Xavier Ric « Le CAB est en danger »
Publié le jeudi 12 novembre 2020 à 11:00

Le monde est en souffrance depuis plusieurs mois, l'année 2020 restera gravée dans les mémoires. Comme tous les autres secteurs, le sport se demande comment il va s'en sortir. Directeur général du CAB, Xavier Ric fait le point en ce qui concerne son club.

Depuis maintenant quelques jours/semaines, les différents présidents (ou directeurs sportifs) de club tirent la sonette d'alarme sur la survie de leur club, de leur sport. Tony Parker (président de l'ASVEL) monte au créneau et au rugby, tous les clubs se sont plus ou moins exprimés. Qu'en est-il de la situation au CAB ? Xavier Ric est passé par France 3 Limousin et La Montagne pour faire le point.

La situation du CAB

Le maintien d'une jauge à 5000 spectateurs a pu limiter la casse mais le passage au huis-clos rend les choses beaucoup plus compliquées et surtout cela vide les caisses du club, déjà pas bien remplies à ce stade de la saison.

Tous les voyants sont dans le rouge malgré les nombreuses marques de soutien qu’on reçoit. Avec les huis clos, par match, nous perdons des centaines de milliers d’euros.

Comme l'avait déjà dit dans l'Equipe Simon Gillham, Brive peut tenir jusqu'à la fin de la saison en utilisant les fonds propres du club. La question est : on fait quoi après ? Xavier Ric espère pouvoir compter sur une aide de l'Etat forte en faveur des clubs sportifs mais les annonces sont soit peu claires soit inexistantes (dans les annonces gouvernementales, le sport et la culture sont relégués aux oubliettes). Le DG du club sait qu'il pourra compter sur les supporters du club qui ont pour certains déjà annoncés qu'ils ne demanderaient pas de remboursement. Certains sont même prêts à mettre la main à la poche pour sauver le club si cela devait être le cas.

 

Mais la question qu'on peut se poser, en souhaitant la fin des huis clos rapidement et un retour progressif du public dans les stades/salles sur la 2e partie de la saison, on fait quoi après ? On continue comme ça en étant à la merci d'un nouveau problème de grande ampleur ? Ou on modifie le modèle économique du rugby ?

 

Des pistes de changement

Et si en premier lieu, on revenait à un modèle plus sain, plus vertueux ? Les salaires et les dépenses des clubs ont explosé en quelques années sans que forcément les recettes suivent la même trajectoire. Tous les clubs ont été obligés de s'engager dans cette course à l'armement et actuellement, sans recettes importantes depuis février, le chateau de cartes s'écroule. Tant que les recettes n'augmentent pas réellement, revenons à des salaires plus décents compte tenu des caractéristiques du rugby (peu de championnats professionnels, stades à moins de 20000 places, compétitions européennes peu valorisées ...). A Brive, les Afeciouna ont été créés en juillet pour amener une source de revenus supplémentaires. Est ce que ce sera suffisant ? Est ce que cela va se développer ailleurs ? La période actuelle est un examen de passage, soit ça prend auprès des supporters, soit ça casse.

En deuxième lieu, est ce qu'un changement de formule du championnat peut aider ? Top 12 (ou moins), Top 14, Top 16 (ou plus avec un système de conférences/poules) ? Est ce qu'on privilégie les plus gros clubs ou on offre la possibilité à un maximum de clubs d'être au plus haut niveau ? Malgré tout, on sent bien que la réflexion dans toutes les élites sportives est de réduire l'élite que de l'agrandir pour réduire un peu les cadences infernales des joueurs.

En troisième lieu, et si on diversifiait les recettes ? Et si on valorisait enfin l'effectif d'un club ? Actuellement, que vaut un effectif pour un club ? 0 euro. Les joueurs partent (quasiment) tous en fin de contrat et donc ne rapportent absolument rien. Prenons l'exemple de Brive. Claassen, Estebanez, Palisson, Sanconnie, Iribaren, Ledevedec, Luafutu, Germain ... Ils sont tous partis dans des clubs plus importants sans rien (ou quasiment) apporter au club en terme d'argent. Si vous faites une grosse vente, vous allez investir une partie de cet argent sur l'achat d'un autre joueur dont le club va investir cet argent sur un autre joueur etc... Ce mode transfert ne va pas réduire pour sûr l'écart entre les gros et les petits mais au moins, pour les clubs "formateurs", cela permettrait de valoriser cette formation et de diversifier le panel des recettes, actuellement trop basé sur les recettes liées aux matchs.

 

On ne prétend pas avoir la réponse à tous les problèmes, ni même que nos idées soient les bonnes ou qu'elles soient réalisables. Nous sommes comme tous les supporters, toute la population et nous aspirons à la même chose : que cette pandémie s'arrête au plus vite, que l'économie reparte et que la vie redevienne normale.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 La Rochelle 30
2 Toulouse 24
 
12 Castres 11
13 Brive 10
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 9
Castres 29 30 Bordeaux
Pau 16 22 Toulouse
Agen 9 38 Toulon
Bayonne 29 20 Montpellier
Brive 19 23 Racing 92
Stade Français Paris 35 13 La Rochelle
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14