Jeremy Davidson « Il n'y a pas d’autres choix que de gagner mardi soir contre La Rochelle »
Publié le dimanche 9 mai 2021 à 06:00

La saison est très longue et elle n'est pas encore finie. Tout est très serré en haut comme en bas du classement. Brive pouvait s'enlever une belle épine du pied en l'emportant mais il se l'est enfoncée un peu plus profond. La déception est grande au CAB mais il va falloir vite rebondir.

Après une pause forcée, désormais, Brive va devoir enchainer les rencontres quasiment sans pause. Prochain adversaire : le Stade Français qui sort d'une victoire dans le derby sur le terrain du Racing 92. Une équipe, donc, en confiance mais qui n'a plus gagné depuis 15 ans à Brive. C'est une terre hostile mais qu'on soit briviste ou parisien, on s'attend à un match engagé et solide.

 

 

Si Paris est au rendez-vous, Brive a du mal à mettre la machine en route. Le CAB a surtout du mal à trouver de la consistance dans son jeu. Le Stade Français joue propre et entre Joris Segonds qui sanctionne l'indiscipline briviste et une attaque qui monte en puissance, les brivistes n'arrivent pas à mener dans la rencontre. Au pire des moments, ils encaissent même le premier essai du match, par Hamdauoi, après la sirène. Paris mène 14-6 à la pause.

Loic Godener, le 3e ligne parisien, est satisfait du contenu. Il se projette déjà sur la seconde période durant laquelle il faudra y mettre les mêmes ingrédients et surtout se méfier du retour des brivistes.

 

L'ancien grenoblois ne s'est pas trop trompé. Brive attaque fort mais ne concrétise pas au prix fort son premier temps fort de la période. Au contraire du Stade Français qui est très réaliste et va répliquer à chaque point briviste. A un quart d'heure de la fin, les visiteurs mènent 31 à 16. C'est alors que Brive lâche tout et marque un premier essai. Cependant, il manque la possibilité d'en marquer un second dans la foulée qui aurait pu mettre énormément de pression au Stade Français. En toute fin de rencontre, Axel Muller marque un essai sur interception pour offrir le bonus défensif à son équipe. Pour la victoire, elle est pour les parisiens.

Il y a 15 ans, Antoine Burban était sur la pelouse pour la dernière victoire du Stade Français à Brive. Le 3e ligne est satisfait du résultat mais regrette la fin de match. Tout reste encore possible sur les 3 derniers journées. Les parisiens vont jouer le coup à fond.

 

Forcément, Hayden Thompson-Stringer n'est pas dans le même état d'esprit. Le pilier du CAB se projette déjà sur La Rochelle mais pense que son équipe est capable de l'emporter. Il faudra juste éviter de faire les mêmes erreurs que face à Paris.

 

Axel Muller regrette le réveil tardif des siens seulement après la pause. Si ce point de bonus peut compter à la fin de la saison, il va falloir enchainer très vite sur La Rochelle. Les corps sont fatigués mais l'argentin est prêt à enchainer.

 

Jeremy Davidson apprécie l'apport de ses remplaçants mais le bonus défensif est insuffisant à domicile. Cela va être très serré pour le maintien et désormais, il faut gagner face à La Rochelle. Avec l'entrée de plusieurs joueurs capables d'amener du sang frais à l'équipe ?

 

Joris Segonds et Laurent Sempéré sont très contents d'avoir enfin brisé cette série de défaites à Brive. La discipline et la gestion des temps faibles ont été très positives pour le Stade Français. Même si la fin de match reste un axe de progression pour une équipe qui veut rêver sur les trois dernières journées.

J.Segonds : "On savait que pour espérer vivre une belle fin de saison, il fallait gagner ici. C'est chose faite. La discipline a fait la différence, notamment en première période. [...] On rêve peut-être, mais pour l'instant, on gagne. Il reste trois matches, si on gagne les trois, on peut rêver."

 

L.Sempéré : "Gagner à Brive est un exploit après quinze années sans victoire, où à chaque fois on se cassait les dents. On a été consistant pendant 80 minutes, on ne s'est pas s'emballé. Cela a bien fonctionné. Le groupe a fait preuve de maturité et de sérénité. C'est la clé. Nous avons aussi mieux géré nos temps faibles. L'équipe est en confiance, mais c'est la conséquence de croire en ce que l'on fait. Cette victoire nous permet de continuer de rêver. On est un peu fou, on y croit. C'est ce qu'on se dit depuis trois semaines."

 

Avec une victoire, Brive aurait fait un grand pas vers le maintien, avec une réception de La Rochelle à faire avec moins de pression. Désormais, la pression est belle et bien là et si Brive veut s'éviter de vivre une fin de saison sous très faute pression, il va falloir très bien négocier ses deux dernières réceptions de la saison, face à La Rochelle mardi et Castres le 29 mai. Brive a grillé un joker et il ne lui en reste plus beaucoup dans la manche.

 

Image : Rugby+

Réactions : Maxime Raulin

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Racing 92 38 21 Stade Français Paris
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14