Top 14 analyse Brive - Clermont : des bobos, de l'intensité et quelques regrets
Publié le mardi 8 décembre 2015 à 18:29

Dimanche, tout pouvait arriver dans cette rencontre entre Brive et Clermont. Comme prévu, on a assisté à une farouche bataille entre coujoux et jaunards et jusqu'au coup de sifflet final, tout pouvait basculer dans un camp comme dans l'autre. Finalement, le grand frère a gagné mais le petit frère a montré son potentiel et son caractère. Désormais, les deux vont soigner leurs plaies et repartir bientôt au combat.

Déçus du résultat contre l'ASM Clermont, les joueurs du CA Brive effectuent le tour d'honneur tête basse et abattus 

Les points positifs

La progression du CAB. Cette saison, le CAB semble avoir franchi un cap et chaque rencontre en est la preuve. Inefficace la saison dernière à l'extérieur, Brive a déjà récolté 11 points dont deux victoires qui plus est chez des concurrents directs au maintien. Dimanche, les brivistes ont montré qu'ils pouvaient rivaliser les yeux dans les yeux avec un des cadors du championnat dans un match certes pas très spectaculaire mais d'une grande intensité physique. Le CAB montre que sa place dans le haut du Top 14 n'est pas usurpée. Maintenant que la surprise devient de moins en moins une surprise, la prochaine étape du développement corrézien est : la confirmation. Comme l'ont affirmé plusieurs joueurs à l'issue de la rencontre, ils savent ce qu'il faut accomplir pour naviguer dans ces eaux où les prédateurs sont tous aussi gros les uns que les autres. Ça tombe bien : la chasse est le passe-temps favori de plusieurs brivistes ! A vos fusils !

La touche.  Depuis le début de saison, l'alignement briviste peinait à trouver son rythme de croisière. A la recherche d'un match référence, Brive l'a sûrement trouvé face à Clermont. Constant et performant pendant 80 minutes, le CAB a posé beaucoup de problèmes aux clermontois dans ce secteur. Ne perdant aucun ballon et en récupérant 3 sur lancers adverses, l'alignement a parfaitement relevé le défi. Les munitions volées auraient aussi pu être plus nombreuses car cela s'est parfois joué à rien pour que ça retombe dans les mains brivistes. Le duel a été de haute volée entre Petrus Hauman et Camille Gérondeau. Contre un adversaire de haut niveau, Brive a fait son meilleur duel et l'a remporté. Dommage que cela ne se soit pas transformé dans le jeu ensuite.

Gaëtan Germain L'arrière briviste est toujours l'option offensive numéro 1 du CAB. Auteur des 21 points de Brive face à Clermont, il clôture la rencontre avec un 7/8 aux pénalités, connaissant son échec sur une pénalité à 50 mètres. Si la performance individuelle est déjà remarquable, elle le devient encore plus quand on ajoute le fait que Germain a joué blessé pendant plus d'une heure de jeu. Victime d'une grosse béquille à sa cuisse droite (sa jambe de frappe), le briviste a serré les dents jusqu'à la fin, le CAB ne pouvant plus effectuer de changements sur sa ligne de 3/4. Mais malgré cela, il a continué à aligner les pénalités et les coups de canon de plus de 50 mètres. Tout ça en n'étant pas à 100%. La présence conjuguée de Yannick Bru et Jean-Michel Rancoule n'est peut être pas si anodine que ça.

Malgré une béquille à la cuisse, le buteur du CA Brive, Gaëtan Germain, a réalisé une grosse performance contre l'ASM Clermont

Même blessé, Gaëtan Germain continue de réaliser son travail sans sourciller

 

Les points négatifs

Pas les patrons sur le terrain. Certes, Brive s'est accroché et n'a pas démérité dans cette rencontre. Le bonus défensif est mérité mais un derby reste un derby. Seule la victoire compte, surtout à domicile. Tout le monde connaissait le contexte de la rencontre et savait que Clermont était en mission ce dimanche. L'ASM a imposé sa loi d'entrée de jeu comme l'a montré le plaquage de Bardy sur Ugalde et le double plaquage dans la foulée sur Petre. Mis à part à la 78e, Brive n'a jamais imposé sa loi et s'est même montré trop respectueux à la limite. On ne demande pas de déclencher une générale dès le coup d'envoi mais bomber le torse à certaines occasions n'aurait pas été de trop.

Une infirmerie garnie. Des deux côtés, ce derby a laissé des traces. On savait que les impacts allaient faire mal dès les premières minutes mais à ce point. Cela rappelle le Brive - Clermont de mars 2014. Brive avait gagné 26-24 mais avait perdu Swanepoel (fracture tibia), Da Ros (ligaments croisés) et Barnard (luxation coude) sur blessure. En 20 minutes, le CAB a dû faire rentrer ses 2 3/4 disponibles sur le banc. Laranjeira a pris la place de Petre, touché à une cheville, et Bezy a remplacé Radikedike touché très sérieusement au genou. A ces blessures précoces, on peut rajouter Germain (cuisse) et  Snyman (cheville). Du côté de Clermont, Planté sera absent 4 à 8 semaines (genou), Abendanon 3 semaines (adducteurs) mais surtout Zirakashvili victime d'une fracture de l'avant-bras qui sera absent entre 4 et 5 mois. Une victoire pour Clermont et un bonus pour Brive obtenus à la Pyrrhus.

L'animation offensive. Si la touche a trouvé son déclic dimanche, ce n'est toujours pas le cas de l'attaque. Fortement perturbée par les blessures, la ligne de 3/4 a eu beaucoup de difficultés à contourner et déstabiliser la défense agressive de Clermont. Depuis le début de saison, Brive peine à trouver des espaces, à mettre de la vitesse. Si Brive est réputé pour sa défense, le classement des meilleures attaques reflète les difficultés corréziennes avec la 11e attaque et juste 11 essais en 10 matchs. L'attaque manque de puissance, de tranchant et de vitesse pour déborder des blocs globalement bien en place et très physique. Dimanche, malgré une possession en faveur d'eux, les brivistes ont buté sur un mur (pour preuve la quarantaine de plaquages supplémentaires qu'a réalisé l'ASM) et ont balayé la largeur du terrain mais en manquant de profondeur dans son jeu. Peut être qu'un jeu au pied d'occupation efficace aurait pu permettre de trouver des espaces dans une défense un peu moins compact que sur une défense en ligne.

La défense de l'ASM Clermont a parfaitement contré les velléités offensives du CA Brive notamment sur les ballons portés

La défense clermontoise a parfaitement contré les velléités offensives brivistes

En conclusion

Tout le monde attendait cette rencontre et même si elle n'a pas atteint des sommets techniques, l'intensité physique a été énorme. Les deux équipes ont laissé beaucoup de forces dans la bataille et Clermont, plus habitué à ce type de duel, a fini par remporter ce derby du Massif Central. Brive n'a pas démérité et repart avec un bonus défensif mérité. Mais les 2 sorties prématurées dans sa ligne de 3/4 et un peu plus de caractère empêchent Brive d'aller chercher plus qu'une victoire de prestige. Après cette rencontre, les joueurs du CAB savent ce qu'il reste à faire pour naviguer dans ces hauteurs du classement.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14