Top 14 : Avant match CA Brive - Stade Français Paris
Publié le samedi 8 mai 2021 à 06:00

A si peu de journées de la fin du championnat, tout reste à jouer en Top 14, tant en haut qu'en bas. Brive cherche son maintien et une victoire permet de s'en rapprocher grandement. Mais cette victoire permet au Stade Français de croire encore aux phases finales. Tout est en jeu dans ce match.

C'est le début d'une semaine chargée pour Brive qui va enchainer les matchs mais qui va surtout chercher à sécuriser sa place pour la saison prochaine. Paris rêve toujours de pouvoir être dans les six en fin de saison mais le droit à l'erreur n'existe pas.

 

Bilan de la saison

Brive : 10e avec 44 points (10 victoires, 0 nul, 11 défaites)

Stade Français : 9e avec 53 points (11 victoire, 0 nul, 11 défaites)

 

Brive est proche de réaliser son objectif de début de saison mais il reste encore un tout petit peu de chemin à faire pour y arriver. Le tout début de saison est très positif pour Brive (avec même une place de leader au soir de la première journée) mais la suite va se gâter. Les blessures arrivent, les défaites s'enchainent et plus grand monde ne reconnait le CAB. Quelque chose ne tourne pas rond car on n'encaisse pas six défaites de rang comme ça. Décembre arrive et tout le monde attend une réaction pour ne pas revivre la même saison qu'il y a deux ans à peine. Le déclic arrive du côté d'Agen. Brive y décroche une victoire historique, sa toute première en championnat à Armandie de son histoire. Le match n'était pas très beau à voir mais le résultat fait un bien fou au moral des brivistes. Des brivistes qui se sentent pousser des ailes et entament une remontée de folie. Une remontée à la fois au classement et dans certaines rencontres comme à Castres ou face à Montpellier. La confiance est de retour et on retrouve des sourires sur le visage de brivistes métamorphosés. Si quelques défaites stoppent de belles séries en cours, le bilan reste très positif et le contenu s'améliore match après match. On évoque même la possibilité de jouer les phases finales mais la défaite à Toulouse montre aussi que Brive a encore un peu de travail pour se hisser à l'échelon au dessus. Alors que la fin de saison approche, voici que le virus arrive. Brive est à l'arrêt alors que se présentait un calendrier avec de belles opportunités à saisir. Après une semaine d'arrêt total, Brive reprend sa route et montre un beau visage à Clermont dans le derby, en s'offrant notamment une belle remontée en fin de match. Alors que trois matchs en une semaine arrivent, les brivistes vont chercher à terminer le travail le plus vite possible pour se faire encore plus plaisir sur les derniers matchs. Le Stade Français est très souvent une équipe "favorable" au CAB quand elle se déplace au Stadium. Espérons que cela continue.

Le Stade Français cherche à retrouver la constance à travers les saisons mais les fondations restent instables. Au bord du précipice il y a un an au moment de l'arrêt de la saison (même s'il y avait du mieux depuis quelques semaines), le Stade Français espère repartir sur de meilleures bases. Mais le départ va être retardé en raison d'un foyer épidémique durant la préparation. Après ce faux départ, la saison débute et les premiers matchs vont, à la limite, illustrer ce qui va se passer à Paris : les montagnes russes. Les parisiens vont s'imposer à Castres et Agen mais au milieu, ils s'inclinent face à Bayonne. Trois semaines plus tard, c'est le Racing 92 qui vient s'imposer à la sirène à Jean Bouin. Un derby qui démarre un cycle de 4 réceptions de rang et qui finalement va bien se passer avec 3 victoires et donc 1 défaite. Après les deux défaites initiales à domicile, Paris ne laisse plus rien passer à domicile mais est plus que friable à l'extérieur. Les défaites s'accumulent et ne permettent pas aux parisiens de se sortir de la deuxième partie de saison. Tandis que le Stade Français enchaine 3 défaites à l'extérieur de suite, on peut se dire que la fin de saison risque d'être compliquée pour lui. Mais voilà que tout repart dans l'autre sens. Certes, Clermont vient l'emporter à Jean-Bouin mais Paris s'impose face à Agen et Pau avant de frapper un gros coup en gagnant le derby sur le terrain du Racing 92. Une victoire qui redonne un moral de fer aux parisiens à quatre journées de la fin et qui clôt également le dossier Gaël Fickou, parti au Racing quelques jours auparavant. Il peut tout se passer avec cette équipe parisienne. Elle peut se faufiler en phase finale comme terminer en milieu de classement. Le match à Brive va apporter son lot de réponses quant à l'issue de la saison des roses.

 

Les hommes forts

L'équipe avait bonne mine à Clermont, elle ressemble à du classique face à Paris. La première ligne remplaçante face à l'ASM devient titulaire cette fois. En reprise la semaine dernière, Mitch Lees et Lucas Paulos reviennent et vont apporter de la puissance devant. Said Hirèche va tenter de mettre de l'ordre en touche après les 6 ballons perdus il y a une semaine. Si le paquet d'avants connait beaucoup de changements, la ligne de 3/4 est stable avec seulement Eneriko Buliruarua qui reprend sa place au centre. Son association avec Nico Lee est très belle à voir. Auteur de son 3e essai, Setariki Tuicuvu réalise une très bonne saison et amène beaucoup de vitesse dans la relance.

