Roger Bastié rejoint Amédée Domenech au Paradis
Publié le lundi 7 janvier 2019 à 06:00

Un club se construit à travers les générations et les joueurs qui ont porté son maillot. Des joueurs ont cependant excellé sur et en dehors du terrain. Roger Bastié était de ceux-là. Le rugby corrézien se souviendra de toi.

2019 vient tout juste de commencer qu'une mauvaise nouvelle vient attrister le CAB mais le rugby corrézien dans son ensemble. A l'âge de 87 ans, Roger Bastié est décédé des suites d'une longue maladie.

 

Né à Sallèles d'Aude (près de Narbonne) le 21 septembre 1932, il débute le rugby au sein du club narbonnais. Là-bas, il fait la connaissance d'un certain Amédée Domenech qui deviendra bien plus qu'un simple coéquipier. En 1950, les deux compères quittent leur Méditerranée natale pour rejoindre la Haute Corrèze et Bort les Orgues. Ancien demi de mêlée international et champion de France 1936 avec Narbonne, François Lombard fait venir les deux jeunes narbonnais en Corrèze. Tandis que Domenech y reste 3 ans (avant de rejoindre Vichy), Bastié portera les couleurs de l'AS Bortoise pendant 5 saisons. En juin 1955, direction le CAB pour Bastié qui retrouve son compère Domenech.

Très actif sur un terrain et très bon défenseur, Roger Bastié évolue au poste de 3/4 centre ou ailier mais également 3e ligne aile. Malgré des mensurations loin d'être monstrueuses (1m75 pour 85 kg), il est un adversaire redouté. Il va jouer 8 saisons au CAB, disputant 83 matchs et devenant champion de France de 2e division en 1957. Après cette belle carrière, il est l'heure de passer la main mais pas d'abandonner le rugby.

Roger Bastié devient alors éducateur et entame sa 2e carrière. Après les équipes de jeunes, il prend en main l'équipe réserve du CAB avec laquelle il devient champion de France en 1967. Après une parenthèse de 2 saisons à Sarlat, il est de retour à Brive mais cette fois en tant qu'entraineur de l'équipe première. Sous sa houlette, Brive écrit une partie des plus belles pages de son histoire. Le CAB va connaitre sa période faste des années 70 avec une finale (perdue contre Béziers en 72) et 2 demies (perdues contre Toulon en 71 et Béziers en 74). Malgré des résultats significatifs, son style de jeu ne plait pas au public briviste. Roger Bastié quitte alors Brive pour rejoindre Objat.

L'US Objatoise parvient à obtenir sa place en première division mais se jugeant limité pour jouer à ce niveau, Objat vend sa place à Limoges. Mr Bastié part à Tulle où il retrouve Roger Fite et Jean Claude Rossignol. Après avoir redonné des couleurs au SCT, il décide de prendre du recul mais pas pour bien longtemps.

Le 4 novembre 1979, Brive explose à Dax sur le score de 36 à 9. Derrière, la crise explose à Brive avec les départs des entraineurs Pierre Besson et Jean-Jacques Roques ainsi que du secrétaire général du club Jean-Jacques Gourdy. "Le sorcier" est de retour au chevet de son club et il fait des miracles. Après une 4e place à l'issue de la phase préliminaire, Brive échoue en demie à Bordeaux contre Toulouse (22-9) mais c'est surtout le match précédant qui reste dans les mémoires : le quart de finale disputé à Clermont face à Tulle et remporté après prolongations 22 à 19. Il va rester 2 saisons en tant qu'entraineur avant de devenir directeur technique en 1981 et de finalement quitter le CAB à l'issue de cette saison 1981/1982.

L'équipe d'Allezbriverugby présente toutes ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Roger Bastié. Il a marqué l'histoire du CAB en tant que joueur et entraineur mais il a laissé son empreinte du côté de Bort les Orgues, Objat et Tulle.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Mont de Marsan 17 13 Bayonne
Soyaux-Angoulême 23 19 Carcassonne
Massy 24 27 Béziers
Oyonnax 46 6 Aurillac
Bourg en Bresse 18 16 Nevers
Colomiers 23 19 Montauban
Brive 45 14 Provence Rugby
Biarritz 31 32 Vannes
Résultats Top 14