La leçon est rude pour Brive à Paris, l'analyse du match
Publié le mardi 5 janvier 2021 à 06:00

Il y avait de l'espoir, un peu d'ambition avant ce déplacement. Après, il y a des interrogations et quelques confirmations. La nouvelle victoire à Paris attendra encore un peu et ce résultat montre aussi que tout n'est pas encore réglé, que la série de trois victoires n'a pas répondu à toutes les questions.

 

Les points positifs

La conquête. En début de saison, la conquête était en ordre dispersé. Un coup, la touche n'allait pas. Un autre, la mêlée était en difficulté. Mais depuis plusieurs matchs, la conquête est bien mieux et sur ce match à Paris, elle a permis à Brive de revenir au score. La touche perd très peu de ballons sur ses dernières sorties et commence à poser des problèmes au niveau du contre. Le duo Thomas Acquier - Peniami Narisia fonctionne très bien et il n'y a pas de baisse de qualité au lancer quand l'un remplace l'autre. Les mauls ont fait très mal aux parisiens dimanche. Si sur le premier essai, il a fallu repasser par une phase de passes, le 2e essai est l'essai typique du maul : pénaltouche à 5 mètres, prise de balle, structuration, avancée, essai. La mêlée n'a pas écrasée son vis-à-vis mais a tenu le choc. Elle a été mise à la faute mais elle a aussi obtenu des pénalités. Confronté à Paul Alo-Emile, Wesley Tapueluelu a livré un bon duel. En attendant de disposer d'un jeu offensif meilleur, la conquête retrouve des couleurs et va permettre de voyager dans les prochaines semaines.

Ca sent l'essai de Brive !

 

Un moment d'espoir. Brive a manqué son début et sa fin de rencontre, disons, ça a pris l'eau pendant 55 minutes. Au milieu de tout cela, il y a eu du mieux. Brive a réduit un peu ses erreurs et surtout a été efficace devant. Mené 17-0, le CAB inscrit un premier essai par Joris Jurand. Un deuxième essai arrive à la suite d'une pénaltouche et d'un maul victorieux, conclu par Pietro Ceccarelli. Profitant de sa supériorité numérique, Brive a tenté de frapper fort à la sirène mais se précipite un peu sur cette dernière possession. Après la pause, Brive continue et va bonifier un ballon perdu par Joris Segonds. Kitione Kamikamica ramène son équipe à six points de Paris, après ce 21-10 à cheval sur la mi-temps. Malheureusement, Brive va voir s'éloigner tout espoir de résultat à Paris dans les minutes qui vont suivre ce rapproché.

 

Les points négatifs

La défense. Forcément, en encaissant 51 points et 6 essais, la défense briviste est pointée du doigt mais que ce soit James Coughlan ou Matthieu Voisin par exemple, tout le monde le sait et sait qu'il doit faire bien mieux pour espérer quoi que ce soit sur un match. Une statistique résume tout : 45% de plaquages ratés, 39/71 soit 32 plaquages ratés. A ce niveau, c'est énorme. Les bonnes défenses commencent à 80% de plaquages réussis. Il y a eu les plaquages manqués mais aussi les mauvais positionnements. Sur le premier essai, Kitione Kamikamica se colle trop à Victor Lebas et laisse l'espace trop important entre lui et Seva Galala qui marque Pablo Matera. Sur le 5e essai, Waisea Nayacalevu s'infiltre trop facilement entre Galala et Valentin Tirefort pour marquer. Face à Montpellier pour commencer, Brive doit être meilleur en défense et bien se répartir sur la ligne. Et surtout gagner les duels.

La ligne défensive a trop cédé sur ce match

 

Les renvois. Paris s'est nourri des pertes de balle du CAB tout au long de la rencontre, que ce soit au contact avec notamment un Otar Giorgadze particulièrement surveillé par la 3e ligne parisienne ou sur une phase de jeu particulièrement travaillée lors des mises en place : les renvois. Brive n'a pas contrôlé un seul renvoi et a rendu systématiquement le ballon au Stade Français. Que ce soit Matthieu Voisin, Victor Lebas ou Lucas Paulos, Brive n'a jamais pu repartir sur quelque chose de propre après avoir marqué des points. Mais surtout, il a concédé des points derrière comme une pénalité de Segonds ou l'essai de Hall qui se construit après une mêlée qui fait suite à un renvoi non contrôlé. Paris, avec ces ballons, a pu s'installer très rapidement dans le camp briviste et amener le danger dans les 22 mètres. Brive doit conserver ses ballons pour s'éloigner de sa zone de marque et renvoyer le jeu au plus proche de la ligne médiane.

 

En conclusion

Ce déplacement au Stade Français était comme un test pour le CAB. Il y avait la possibilité de faire un résultat mais Paris est redevenu solide, notamment à la maison avec quatre victoires de rang. Malheureusement, Brive a offert trop de largesses dans son jeu, a connu trop d'imprécisions pour pouvoir espérer quelque chose. La défense a failli tandis que la conquête a offert une lueur d'espoir. Face à Montpellier, il faudra régler ces problèmes pour espérer remporter la victoire dans ce duel de bas de tableau.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 66
2 La Rochelle 63
 
9 Stade Français Paris 45
10 Brive 44
11 Montpellier 40
 
13 Pau 32
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 20
Stade Français Paris 27 34 Clermont Ferrand
Bayonne 23 13 Racing 92
Bordeaux 11 26 La Rochelle
Brive 57 3 Agen
Castres 38 33 Pau
Toulouse 16 29 Montpellier
Lyon 54 16 Toulon
Résultats Top 14