Les supporters racontent leur derby entre Brive et Clermont
Publié le jeudi 8 mars 2018 à 06:00

Samedi, le 99e duel entre Brive et Clermont va avoir lieu. Côté briviste, c'est un peu un match de phases finales. Côté clermontois, c'est un match particulier mais sans plus. C'est surtout un match pour les supporters. Comment eux sentent cette rencontre ? Ils vous racontent leur derby !

Nous avons demandé à des supporters clermontois et brivistes de nous livrer leurs impressions sur ce match. Pas particulièrement sur le match de samedi mais plus en général, ce que représente un Brive - Clermont (et inversemment). Commençons par l'ASM :

 

Guillaume Bonnaure (Rugby Infos Clermont)

Depuis la création du magazine en 2010, bizarrement, les souvenirs les plus marquants se sont déroulés au Stadium. Bien sûr, la chevauchée de Raka en septembre dernier, la défaite au Michelin entre deux matches de Coupe d’Europe en avril 2017 et la déculottée de l’automne 2016 avec les 30 points inscrits par Fernandez resteront aussi dans les mémoires, mais quand on va à Brive, il y a quelque-chose de plus "rustique" qu’au Michelin, un petit parfum de matches amateurs, une ambiance que j’ai longtemps côtoyée et appréciée plus jeune en suivant mon club de cœur, bien plus au Sud. Et ce n’est pas péjoratif. C’est bien. Car quand on vient à Brive, il faut se garer loin, les spectateurs viennent à pied, on ressent encore plus la pression populaire comme à Armandie. Les gens déambules autour du terrain, les tribunes ne sont pas ultras modernes (à les fameux piliers dans le champ de vison !) mais le public est proche de ses joueurs. C’est un peu mal foutu, on met du temps à circuler, dans les escaliers ou les pesages, ça bouchonne mais on patiente, au risque de râter le coup d’envoi ! Pour avoir vu le derby en tribune de presse, en bas, sur les tables placées au milieu des supporters, au ras de la pelouse, c’est quelque-chose. Il y a beaucoup de mauvaise foi mais pas plus. Cela fait partie du jeu. Autour du stade, les mots ne sont pas toujours très corrects entre certains supporters des deux camps, on sent de la tension, des regards sombres, on se toise, comme si c’était un derby entre préfecture et sous-préfecture. Et c’est surtout le cas depuis que l’ASM enchaîne les victoires en Corrèze. On sent que les Brivistes veulent que cela cesse à la maison. Mon derby c’est une victoire âpre au Stadium en août 2014 avec Dato et Vito, agressifs comme il le fallait, amenant leurs coéquipiers dans leur sillage avec un Lopez déjà décisif. Quand l’ASM gagne à Brive, c’est que l’équipe peut voyager et cela augurait une belle saison avec l’exploit au Munster et deux finales en 2015. Mon derby, c’est aussi, en mars de la même année 2014, après une récupération de "château" Petrus Hauman devant sa ligne des 5 mètres, une course folle de Mafi pour un essai fantastique de Gaëtan Germain. Il y aura aussi un doublé de Nalaga. Mon derby, c’est aussi les repas à l’Instant Basque avec les confrères de La Montagne et les journalistes clermontois, les pauses sur l’aire de la Corrèze avec les supporters de la Yellow Army. Mon derby c’est le voyage en bus que nous avions fait avec l’Interclubs lors d’un reportage pour le magazine en 2016. Mon derby c’est aussi la ferveur des Ultras Vulcans dans les tribunes lors du dernier derby au Stadium. Enfin, le derby c’est aussi Gaillard Man et le petit bonhomme en mousse (forcément !). Mon derby, c’est être obligé de fouler la pelouse, de se faufiler entre les supporters pour rentrer dans le couloir des joueurs et faire des interviews après le match. Et ça c’est bon. »

 

Cyber Vulcans

Concernant le derby ça ne m'emballe pas. La seule chose à noter c'est que cette dernière décennie les derbys étaient déséquilibrés car on n'était pas dans la même moitié de tableau et que cette année c'est une lutte pour le maintien.
Derby c'est un terme de journalistes pour faire vendre mais pour les supporters ça n'a plus le même goût car même les joueurs s'en balancent. Ca reste finalement un match comme un autre, contre nos voisins !

 

Après l'ASM, place au CAB avec notamment deux plumes que vous avez l'habitude de lire ici sur le site :

 

Sébastien Vidal

Le parfum électrique du Derby. Une odeur de soufre. Mon Derby c’est la rivalité entre la France et l’Angleterre rétrécie à l’échelle de deux régions qui se frottent comme des plaques tectoniques. Mon Derby ce sont des sons qui résonnent, des tambours, les cris, la clameur qui monte. Mon Derby c’est une tension colossale, une histoire d’honneur avant tout. Ces sont les volcans un peu arrogants qui toisent les sources éternelles de Millevaches. Ces sources claires et glacées qui ruissellent jusqu’au stadium. Mon Derby c’est une palanquée d’émotions et de souvenirs. Des matchs homériques, des mêlées historiques, des cohortes de supporters pléthoriques, le souvenir des gladiateurs antiques. Le jaune et le bleu, le noir et le blanc. Un Derby est comme une finale, il ne se joue pas, il se gagne.

