Brive a été trop imprécis pour espérer quoique ce soit à Pau, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 27 août 2019 à 06:00

Débuter par un match à l'extérieur peut permettre d'évoluer avec moins de pression. Mais débuter chez une équipe revancharde est difficile. Brive a souffert au Hameau et n'a pas paru entré dans la partie et ce Top 14. Dommage car il y avait la place de faire quelque chose au Hameau.

 

Les points positifs

La 2e période. Brive a passé la première période sans le ballon. C'était mieux en deuxième période et le CAB a tenu le ballon, obligeant Pau à défendre. Les brivistes ont amené plus de vitesse dans leur jeu, un peu plus d'envie même si à certaines occasions, il a manqué de la justesse. Stuart Olding ou Joris Jurand par exemple ont réussi à faire quelques différences en portant le ballon. Si la défense paloise a craqué à une reprise, elle a été sous pression à d'autres instants. Au niveau de l'implication, même si ce n'était pas parfait, la 2e période est à retenir. A 10 minutes de la fin, les entrants concrétisent leur arrivée sur le terrain avec l'essai de Richard Fourcade. Brive est revenu à 23-14. Un essai et c'est le bonus. Mais il n'arrivera jamais. Avec des enchainements meilleurs et un peu plus de confiance, Brive a les moyens de poser des problèmes dans ce Top 14.

Olding a réussi quelques percées qui ont débouché sur des actions d'essais

 

Les points négatifs

L'adaptation. Il est souvent difficile de s'adapter à une nouvelle division. Sur ce premier match, Brive n'a pas paru être une équipe de Top 14 mais plus vraiment une équipe de Pro D2. L'équipe avait malgré tout un pied en Pro D2. Dans ses intentions de jeu, le CAB a essayé de passer en force, par ses avants. Comme en Pro D2. Mais Pau était au rendez-vous et la défense n'a pas craqué et a su repousser bon nombre de tentatives. Brive aurait pu (dû) profiter du carton rouge reçu par Pau à la 20e minute mais jamais le CAB n'a paru prendre les choses en main et dominer la partie. C'est plutôt Pau qui a dominé et qui ne paraissait  pas jouer à 14. Par contre, juste après l'expulsion de Jurand, Pau s'est adapté et a inscrit 2 essais pour s'assurer la victoire. Rapidement, Brive devra basculer en Top 14 et trouver des solutions aux problèmes posés par les adversaires du CAB.

La conquête. C'était déjà un point faible pendant une partie de la Pro D2, ce match contre Pau n'a pas rassuré. La mêlée a souffert globalement pendant la première période, le changement de toute la première ligne à la pause a permis de stabiliser l'édifice. La mêlée a été pénalisée à plusieurs reprises. La touche reste un problème depuis de longs mois et ne permet pas d'être une rampe de lancement sécurisée. Thomas Acquier et François Da Ros ont manqué plusieurs lancers, Antoine Erbani étant un poison dans l'alignement, au marquage de Said Hirèche. Ca pèche aussi dans dans les derniers mètres avec des occasions perdues à la suite d'une touche volée. Brive doit trouver les clés pour régler ce problème et retrouver une conquête solide et sûre.

Du déchet. Brive n'a pas fait que subir et s'est procuré des occasions. Mais malgré deux essais inscrits qui ont concrétisé deux temps forts, cela aurait pu aller au bout à d'autres reprises. Entre les ballons perdus en touche, les en-avants commis dans les zones dangereuses ou des actions prometteuses (Fa'aso'o ne contrôle pas le ballon alors qu'il arrive lancé à 3 mètres de la ligne), le CAB a eu du déchet. C'était un peu le pêché mignon la saison dernière, même pour la meilleure attaque, mais cette année, il n'y aura pas la marge en Top 14 qu'avait le CAB en Pro D2. Offensivement, par moments, les brivistes ont voulu trop jouer, perdant des ballons au sol (pénalité contre Laranjeira tenu au sol, relance de Jurand juste avant la pause qui va déboucher sur une pénalité). Si l'attaque a eu du déchet, la défense a manqué plusieurs plaquages (un plaquage manqué sur Lespiaucq ouvre le couloir à Septar, Malié s'engouffre dans un trou pour le 2e essai, Marques échappe à plusieurs défenseurs pour marquer). Quand on additionne tout cela, les erreurs coûtent cher. Il va falloir être beaucoup plus précis pour l'emporter dans ce championnat et le plus rapidement possible avant que le doute ne gagne durablement les vestiaires.

Normalement, Fa'aso'o va à l'essai dans cette configuration. Mais ...

 

En conclusion

Retour en Top 14 compliqué pour Brive qui a subi l'envie paloise. Ce qui est rageant à la sortie de la rencontre, c'est le sentiment d'être passé à côté, non pas parce que l'équipe de Pau était largement supérieure mais du fait que Brive n'a pas su s'adapter. S'adapter au Top 14 et s'adapter aux faits de jeu. Avoir la chance de passer 50 minutes à 15 contre 14 et être mené 16-14 sur cette période là est difficile à digérer. Avec Agen à l'horizon, il faudra hausser le niveau de jeu de quelques crans pour ne pas être sous réelle pression lors de la réception de Clermont dans une dizaine de jours.

 

Image : Canal+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 72
2 Racing 92 68
 
9 Lyon 56
10 Brive 50
11 Montpellier 50
 
13 Bayonne 40
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Pau 29 35 Racing 92
Bordeaux Castres
La Rochelle Agen
Stade Français Paris Montpellier
Toulouse Bayonne
Lyon Brive
Clermont Ferrand Toulon
Résultats Top 14