Brive ne veut pas céder, l'analyse du match
Publié le mardi 6 mars 2018 à 18:00

Pour ce deuxième déplacement de suite, Brive a réalisé une nouvelle belle performance mais les défauts restent. Cependant, les brivistes ramènent un bonus défensif qui pourrait compter dans la course au maintien. Désormais, le CAB va devoir gagner des matchs.

 

Les points positifs

Un contenu intéressant. Dans une situation compliquée au classement, Brive ne s'est pas refermé sur lui-même lors de ce déplacement au Racing. Comme à Toulouse, le CAB a dominé la première période en jouant et en créant de belles différences. Malheureusement, il manque la concrétisation pour que cela soit parfait. En seconde période, Brive n'a plus le ballon et se met à défendre. Collectivement, l'équipe s'accroche à l'espoir de ramener quelque chose. Et contrairement à Toulouse, le CAB parvient à ramener un point de ce déplacement. La semaine dernière, les brivistes ont réalisé un gros match offensif mais n'a pas été payé de ses efforts. Samedi, ils ont réalisé un bon match offensif en première période et un bon match défensif en deuxième période et cette fois, il y a une récompense pour cette prestration. Brive a des capacités mais va devoir les concrétiser dans les semaines à venir.

Thomas Laranjeira. Pendant plusieurs saisons, il était le joueur polyvalent par excellence. Il pouvait dépanner à l'ouverture, au centre et même à l'arrière. Mais depuis quelques semaines, Thomas Laranjeira commence à faire sa place à l'arrière. Samedi, Laranjeira a été précis au pied (3/3 au pied et 8 points au total) mais surtout très bon relanceur avec 86 mètres en 10 courses, 2 franchissements et 1 défenseur battu. Certes, une de ses relances coute 3 points mais l'arrière briviste n'hésite pas à accélérer le jeu et provoquer l'incertitude dans la défense adverse. C'est un style différent de celui de Gaëtan Germain mais Thomas Laranjeira apporte une solution supplémentaire dans le jeu offensif du CAB.

Thomas Laranjeira commence à s'imposer au sein du CAB

 

Les points négatifs

Les turnovers. Comme à Toulouse, Brive a payé au prix fort ses pertes de balle en première période. Un en-avant au milieu du terrain et après quelques passes, c'est l'essai de Brice Dulin. Une touche mal négociée et quelques temps de jeu plus tard, c'est l'essai de Marc Andreu. Une touche pas trouvée, Laranjeira qui tente une relance, le soutien se met à la faute, Lambie passe la pénalité. 7+7+3 = 17. Le Racing 92 a marqué l'ensemble de ses points directement après des erreurs brivistes et a su conserver l'avantage jusqu'à la fin pour l'emporter. Si Brive veut s'en sortir, il va falloir vite gommer ces imperfections car match après, ça se paie cash et cela annule les bonnes prestations d'ensemble des brivistes.

La défense. La Rochelle avait il y a quelques semaines exploité le défaut d'une "rush defense". Le Racing en a fait de même samedi. Sur le premier essai, le Racing prend de vitesse la défense briviste et opte pour le jeu au pied dans le dos de la défense. Les brivistes se font prendre et en plus ne sont pas heureux avec le rebond qui bénéficie à Dulin. Pour le deuxième essai, Brive est bien en ligne et Benjamin Lapeyre ferme les extérieurs. Dulin décide alors de jouer dans le dos, Marc Andreu prend de vitesse le repli briviste et marque le deuxième essai. Ce n'est pas la première fois que Brive se fait prendre dans son dos et si par exemple La Rochelle et le Racing 92 ont vu ce défaut, d'autres équipes ont remarqué ceci également.

Le Racing prend à revers la défense briviste

 

Les blessures. Le chat noir du début de saison est de retour : Luafutu contre Pau, Megdoud à Toulouse et désormais Lapeyre au Racing. Alors que l'infirmerie était presque vide, elle recommence à se remplir, au moment où le club a besoin de toutes ses forces vives pour aller chercher le maintien. Personne n'est irremplaçable mais en une semaine, la hiérarchie au poste d'ailier est complètement chamboulée. Brive vient de perdre son n°1 et son n°3. Brive a peu de grosses individualités mais se targue d'avoir un gros collectif. C'est durant ces périodes qu'un club voit si oui ou non il a un effectif complet et polyvalent. Avec les blessures, des joueurs vont gagner du temps de jeu. A eux de saisir leur chance.

 

En conclusion

En voyant le CAB évoluer au Racing, nous avons eu l'impression de revoir le match à Toulouse une semaine plus tôt. Brive a la possession, Brive attaque, Brive ne concrétise pas, Brive se fait contrer. Mais cette fois, Brive obtient le bonus défensif. Avec les victoires d'Agen et d'Oyonnax, ce n'est pas forcément un bon résultat mais c'est un moindre mal. Cependant, pour que ce point représente quelque chose, il faudra le bonifier à domicile ce samedi contre Clermont. Brive n'a plus beaucoup d'options et doit décrocher la victoire, coute que coute. L'avenir du club en Top 14 en dépend.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14