Jean Francois Thiot : un pied magique et un record
Publié le jeudi 26 avril 2018 à 06:00

Ces dernières saisons, Gaëtan Germain sévit en tant que sniper officiel du CA Brive. Mais il y a quelques décennies, un autre sniper tout aussi redoutable a porté les couleurs noires et blanches. Il détient toujours le record de points du club. Bon anniversaire Mr Jean-François Thiot !

Non, on a pas mangé de poisson le vendredi 26 avril 1957, à Brive, dans la famille Thiot. Maman Thiot avait autre chose à faire ce jour-là.

Pensez donc, elle donnait naissance à un fils qui allait se prénommé Jean François. Tout à leur bonheur, les parents du nouveau né ne pensaient pas que, quelques années plus tard, le 14 décembre 1975, Jean François, devenu grand, allait concrétiser sa passion pour le ballon ovale, après avoir franchi avec brio et aisance les différents échelons du rugby, en débutant, à 18 ans et 8 mois une carrière de joueur de haut niveau, en équipe première.

La belle aventure briviste durera 13 saisons, jusqu’en 1988. Durant cette période, notre gaillard, de 1m75 pour 75 kg, va, dans un premier temps jouer arrière ou demi d’ouverture avant de se spécialiser à ce dernier poste et durant sa présence au club, grâce à la précision et à la puissance de sa botte, il ne marquera pas moins de 1 796 points. Un record qui, à ce jour est toujours sa propriété et qui ne risque pas d’être battu avant un certain temps… quoi que, par les temps qui courent, sait-on jamais... (un certain joueur de l'effectif actuel se rapproche petit à petit)

Il nous en aura laissé, de bons souvenirs, cet ouvreur de génie, par exemple, lors de la saison 1980/1981, à l’occasion du 1/8ème de finale joué à Armandie, au pays des pruneaux, contre le Stade Toulousain. Ce jour là, le CAB se qualifie sur le score de 24 à 23 et Jean François n’est pas étranger à cette victoire, même si c’est l’engagement et le travail de l’équipe entière qui a permis cette victoire acquise de haute lutte. Mais, revenons à notre ouvreur qui se met en évidence dès la 23ème minute en s’emparant de la gonfle que Skrela, suite à un coup de pied de recentrage ne peut contrôler et, s’en va marquer un essai qui, malheureusement est refusé par l’arbitre, un parisien répondant au nom de Tardi.

Malheureusement disons nous car, après le match, Monsieur Tardi avouera qu’il n’a pas vu si l’essai n’était pas valable, ayant « été masqué sur l’action ». Cette décision sera d’autant plus dommageable que 2 minutes plus tard, c’est le centre toulousain Merlot qui perce et s’en va marquer en coin, voyant ainsi les corréziens menés 0-7.

S’il n’a que failli ouvrir le score, J.F. Thiot aura tout de même le dernier mot puisque, à moins de 10 minutes de la fin de la rencontre, sur un hors jeu totalement inutile de son homologue toulousain, Rancoule, il passera, à 15 mètres de la ligne, le but de la gagne, qualifiant ainsi ses coéquipiers pour un ¼ de finale qui se jouera à Lyon, contre notre meilleur ennemi, l’ASM.

Si notre héros du jour s’est distingué sur tous les terrains de rugby de France et de Navarre, il a quelques autres faits d’arme à son actif et Mickey Tamisier, le chauffeur du car qui transportait, alors, les joueurs au maillot blanc cerclé de noir, pourrait le confirmer !

A l’occasion d’un retour de déplacement, dans le car conduit par Tamisier, notre héros se baladait dans l’allée en croquant une grosse pomme, comme on en produit en Corrèze, en attendant de faire jouer ses copains à son jeu préféré, « qui est le monstre du car ? ». Soudain, il lance sa pomme en direction de Mickey. Celle-ci effleure le chauffeur et « splasch », s’écrase sur le pare-brise.

Coup de frein violent, car en travers de l’autoroute… Heureusement pour tout le monde, Tamisier parvient à redresser son véhicule et à l’immobiliser et se retourne, rouge de colère, un gros morceau de pomme resté coincé dans une branche de ses lunettes ! On peut penser que ce n’était pas pour féliciter Thiot pour sa « blagounette » !

Heureux anniversaire à Jean-François, en souhaitant aux membres de sa famille et amis présents, qu’au moment de souffler ses 61 bougies, il ne lui vienne pas l’idée de renouveler ce genre d’exploit !

Jean Elhinger, Chroniqueur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Bayonne 28 24 Montpellier
Toulouse 36 15 Castres
Racing 92 27 27 Agen
Lyon 27 8 Pau
La Rochelle 41 17 Brive
Stade Français Paris 33 30 Toulon
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14