C'est l'hécatombe à gauche de la première ligne parisienne alors ce sera les débuts du nouveau arrivé, Dylan Smith. A ses côtés, Tolu Latu (5 essais) et le capitaine Paul Alo-Emile sont des pièces essentielles du pack parisien. Paris va miser une deuxième qui approche des 2 mètres et donc capable de gêner l'alignement briviste. Antoine Burban a tout connu avec ce club et a encore de l'énergie dans le moteur. Difficile à penser lors de son arrivée mais Joris Segonds est en train de mettre sur le banc Nicolas Sanchez. L'ancien aurillacois est le second réalisateur du championnat (254 points). Jonathan Danty va quitter le club mais il va continuer à amener sa puissance en attaque et en défense. Si Etien est blessé, Telusa Veainu est le meilleur marqueur des 3/4 parisiens avec 5 essais. Au match aller, lui et Kylan Hamdaoui avaient fait très mal au CAB et à sa défense.

 

Bilan et confrontations

Brive (à domicile) : VVDDDVVVVV

Bayonne (42-23), Pau (19-13), Toulouse (16-36), Clermont (21-43), Racing 92 (19-23), Lyon (12-8), Montpellier (23-22), Toulon (25-23), Bordeaux (25-23), Agen (57-3)

 

Stade Français (à l'extérieur) : VVDDDDDDDDV

Castres (16-22), Agen (3-20), Clermont (41-27), Lyon (20-19), Pau (29-27), Toulouse (48-24), Toulon (35-13), Montpellier (31-6), Bordeaux (44-6), La Rochelle (16-11), Racing 92 (29-35)

 

Les dynamiques de Brive et du Stade Français se sont un peu inversées en cours de saison et le duel promet d'être serré.

Après un trou d'air en milieu de saison, cela va mieux à Brive à domicile avec 5 succès de rang dont le dernier bonifié face à Agen. Il reste 3 réceptions pour poursuivre la série. Paris avait bien commencé en déplacement avec 2 victoires et puis ... plus rien jusqu'à la victoire dans le derby la semaine dernière. Simple coup ou vrai réveil ?

Paris n'aime pas venir à Brive, c'est un fait. Depuis 2006, les parisiens rentrent bredouille du Stadium. Depuis le 26 septembre 2006, Brive a enchainé 11 victoires consécutives dont une victoire 27-0 qui reste dans la mémoire car elle offrait le maintien au CAB lors de la dernière journée. La saison dernière, Brive avait été malmené contre une équipe parisienne qui retrouvait des couleurs. Le CAB s'était imposé 26 à 21.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match CA Brive - Stade Français (coup d'envoi à 17h45, arbitre : Mr Thomas Charabas)

 

Pour le CA Brive : 1 Thompson-Stringer - 2 Dufour - 3 Ceccarelli - 4 Paulos - 5 Lees - 6 R.Marais - 7 Hirèche (Cap) - 8 Kamikamica - 9 Lobzhanidze - 10 Laranjeira - 11 Muller - 12 Lee - 13 Buliruarua - 14 Bituniyata - 15 Tuicuvu

Remplaçants : 16 Narisia - 17 Chauvac - 18 Malafosse - 19 Fa'aso'o - 20 Blanc - 21 Abzhandadze - 22 Galala - 23 Bekoshvili

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Pour Paris : 1 Smith - 2 Latu - 3 P.Alo-Emile (Cap) - 4 Azagoh - 5 De Giovanni - 6 Burban - 7 Grobler - 8 Godener - 9 Hall - 10 Segonds - 11 Naivalu - 12 Danty - 13 Nayacalevu - 14 Veainu - 15 Hamdaoui

Remplaçants : 16 Da Silva - 17 Kakovin - 18 Maestri - 19 Gray - 20 Percillier - 21 Sanchez - 22 Arrate - 23 Melikidze

Absents : Mavinga (pectoral), Clément (ischios), Chapuis, Kremer (pied), Delbouis (genou), Béthune (genou), Etien (tendon d'Achille), Macalou (ischios), Matera (commotion), Coville (déchirure) et Gabrillagues (suspension)

 

Image : CA Brive

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 9
2 Racing 92 8
 
7 Pau 5
8 Brive 5
9 Biarritz 4
 
13 La Rochelle 1
14 Stade Français Paris 0
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 2
Montpellier 39 17 Brive
Pau 21 17 Lyon
Perpignan 33 20 Biarritz
Clermont Ferrand 30 34 Castres
Bordeaux 37 10 Stade Français Paris
Racing 92 23 10 La Rochelle
Toulouse 41 10 Toulon
Résultats Top 14