche plus de 80% de plaquages réussis avec plus de 100 plaquages effectués sur toute la rencontre (100 pour Brive et 130 pour Castres). Les deux attaques n'ont pu réellement s'exprimer avec seulement 9 franchissements (4 pour Brive et 5 pour Castres). Mais les brivistes ont réellement sorti les barbelés durant la première période, au plus fort de la tempête castraise. Défendant dans leurs 22 mètres, ils n'ont finalement concédé que 6 points (sur des pénalités lointaines) et se sont laissés dans la rencontre. Au total, la 3e ligne titulaire Hirèche - Luafutu - Hauman a été au four et au moulin avec 27 plaquages réussis pour 5 manqués. Si l'attaque peine encore à trouver de la constance et de la confiance, la défense est bien en place et résiste même aux plus grosses tempêtes.

Luafutu - Petre Depuis quelques semaines, ces deux joueurs sont en train de monter en puissance et le CAB apprécie ce changement. Depuis son retour à Brive, on avait retrouvé un Luafutu très énergique en défense, précieux dans les rucks mais qui avait du mal à perforer en attaque. Ce qui avait fait sa force durant la saison en Pro D2. Mais à l'image du match de samedi contre Castres, le 3e ligne a fait parler sa puissance pour mettre son équipe dans l'avancée. Il a réussi 12 courses, 2e plus gros total du match (derrière les 13 de Waqaniburotu), a battu 3 défenseurs et réalisait une passe après contact. L'autre joueur briviste qui a fait parler sa puissance c'est Benjamin Petre. Recruté à l'intersaison dans ce cadre-là, il avait enchainé les titularisations en début de saison avant de redescendre un peu dans la hiérarchie. Mais après une entrée remarquée du côté de Grenoble, il a enchainé une deuxième grosse performance face à Castres. Il a amené sa puissance en attaque et se montre difficile à mettre au sol. Sur l'action décisive, c'est lui qui se trouve au bon moment et au bon endroit pour récupérer le renvoi. Certes, c'est son compère au centre qui a brillé mais Petre n'y est pas étranger avec ses 8 courses (le plus pour un 3/4 briviste) et ses 30 mètres parcourus. En défense, l'ancien agenais ne donne pas sa part au chien même s'il y a eu du déchet au plaquage (5 plaquages manqués sur 12 tentés).

img-contenu-analyse-match-top14-brive-castres-1

Saïd Hirèche et Benjamin Petre n'ont pas ménagé leurs efforts pour vaincre Castres samedi

Les points négatifs

La première période On aurait tendance à dire encore et toujours. Mais il est vrai qu'à part quelques exceptions (Racing, Oyonnax, Stade Français), Brive ne brille pas en première période. Au moment de revenir aux vestiaires, les brivistes sont souvent derrière au score, la plupart de temps de peu mais ils le sont. Sur les 22 essais marqués, 5 seulement l'ont été dans le premier acte et il faut attendre la 20e minute pour voir le plus rapide, en l’occurrence celui de Masilevu à Toulon il y a quelques semaines. Samedi, Brive a été pris à la gorge d'entrée de jeu par Castres qui avait semble-t-il bien analysé le jeu corrézien. Cantonné à défendre dans ses 22 mètres, le CAB a résisté à la pression du CO qui n'a pas réussi à enfoncer le clou. Il a sûrement laissé échapper la victoire à cet instant là. Car sur la vraie première attaque briviste qui a lieu à la sirène, Brive obtient une pénalité et la transforme pour revenir à 6-3 à la pause. Un petit miracle au vu de la domination castraise et de la piètre production offensive briviste de ce premier acte.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-castres-2

Brive n'a fait que défendre en première mi-temps contre Castres

 

La touche. Samedi, ce n'était pas la journée de la touche, qu'elle soit briviste ou castraise. Les deux équipes ont perdu 6 ballons chacune sans compter les munitions captées difficilement. Castres a dominé la première période en décryptant le moindre mouvement briviste et en privant le CAB d'une grande partie de ses munitions. Mais Brive a réagi après la pause en se "vengeant" sur le talonneur castrais. En bon capitaine de touche, Petrus Hauman a montré la voie en volant un total de 4 ballons sur l'ensemble de la rencontre. Si Brive et Castres ont eu leur mi-temps, aucune n'a dominé ce secteur et n'a pu imposer sa patte sur la rencontre.

 

En conclusion

Le maintien étant assuré depuis quelques semaines, Brive veut montrer un autre visage en cette fin de saison. Il y a encore de l'imprécision mais cela semble aller dans le bon sens. Surtout, les brivistes se sont remis à gagner samedi contre Castres. Une victoire au courage, arrachée dans les dernières secondes. Ce groupe fait preuve d'un gros mental et arrive à limiter la casse durant les temps faibles (généralement la première période). Certains joueurs commencent à sortir du lot (Petre, Luafutu, Mignardi) et peuvent tirer le club vers des sommets qui semblent inaccessibles. Mais avec ce club, rien ne semble inaccessible.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14