Top 14 : Avant match Racing 92 - CA Brive
Publié le samedi 5 juin 2021 à 06:00

Cette dernière journée va faire le grand écart entre le Racing 92 et Brive. Les enjeux sont totalement inverses entre les deux clubs comme ça arrive souvent lors d'une dernière journée entre un club en course dans le haut de tableau et un club qui n'a plus rien à jouer et qui a validé son objectif de la saison.

Pas simple de se motiver pour cette rencontre tant son sort parait jouer d'avance. Brive n'a rien à jouer et se présente avec une équipe "expérimentale" tandis que le Racing 92 veut se mettre en position pour terminer dans les deux premiers.

 

Bilan de la saison

Racing 92 : 3e avec 73 points (16 victoires, 0 nul, 9 défaites)

Brive : 11e avec 51 points (11 victoires, 0 nul, 14 défaites)

 

Le Racing 92 en a eu des objectifs cette saison et désormais, il n'en reste plus qu'un. Si son destin européen ne s'est pas concrétisé (défaite en finale face à Exeter, défaite en quarts à Bordeaux), son destin français est toujours valable et la phase finale est validée. Ne reste plus qu'à désormais terminer le travail. Plus facile à dire qu'à faire. Cette saison, le Racing 92 a peu connu de temps faibles mais il y en a eu deux et notamment un au printemps qui a laissé entrevoir du doute. La saison débute parfaitement avec une victoire à Lyon. Le parcours à l'extérieur des franciliens est très bon avec 7 victoires obtenues. Il faut bien cela pour conserver sa place dans les premières positions car le Racing a une fâcheuse tendance à chuter dans son Arena. Toulouse est le premier club à repartir victorieux. En janvier, Toulon et Bordeaux enchainent. Si les hommes de Laurent Travers se font les spécialistes des dernières minutes (victoires au Stade Français, face à Pau, à Brive, à Bordeaux, à Clermont), le Racing 92 va connaitre un gros coup de mou au printemps. La magie ne fonctionne plus et les franciliens chutent au classement. Le Racing s'incline à Toulon, à Bayonne et à Toulouse avant de perdre le derby face au Stade Français à domicile. La crise couve doucement tandis que le recrutement de Gaël Fickou continue de faire des vagues dans le monde du rugby. Si en coulisses, ça gronde, les joueurs répondent sur le terrain et l'armada se met en route. Clermont est balayé à l'Arena et les racingmen terminent leur campagne à l'extérieur par deux victoires à Pau et à Agen. Avant cette dernière journée, le Racing 92 a validé un barrage à domicile et espère plus : une victoire bonifiée contre Brive et un faux-pas de Toulouse ou La Rochelle et la route vers la demie est réservée pour les racingmen. Le Racing 92 est passé tout près d'un titre européen en début de saison, il se verrait bien rajouter un nouveau Brennus à sa collection.

La course au maintien est rarement un long fleuve tranquille. Même si tout le monde souhaite l'obtenir le plus rapidement possible, ce n'est généralement pas le cas et il faut attendre les ultimes journées pour le faire. Brive est passé par toutes les émotions durant cette longue saison. C'était anecdotique mais c'est bien Brive qui occupe la première place du Top 14 à l'issue de la première journée, après sa victoire face à Bayonne. Les premiers matchs se passent bien et la dynamique est bonne mais cette dynamique va se casser avec le report du match à Castres en raison d'un foyer d'infection au CO. Derrière, c'est la chute sans fin pour le CAB qui enchaine six défaites de rang (dont trois à domicile). Le CAB se perd dans son jeu et n'arrive pas à redresser la tête. Le mois de décembre arrive et promet d'être un mois charnière : soit Brive relève la tête soit ça sera une course pour ne pas descendre. Et Brive relève la tête en l'emportant successivement à Agen, à Castres et face à Lyon. Les brivistes entament leur remontée. Janvier va succéder à décembre avec 3 victoires pour 1 défaite. En 2 mois, Brive se donne une grosse bouffée d'oxygène avec notamment les 3 succès chez des concurrents directs au maintien. Dans un calendrier bien hâché, Brive égalise son bilan en février-mars (2 victoires - 2 défaites). Le CAB est bien en place et peut espérer récupérer un maintien tranquille à condition de bien gérer ses prochains matchs. Sauf que le virus fait son entrée au club et va littérallement couper les jambes du club. L'énergie n'existe plus et la fin de saison se joue avec peu d'essence et peu de souffle. Les défaites à Clermont et surtout face au Stade Français mettent du doute dans les têtes. Une victoire bonifiée mais poussive face à La Rochelle offre quasiment le maintien. Un maintien qui sera validé après une défaite face à Castres. Un dernier match encore à jouer et on va pouvoir raccrocher les crampons pour bien récupérer pendant cette intersaison et repartir au combat en Top 14 pour une nouvelle saison.

