Un dernier match à domicile à l'image de la saison du CAB, l'analyse du match
Publié le mardi 16 mai 2023 à 06:00

Le couperet est tombé samedi, à l'issue d'une rencontre qui est le parfait résumé de ce qui s'est passé tout au long de la saison pour Brive. Tous les mauvais ingrédients ont été présents pour faire une nouvelle mauvaise recette à domicile. Comme pour boucler la boucle sur cette saison horrible.

Les deux victoires face à Pau et à Montpellier maintiennent en vie le CAB à l'aube des deux dernières journées de championnat. Brive a 4 points de retard mais doit compter sur un coup de main de Toulouse, en déplacement à Perpignan. Mais le coup n'arrivera pas et au moment de commencer le match, l'écart est remonté à 8 points, rendant le sauvetage du club presque impossible. Et totalement impossible car il fallait malgré tout faire le travail devant Castres.

 

Le bilan à domicile. 9 défaites. 9 défaites en 13 matchs à domicile. Si on fait bien les calculs, cela fait seulement 4 victoires au Stadium en Top 14. A moins de réaliser un parcours exceptionnel à l'extérieur, ce bilan vous envoie directement à l'étage inférieur. Il y a quelques années, Brive avait fait de son stade un bastion presque imprenable, alignant les saisons à 11 victoires. Depuis quelques saisons, on tourne plus autour de 8/9 victoires que 11. Brive ne parvient plus à étouffer son adversaire dans son stade. Samedi, Castres n'était pas un adversaire hors-normes et était largement battable. Mais comme à l'image de la saison, de nombreux adversaires étaient prenables et sont repartis avec la victoire de Corrèze. Pourtant, Brive parvient à mener à la pause. Mais les brivistes ne parviennent jamais à se libérer et se font contrer par Castres qui remportera la 2e période sur le score de 10-0. L'épilogue d'une saison à domicile où le public aura eu peu l'occasion de vibrer et plus souvent accumuler déceptions et bonus défensifs (7 sur les 9 défaites concédées). Que cela soit en Top 14 ou en Pro D2, il faut être maitre de son stade. Dès que l'adversaire en devient le propriétaire, la saison sera très mal embarquée.

La gestion des supériorités numériques. Dans des matchs serrés, l'indiscipline fait souvent la différence et les supériorités numériques sont des périodes où les équipes doivent faire la différence. Brive a réussi à pousser à la faute la défense castraise. Brive a réussi à mettre Castres en infériorité numérique. Mais Brive n'en a pas profité et peut donc s'en mordre les doigts jusqu'à la dernière phalange. Castres a écopé de trois cartons jaunes et a dû évoluer pendant quelques minutes à 13. Le CAB a donc eu toutes les opportunités au monde pour prendre les commandes du match et distancer définitivement son rival castrais. Le premier carton a permis à Brive d'égaliser à six partout. Le deuxième carton jaune a permis au CAB de marquer son seul essai du match et de prendre les commandes du match pour la première fois du match. Voilà l'aspect positif pour Brive. Malheureusement, l'aspect négatif est plus important. La double supériorité numérique n'a débouché sur aucun point et le 3e carton jaune castrais s'est transformé en ... un essai castrais, l'essai de la victoire. Au final, les cartons auront accouché d'un score de 10-10. Un temps fort briviste qui s'est transformé en temps faible et qui a reboosté une équipe castraise qui a plié sans rompre pendant ces nombreuses minutes passées avec un ou deux hommes en moins près de sa ligne.

Le manque de réalisme offensif. Tous les protagonistes qui sont passés en conférence de presse d'après match ont souligné ce point fatal dans la défaite de Brive face à Castres : le manque de réalisme offensif. Castres était largement à la portée de ce CAB et même si la cause est quasiment entendue dans l'optique du maintien, la victoire aurait permis de terminer sur une bonne note ou du moins une note un peu moins salée. Mais voilà, Brive a gâché un nombre incalculable d'occasions franches. C'est une équipe qui évolue sans confiance en attaque, espérant le travail de ses avants pour avancer et marquer à l'image d'un Ross Moriarty perforant et puissant balle en main ou l'exploit personnel d'un Mathis Ferté ou Setareki Bituniyata derrière. Brive a eu les occasions pour gagner ce match, notamment en seconde période, à l'image des deux actions de Ferté le long de la ligne de touche. L'essai castrais part d'une possession briviste dans les 22 castrais qui se termine par une touche à 5 mètres. Elle est rapidement jouée, Botitu est sous pression dans son en-but mais parvient à s'en sortir. Castres remonte 40 mètres avant de taper et trouver un 50-22. Brive doit absolument revoir son système offensif pour la saison prochaine car même en Pro D2, il y a des équipes qui jouent mieux en attaque que le CAB.

 

En conclusion

Ce qui s'est passé face à Castres était finalement une histoire déja vue pour les supporters du CAB. Face à des castrais loin d'être des machines de guerre, Brive n'a jamais semblé paraître dans le match. Malgré plusieurs supériorités numériques (et même une double supériorité), les brivistes ont peiné mettre un jeu offensif en place, étant brouillons face à une défense adverse bien en place. Il a fallu le travail des avants juste avant la pause pour débloquer la situation. En deuxième période, Brive continue de gâcher ses occasions alors qu'il n'en faudra pas beaucoup à Castres pour marquer. Cette faillite à domicile cette saison ne doit pas être oubliée car c'est la pire de l'histoire. Jamais Brive n'avait aussi peu gagné au Stadium. Le jeu n'était pas là, les résultats n'étaient pas là : la relégation est méritée.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Béziers 63
2 Provence Rugby 61
 
6 Aurillac 47
7 Brive 46
8 Colomiers 46
 
13 Valence Romans 39
14 Soyaux-Angoulême 35
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 20
Grenoble 40 29 Brive
Béziers 25 20 Mont de Marsan
Dax 25 5 Soyaux-Angoulême
Nevers 24 19 Agen
Valence Romans 21 13 Montauban
Biarritz 22 8 Rouen
Aurillac 30 17 Colomiers
Provence Rugby 16 13 Vannes
Résultats Top 14