 

Jean Ehlinger

Samedi prochain, il règnera une ambiance très particulière au Stadium de Brive, autour du terrain Amédée Domenech, comme d’ailleurs dans toute la région. Ce ne sera pas seulement jour de match mais ce sera le Derby. Le CABCL accueillera son "meilleur ennemi", l’ASM, pour une confrontation qui, n’en doutons pas, se déroulera dans un climat "chaud bouillant".

Même si, depuis l’avènement du professionnalisme, au niveau des joueurs, un Derby ne revêt plus le même sens, cet esprit de clocher animera spectateurs et supporters des deux camps qui, d’ores et déjà fourbissent leurs armes. Pensez donc, à une semaine du coup d’envoi, la billetterie briviste avait déjà vendu toutes ses places assises et seul le pesage est encore accessible.

Il faut dire que ce 99e derby du massif central qui opposera la tribu gauloise des arvernes clermontois à celle des Lémovices limousins revêt un caractère particulier et nous devons absolument prendre notre revanche sur des "buveurs de gentiane" qui nous ont humilié, au Michelin, lors du match aller, sur un score historique et sans appel, de 62 à 6, alors que lors de la 97e confrontation, toujours dans leur antre, au sacrilège, c’est nous, le "Petit Poucet" qui les avions battu 26 à 21.

Alors, samedi soir, un appel solennel est lancé à tous les ressortissants coujous, où qu’ils soient dans le monde. Rendez vous est pris, que ce soit au "Zébrium", devant leur téléviseur ou devant n’importe quel écran retransmettant les images de cet évènement hors du commun, pour soutenir nos zèbres valeureux qui mettrons tout en œuvre pour mater l’adversaire arverne, prendre leur revanche sur ce match désastreux du 16 septembre dernier et nous éloigner un peu de la zone dangereuse, de cette treizième place qui fait si peur et rappelons nous, que quoiqu’il arrive

Pour défendre nos valeurs, pour défendre nos couleurs,

Nous chanterons, la main sur le coeur

Noir et Blanc, Noir et Blanc, c’est notre terre, c’est notre sang

Noir et blanc, Noiret Blanc, nous resterons toujours vivants

 

Marie France Bouyssou

Samedi c'est "Derby" ! Logiquement pour que ce soit un Derby il faut une distance de moins de 100 km entre deux villes mais là nous avons affaire à un évènement vieux de .... 81 ans ! Et ces deux villes sont reliées entre elles par l'Autoroute A89 dite des "Présidents" !!!

Au début c'était Montferrand contre Brive ! Et la première fois que Brive a gagné c'était l'année de ma naissance ! J'y vois un signe très fort pour samedi ! Et le dernier gagné par Brive ce n'est pas si vieux c'était le 97e Derby au mois d'avril 2017 sur le score de 26 à 21 !

Lorsque j'étais très jeune, mon frère m'amenait voir les matchs et les supporters de l'équipe étaient déjà très engagés et bruyants ! C'était au temps du rugby amateur, un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre !

Le parfum qui se dégage de ce Derby est toujours sulfureux mais tellement passionnant.

CABCL / ASM c'est Jaunards contre Gaillards ! C'est l'Auvergne conte le Limousin !

Samedi ce sera le 99e derby et il faut que celui-ci reste plus que les autres dans la mémoire des joueurs et des supporters !

L'équipe de mon cœur doit gagner avec la manière et je sais qu'elle peut le faire parce qu'elle a montré depuis 3 matchs un rugby offensif et j'ai confiance, c'est souvent au pied du mur qu'elle est la meilleure. Pour finir un petit message aux joueurs :

Imaginez vous que je suis entrain de vous étrangler ! Vous faites quoi ? Vous me laissez faire ou bien vous faites tout pour rester en vie ?

Je ne serai pas au Stadium samedi mais mon cœur y sera grâce aux twittos et je les en remercie !

Et je termine bien sur avec une "ENOOOORME" ........ ALLEZ BRIVE!!!

 

Alexandre Mercier

Bon, quelques mots pour le derby. Ce match représente le match de la dernière chance cette saison. Soit ça passe, soit ça casse. Clermont n'est pas au top, il faut en profiter et les replonger dans le doute. Ils auront la tête ailleurs avec leur quart de Champions Cup, à nous d'en profiter.

Si je me replonge en arrière, un derby me rappelle un bon souvenir avec cette victoire hyper douloureuse il y a quelques saisons, quand on s'était retrouvé à 12 à un moment du match, avec la règle de la carence, et qu'en plus on avait pris un carton jaune. On avait souffert jusqu'à la fin, mais victoire finale, l'ambiance était incroyable. Et l'essai de 100m de Germain... je m'en remettrais jamais !

Mais s'il y a des bons souvenirs, il y en a de mauvais comme lors de l'année de la descente où on prend 60 points pour le dernier match de la saison au Michelin. 

 
Pour samedi, j'attends de la révolte, des guerriers, un public en fusion et une victoire bonifiée bien sûr ! Voilà rien que ça !

 

Merci à tout le monde de vous être prêté au jeu. Désormais, repos jusqu'à samedi pour être bien en forme et on met le feu au Stadium pour le 99e derby de l'histoire !

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Mont de Marsan 17 13 Bayonne
Massy 24 27 Béziers
Oyonnax 46 6 Aurillac
Colomiers 23 19 Montauban
Soyaux-Angoulême 23 19 Carcassonne
Bourg en Bresse 18 16 Nevers
Brive 45 14 Provence Rugby
Biarritz Vannes
Résultats Top 14