Brive se met des batons dans les roues, l'analyse de la rencontre
Publié le lundi 9 décembre 2019 à 06:00

Revenu vaincu de Calvisano, Brive espérait mieux de ce déplacement mais échoue sur le fil dans cette partie. Mais ce match commence à activer quelques voyants qui passent à l'orange et qu'il faudra vite faire basculer au vert dans les semaines à venir.

Le point positif

La fin de match. Malmené depuis de très (trop) longues minutes, Brive ne trouve pas la solution face à la défense de Zebre qui bloque parfaitement les tentatives brivistes. Et alors qu'on ne s'y attend plus, le CAB se réveille et déploie enfin son jeu. Le dynamiteur de cette remontée se nomme Joris Jurand (9 courses, 88 mètres parcourus, 2 franchissements, 7 défenseurs battus), décisif sur deux des trois essais tardifs du CAB. Il aura finalement manqué que quelques minutes pour aller arracher la victoire. Finalement, Brive remporte cette 2e période sur le score de 21 à 3 mais partait de trop loin mais surtout s'est réveillé trop tard pour obtenir la victoire. Ce dernier quart d'heure montre que Brive possède les qualités nécessaires pour décrocher de belles victoires à l'extérieur. Mais il faut surtout commencer la rencontre au coup d'envoi et pas 65 minutes après.

L'essai de Da Ros permet d'y croire dans ces dernières minutes

 

Les points négatifs

Opportunité manquée. Avant ce match, Zebre avait remporté une seule rencontre en neuf matchs disputés toutes compétitions confondues et ne s'est plus imposé à domicile depuis un an et la réception d'Enisei. Voilà qu'avec la venue de Brive, les deux séries s'arrêtent pour Zebre. Pourtant, Brive était prévenu que les italiens étaient en confiance en arrivant sur ce match. La victoire était toute proche face au Stade Français il y a deux semaines en Challenge Cup. Elle est arrivée du côté de Newport en Pro 14 avec en plus le bonus offensif. Brive avait l'occasion de se relancer après la défaite face à Bristol, avait largement les moyens de s'imposer face à Zebre et avoir un bilan positif à l'issue de la phase de poules de Challenge Cup. Au mieux, Brive aura un bilan de 3 victoires pour 3 défaites. Malgré une bonne entame de compétition, le CAB reste sur 2 défaites et devra relever la tête lors de la phase retour.

La première période. Brive commence à prendre une mauvaise habitude depuis quelques semaines. En début de saison, Brive se faisait une spécialité de commencer fort les rencontres comme lors des 4 rencontres à domicile en Top 14 ou à La Rochelle. Mais depuis le match à Castres, mis à part le déplacement à Paris, Brive se manque en première période et doit courir après le score après la pause. Brive ne parvient pas à mettre la main sur le ballon, subit les assauts offensifs adverses, perd trop de duels et encaissent beaucoup d'essais. Le CAB encaisse un essai à la 4e minute avant 3 autres en l'espace d'une douzaine de minutes. A la pause, Brive est dans les cordes, mené 24-3 (avec Canna qui a laissé de côté 7 points au pied). Les brivistes rentrent aux vestiaires la tête bien basse, en espérant que la pause va faire du bien. Il faudra attendre de longues minutes avant de voir une réaction, finalement trop tardive. Sur un match, on peut dire que c'est un accident mais 4 fois lors des 5 derniers matchs, cela commence à être une très mauvaise habitude qui sera vite identifiée (ou l'a déjà été) par les futurs adversaires du CAB. Premiers éléments de réponse vendredi face à Zebre.

Brive boit le calice jusqu'à la lie dans cette première période

 

La défense. C'était meilleur que face à Bristol mais la défense a souffert face à Zebre et notamment en première période. Brive a commis des erreurs de placement et des erreurs individuelles qui ont permis à Zebre de marquer ses 4 essais. Sur les 2 premiers essais, la défense sur les extérieurs du CAB a été défaillante tandis que sur le 3e essai, comment Giovanni Licata peut trouver un boulevard à 5 mètres de l'en-but ? Si finalement, le nombre de plaquages manqués est à peu près équivalent (28 pour Zebre, 25 pour Brive), Zebre a réussi beaucoup plus de franchissements (15 contre 6). Dans la défense sur l'homme, Brive n'a pas réussi à bloquer les joueurs tranchants, à l'image de Paula Balekana (10 courses, 99 mètres, 5 franchissements, 7 défenseurs battus) tandis que Zebre a parfaitement ciblé So'otala Fa'aso'o, moins en verve depuis quelques rencontres car particulièrement ciblé par les défenses adverses. Tout comme en attaque, Brive va devoir au plus vite retrouver du mordant en défense car là aussi, le nombre d'essais encaissés devient important et notamment en première période (12 essais lors des 5 derniers matchs).

 

En conclusion

On connaissait le verre à moitié plein et à moitié vide, samedi, Brive a inventé le verre au 1/4 plein ou au 3/4 vide. Brive manque son entame, sa première période avec 4 essais encaissés et donc déjà le bonus offensif pour Zebre. Après 20 minutes difficiles en 2e période, les brivistes parviennent à faire la différence en fin de match avec 3 essais marqués et il ne manque pas grand chose pour aller chercher un hold-up. Mais finalement, les manquements de la première période ne peuvent s'effacer seulement en jouant 15 minutes. Avec le match retour dès ce vendredi, on espère voir une réaction et une amélioration du jeu du CAB un peu en souffrance depuis 3 rencontres.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Bordeaux 47
2 Lyon 44
 
8 Clermont Ferrand 28
9 Brive 25
10 Pau 23
 
13 Stade Français Paris 20
14 Agen 18
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 13
Agen 12 13 Lyon
Racing 92 27 19 Clermont Ferrand
Pau 13 44 La Rochelle
Bordeaux 22 3 Bayonne
Montpellier 29 26 Brive
Toulon 43 3 Castres
Stade Français Paris 30 18 Toulouse
Résultats Top 14