Brive reprend goût au terrain et au jeu, l'analyse du match
Publié le mardi 4 mai 2021 à 16:00

Avec un peu de retard sur l'horaire initial prévu, le derby entre Clermont et Brive a pu se disputer. L'ASM était le favori logique face à un CAB qui sort à peine du Covid. Qu'attendre alors de ce match ? Du classique entre des clermontois victorieux mais qui échappent des points en route et des brivistes qui ne lâchent rien jusqu'au bout.

 

Les points positifs

Enfin un match. Si lors de la première partie de saison, les supporters sont gavés de matchs, c'est un peu moins vrai lors de la seconde partie. Et quand vous rajoutez la création d'un foyer de contamination au sein du club, vos matchs se réduisent. Ce match à Clermont marquait le retour du CAB sur les terrain, un peu plus d'un mois après son dernier match, face à Agen. Tout n'a pas été parfait (voir ci-dessous) mais pour un match de reprise (d'un point de vue briviste), il y avait du rythme et les joueurs n'ont pas paru totalement sur les rotules. Si au moment de la reprise mardi, on nous aurait dit que Brive n'allait perdre "que de" dix points à Clermont, on aurait signé tout de suite. Pour exemple, Castres en avait pris 60 à La Rochelle pour leur match de reprise. A l'issue de la rencontre, il y avait même plus d'émotions sur les visages brivistes que sur ceux des clermontois. Preuve que les brivistes avaient senti quelque chose et que cet épisode a peut être resserré un peu plus les liens dans ce groupe.

Le retour en fin de match. A l'heure de jeu, le pire était à craindre. Clermont marque deux essais coup sur coup et le score est de 34 à 13. Du côté de Paris et Toulouse, Brive avait explosé à ce moment là de la partie pour finir avec 50 points encaissés. Mais alors que rien n'était attendu pour la fin de match, voilà que Brive se révolte et vient mettre du doute dans la tête de l'ASM. Joris Jurand d'abord puis ensuite Setariki Tuicuvu plantent deux banderilles qui ramènent le CAB à seulement sept points à moins de dix minutes de la fin. Si Clermont a perdu beaucoup de points en fin de match, Brive n'en est pas à son coup d'essai pour aller chercher des points, des résultats dans les dernières minutes. Si le mental est bon à Brive, cette réaction à la 70e montre aussi que les jambes étaient bonnes. D'ailleurs, la possession et l'occupation se sont équilibrées après la pause (largement en faveur de Clermont en première période, proche du 50/50 en seconde période). L'ASM avait pour objectif d'aller chercher le bonus offensif, il lui a fallu assurer la victoire. Peut être que le bonus défensif était envisageable, d'où un sentiment de frustration dans la bouche de certains brivistes à la fin du match. Malgré tout, c'est positif, ça montre qu'ils ont faim.

 

Les points négatifs

Le manque de rythme. Quand vous ajoutez 5 matchs disputés en 3 mois (merci le calendrier sur la période février-mars) à une période d'isolement, c'est sûr que vous allez manquer de rythme au moment de reprendre la compétition. En première période, on a bien senti des brivistes en manque de rythme, surtout que Clermont avait bien décidé d'insister (c'est de bonne guerre) sur la dimension physique tant en défense qu'en attaque. Pour la plupart des brivistes, cela faisait un mois sans jouer. Pour Vasil Lobzhanidze, son dernier match remontait au 20 février face à Bordeaux (sûrement touché par le virus lors de sa convocation avec la Géorgie avec qui il a été hors groupe sur les 4 matchs en mars). Brive avait du mal à suivre le rythme et ne parvenait pas à déséquilibrer la défense clermontoise. Brive a souffert durant le premier acte (20 à 6, 39% de possession, 38% d'occupation). Mais quoi de plus normal quand vous n'avez repris les entrainements collectifs que le mardi et encore sans tous les joueurs qui ont composé le groupe face à Clermont.

La touche. Le manque d'entrainements collectifs s'est fait sentir au niveau du physique et du rythme, il s'est surtout fait sentir au niveau de la touche. Sans les habituels capitaines de touche que sont Saïd Hirèche (sur le banc) et Matthieu Voisin (absent), l'alignement briviste a particulièrement souffert, notamment face à Arthur Iturria. Sur les 6 ballons perdus, le capitaine clermontois en a volé 4. En première période, Brive a eu plusieurs possessions dans les 22 clermontois mais a manqué de concrétisation, en perdant trop de ballons dans le secteur de la touche (ballons volés ou faute) ou dans le jeu au sol. Avec plus de maitrise et sûrement aussi plus de préparation, cela se serait sûrement mieux placé et peut être que Brive aurait pu plus coller au score en concrétisant quelques temps forts. Jeremy Davidson a regretté, à l'issue de la rencontre, ce manque de précision en conquête. Après, ça arrive de connaitre un jour sans dans un secteur. Malheureusement, Clermont n'en demandait pas tant et en a profité.

Brive n'a pas su concrétiser plusieurs possessions dans les 22 clermontois

 

En conclusion

Au départ, le déplacement de Clermont était bien placé et Brive aurait pu prétendre à quelque chose. Le virus est passé par là et ce derby allait surtout servir de match de reprise au CAB. La reprise a été compliquée : manque de rythme, problèmes en touche, indiscipline. A l'heure de jeu, le score tourne très largement à l'avantage des clermontois qui vont chercher à sécuriser leur bonus offensif. Et c'est alors que Brive sort de sa boite et va marquer deux essais pour rendre cette fin de match passionnante. Le CAB peut alors rêver à un gros résultat. Au final, Clermont assure la victoire et Brive rentre bredouille. Mais Brive a rejoué, bien rejoué. Désormais, il faut travailler là dessus pour aller chercher la victoire face au Stade Français. Une victoire qui rapprocherait toujours un peu plus le CAB de son maintien en Top 14.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 72
2 Racing 92 68
 
9 Lyon 56
10 Brive 50
11 Montpellier 50
 
13 Bayonne 40
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Pau 29 35 Racing 92
Bordeaux Castres
La Rochelle Agen
Stade Français Paris Montpellier
Toulouse Bayonne
Lyon Brive
Clermont Ferrand Toulon
Résultats Top 14