Brive se donne de l'air collectivement, l'analyse du match
Publié le mardi 10 janvier 2023 à 06:00

Brive est dans une bonne période mais ne possède rien d'acquis. L'amélioration reste fragile et comme le montre le classement, tout peut aller vite dans un sens comme dans l'autre. Mais tout sourit pour un CAB qui va chercher la victoire en jouant simple et appliqué.

 

Les points positifs

La série continue. Brive ne s'arrête plus et enchaine les victoires. C'est vraiment tout ou rien pour le CAB cette saison. Après une série de 9 défaites de rang dont 7 en Top 14, les brivistes comptent désormais 3 victoires de suite dont une à l'extérieur du côté de Lyon. Avec cette série, Brive fait la bonne opération en bas de classement, profitant parfaitement des défaites de Perpignan, Pau et même Castres. Désormais, Perpignan est à 7 points (avec le match retour dans deux journées) mais Brive se rapproche également de Pau (à 2 points) et Castres (à 3 points). Si le premier objectif était celui de la 13e place, à l'heure actuelle, la 12e place (à minima) est bien d'actualité et éviterait ainsi de jouer un barrage contre le finaliste de la Pro D2. Ce CAB retrouve des couleurs et de la confiance au fil des victoires et rappelle celui de la saison 2020/2021 qui avait connu un gros trou d'air avant d'aller bien mieux et d'enchainer les victoires (dont celles à l'extérieur à Agen, Castres et Pau).

La bonne stratégie. Pour affronter Toulon, Patrice Collazo et le staff briviste avait une idée en tête de comment l'équipe devait jouer. C'est là aussi où on voit ce changement dans le groupe qui faisait peine à voir durant la série de défaites alors que là, l'équipe croit au plan de jeu du staff (effet Collazo ?). D'ailleurs, pendant la semaine, le nouveau manager briviste insistait pour voir son équipe utiliser toute la largeur du terrain et donc étirer la défense du RCT. Collazo ne voulait pas voir une équipe trop compressée dans l'axe du terrain, sous peine de se faire prendre par le RCT. Brive a donné le ton d'entrée de jeu : touche manquée par Anthony Etrillard, Lucas Paulos récupère, ne se pose pas de question et charge droit devant en gagnant 20 mètres sur sa course. Brive n'a pas voulu subir la puissance toulonnaise et a finalement décidé de "frapper" en premier. Brive s'est rappelé qu'il jouait à domicile et qu'il doit imposer son rythme au match. Tactiquement, l'option du match a été bien choisie et les joueurs y ont cru pour réussir à obtenir une nouvelle victoire.

Le banc. Appelez les remplaçants ou finisseurs mais ça revient au même, on parle des mêmes joueurs qui ont un numéro allant de 16 à 23. Que cela soit face à Clermont, à Lyon et donc face à Toulon, ces joueurs ont fait le boulot et se sont montrés décisifs. On peut citer Aymeric Tronc face à Clermont ou Enzo Hervé à Lyon. La mêlée a été en difficulté en première période mais c'était mieux en seconde période. Oskar Rixen apporte de l'énergie et de la puissance. Depuis quelques matchs, Abraham Papali'i est utilisé en sortie de banc et sa puissance fait des différences à un moment où l'adversaire est fatigué. Mais le remplaçant qui a eu le plus gros impact est Vano Karkadze. Dans une période compliquée pour lui personnellement, le talonneur a répondu présent. Propre en touche et en mêlée, il a été auteur d'un grattage salvateur à 5 mètres de son en-but alors que Toulon avait la possibilité de passer devant au score. S'il s'est fait sanctionné pour une charge avec le coude, il réagit parfaitement quelques minutes après. La touche est assurée miraculeusement mais Karkadze aura le dernier mot avec une charge où il va se servir du plaquage de Beka Gigashvili pour s'enrouler et marquer l'essai de la victoire. Un essai qui représente tellement pour lui qui peut rendre hommage à son papa décédé. Les accolades notamment d'Esteban Abadie et Saïd Hirèche parlaient pour elles-mêmes.

 

Le point négatif

Les occasions manquées. Brive a attendu la toute fin de match pour inscrire son seul essai du match. Jusqu'à ce moment là, c'était Enzo Hervé, par son pied, qui s'était chargé du tableau d'affichage. Ce qui est dommage, c'est d'avoir laissé passer plusieurs occasions de marquer notamment en première période. Ce manque de concrétisation a failli couter cher au CAB en fin de rencontre, au moment du temps fort toulonnais. Brive a manqué parfois de patience, parfois d'application mais aussi, il est aussi tombé sur une défense de Toulon solide qui a empêché Joris Jurand et Axel Muller de marquer grâce à des plaquages salvateurs. S'il y a bien un chantier à faire du côté du CAB pour cette deuxième partie de saison mais aussi pour la saison prochaine, c'est bien l'attaque. Au moins, Patrice Collazo aura de quoi plancher pour améliorer ce groupe et sa production sur le terrain.

 

En conclusion

Quand vous gagnez à l'extérieur, il est toujours intéressant d'enchainer à domicile pour confirmer ce succès loin de la maison. En début de saison, Brive n'avait pas su le faire face à Montpellier. Cette fois, le coup est réussi en battant Toulon qui arrivait revanchard après sa défaite à Toulon. Mais voilà, Brive a suivi le plan de jeu dessiné par le staff, a été appliqué et réaliste pour marquer sur les fautes toulonnaises. Le banc a fait le boulot et s'est montré décisif. Après une longue période de disette, tout sourit au CAB actuellement qui se donne de l'air en bas du classement. Espérons que la Challenge Cup ne coupe pas l'élan de Brive.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 49
2 Stade Français Paris 46
 
12 Pau 27
13 Brive 25
14 Perpignan 18
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 15
Bordeaux 23 15 Bayonne
Pau 12 21 Lyon
Stade Français Paris 26 7 Castres
Clermont 31 20 Perpignan
Brive 26 17 Toulon
La Rochelle 30 7 Toulouse
Montpellier 17 12 Racing 92
Résultats Top 14