 

Les hommes forts

C'est certain qu'avec le recrutement en fin de saison de Gaël Fickou, difficile de ne pas être focaliser sur la ligne de 3/4 du Racing, malgré l'absence de Juan Imhoff. Avec son trio Donovan Taofifenua (9 essais) - Teddy Thomas (6 essais) - Kurtley Beale (6 essais), il y a des jambes pour enflammer l'attaque. En l'absence de Teddy Iribaren et Maxime Machenaud, c'est le jeune Nolann Le Garrec qui sera à la mêlée. Juste devant lui, "l'ancien" Antonie Claassen apportera son expérience au pack francilien pour peut être son dernier match avec ce clin d'oeil pour sa carrière. Bernard Le Roux, Dominic Bird et Baptiste Chouzenoux seront les principales cibles en touche pour Teddy Baubigny, talonneur qui ne cesse de progresser cette saison.

Dans un match dépourvu d'enjeu et de 2e lignes, Brive va avoir du mal à résister face à l'armada du Racing 92. Habituellement pilier, Hayden Thompson-Stringer va découvrir un nouveau poste ce soir, celui de 2e ligne. Il fera équipe avec Retief Marais qui avait déjà dépanné face à Clermont en début de saison. Même s'il est titulaire, Saïd Hirèche laisse son brassard de capitaine à David Delarue, pour sa dernière avec le CAB avant de rejoindre Aurillac. Auteur d'une belle entrée face à Castres, Wesley Douglas est titulaire à l'aile. En plus de Delarue, ce sera un dernier match avec Brive pour Mesake Doge, Irakli Tskhadadze, Eneriko Buliruarua et Julien Blanc.

 

Bilan et confrontations

Racing 92 (à domicile) : VDVVVDDVVVDV

Montpellier (41-17), Toulouse (24-30), Pau (24-22), Bayonne (43-17), Agen (45-10), Toulon (23-29), Bordeaux (32-33), La Rochelle (26-22), Lyon (34-26), Castres (23-20), Stade Français (29-35), Clermont (45-19)

 

Brive (à l'extérieur) : DDDDVVDVDDDD

Bordeaux (25-20), Montpellier (30-6), Toulon (35-19), La Rochelle (36-22), Agen (6-15), Castres (24-25), Stade Français (51-21), Pau (27-32), Bayonne (26-23), Toulouse (42-17), Clermont (37-27), Lyon (24-7)

 

Le Racing 92 peut viser quelque chose d'important dans quelques semaines tandis que la saison va s'arrêter à l'issue de cette rencontre pour Brive.

Le Racing 92 connait comme chaque saison plusieurs accrocs dans son arena mais arrive à les compenser avec un gros parcours à l'extérieur. Il faut bien ça pour effacer 4 défaites à domicile. Brive a fait mieux cette saison à l'extérieur avec 3 victoires, au coeur de l'hiver, mais cela manque de constance tout au long de la saison.

Le Racing 92 a l'adresse du CAB. Brive ne s'est plus imposé depuis 5 rencontres face au Racing, soit depuis le 1er octobre 2016. A l'arena, Brive a une expérience assez limitée avec une seule rencontre, perdue sur le score de 17 à 13. Petit clin d'oeil, cette rencontre était arbitrée par ... Jonathan Dufort, déjà ! Globalement, le Racing 92 réussit très bien face à Brive. Cela ne devrait guère varier ce samedi soir.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Racing 92 - Brive (coup d'envoi à 21h05, arbitre : Mr Jonathan Dufort)

 

Pour le Racing 92 : 1 Ben Arous (Cap) - 2 Baubigny - 3 Colombe - 4 Le Roux - 5 Bird - 6 Tanga - 7 Chouzenoux - 8 Claassen - 9 Le Garrec - 10 Russell - 11 Taofifenua - 12 Fickou - 13 Vakatawa - 14 Thomas - 15 Beale

Remplaçants : 16 Le Guen - 17 Kolingar - 18 Ryan - 19 Palu - 20 Gibert - 21 Trinh-Duc - 22 Dupichot - 23 Gomes Sa

Absents : Imhoff (cuisse), Sanconnie (genou), Chavancy (épaule), Chat (péronné), Iribaren, Boffelli, Machenaud

 

Pour le CA Brive : 1 Chauvac - 2 Karkadze - 3 Doge - 4 Thompson-Stringer - 5 R.Marais - 6 Tskhadadze - 7 Hirèche - 8 Voisin - 9 Delarue (Cap) - 10 Abhzandadze - 11 Buliruarua - 12 Galletier - 13 Lee - 14 Douglas - 15 Jurand

Remplaçants : 16 Dufour - 17 Thomas - 18 Brennan - 19 Narisia - 20 Blanc - 21 Galala - 22 Tuicuvu - 23 Japaridze

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Image : CA Brive

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 26
2 Bordeaux 23
 
5 Castres 19
6 Brive 16
7 La Rochelle 15
 
13 Perpignan 10
14 Biarritz 8
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Brive 6 8 La Rochelle
Pau 33 37 Bordeaux
Perpignan 22 23 Stade Français Paris
Castres 38 20 Biarritz
Montpellier 20 22 Clermont Ferrand
Toulon 20 27 Racing 92
Lyon 25 19 Toulouse
Résultats Top 14