Brive a sorti ses habits de pluie face à Worcester, l'analyse du match
Publié le mardi 23 janvier 2018 à 06:00

La chance n'était pas vraiment du côté de Brive depuis le début de saison mais depuis quelques semaines, elle semble avoir retrouvé le chemin de la Corrèze. Brive arrache une qualification presque impensable en Challenge Cup. Cette équipe semble être bénie des dieux. Espérons que ça continue.

Les points positifs

La qualification. Après le Connacht, mathématiquement, tout était possible mais à cette époque là, cela paraissait impossible de se qualifier. Et puis à Oyonnax, Brive est revenu dans la course à la qualification mais sans avoir son destin entre les mains. Le report de la rencontre a pu permettre aux brivistes de connaitre les résultats (favorables) des adversaires directs qu'étaient Bordeaux (et donc Newport), Sale et les London Irish. Au moment de débuter la partie, la donne est simple : une victoire bonifiée et la qualification est dans la poche. 80 minutes plus tard, l'objectif est rempli et le CAB a renversé les pronostics. Bordeaux et Worcester étaient en pôle position, Brive et le Stade Français sont les vainqueurs. Dans deux mois, les brivistes iront à Newcastle. Et si la bonne étoile est toujours là, la demie pourrait se jouer à Brive avec la seule condition que le Connacht s'impose contre Gloucester. Ainsi, on aurait droit au 3e match entre Brive et le Connacht. Mais savourons déjà la victoire contre Worcester et la qualification.

Le tableau de la phase finale de la Challenge Cup

 

Les avants. Samedi, les conditions de jeu que ça soit à Brive ou à Tulle allaient favoriser le jeu d'avants. Et dans ce système, Brive est parfaitement adapté. Les retours dans le XV de départ de Karlen Asieshvili, Mike Tadjer, Johan Snyman et Sisa Koyamaibole annonçaient ce plan de jeu. Pendant toute la première période, les brivistes ont campé dans les 22 de Worcester et ont fini par faire craquer leurs adversaires. Le CAB a constamment fait parler la puissance de leurs avants qui n'ont jamais lâché l'étreinte. Dans un jeu de mouvement, Brive n'a pas totalement la bonne configuration. Dans un jeu fermé et axé sur les avants, la configuration est idéale et le match tourne souvent en faveur de Brive. Comme samedi soir.

Fidji. Sur le terrain de Tulle, Brive s'est imposé avec le bonus, en marquant 5 essais, 3 pour les avants et 2 pour les 3/4. Mais c'est la nationalité des marqueurs qui surprend : Fidji ! La météo et l'état du terrain ne sont pas forcément des conditions fidjiennes mais finalement c'est bien la colonie venue de l'hémisphère sud qui a conclu les actions. Sisa Koyamaibole a mis son club dans l'avancée à chacune de ses prises de balle et s'est offert un doublé en première période. Derrière, Seremaia Burotu a amené de la puissance et a bouclé la marque. Benito Masilevu a réussi un petit festival dans la défense anglaise pour marquer le seul essai "non en force". Dominiko Waqaniburotu a marqué l'essai du bonus et donc le billet pour les quarts. Peniami Narisia et Seva Galala ont fait le boulot en sortie de banc. Air Fidji transporte le CAB vers Newcastle.

 

Les points négatifs

La pelouse. Welcome to the Bayou ! On préfère en rire mais la situation est plutot très inquiétante. La pelouse briviste est à l'agonie et il serait étonnant qu'elle commence la saison prochaine. Sans le coup de main tulliste, la pelouse briviste aurait fait perdre beaucoup plus qu'un match à son équipe. Toulon n'aurait jamais du se jouer et a terminé de détruire la pelouse. Depuis plusieurs semaines, il pleut partout en France, les sols sont gorgés d'eau, les rivières débordent. Les pelouses sportives souffrent mais certaines plus que d'autres. A Brive, l'eau ne s'évacue plus, le système de drainage ne fait plus son travail. Est ce la première fois ? Malheureusement non mais désormais la situation est critique. La crédibilité du club est en jeu. Tout le monde connait la solution et les supporters la demandent depuis quelques saisons : une nouvelle pelouse (une vraie, pas du synthétique). Ca coute cher et elle devra être traitée comme une reine par la suite mais la ville de Brive et le CAB doivent le faire. Messieurs Soulier et Gillham, on s'assoit autour d'une table, on fait 50-50 sur la facture et tout le monde sera content.

La pelouse est au bord de la noyade !

 

En conclusion

Avant toute autre chose, merci Tulle et le Sporting pour le grand coup de main donné au CAB samedi soir. Cela a permis de terminer une journée dans la joie et la bonne humeur mais une journée qui avait très mal commencé et qui aurait pu se terminer très mal. D'une possible défaite sur tapis vert (+ amende très salée), Brive se qualifie pour les quarts de Challenge Cup (et empoche un bon petit chèque de 200 000 €). Porté par des avants dominateurs et des fidjiens inspirés, le CAB continue sa série victorieuse et s'offre le droit de rêver à un printemps heureux. Dès samedi, retour au pain quotidien du Top 14 avec un déplacement compliqué à La Rochelle. Mais avec cette équipe sauvée des eaux, tout peut se passer. Sinon Bayou or not Bayou pour le prochain match à Amédée Domenech ?

 

Photo : CABCL

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 15
Béziers 12 9 Nevers
Vannes Biarritz
Soyaux-Angoulême Provence Rugby
Massy Colomiers
Brive 52 14 Bourg en Bresse
Bayonne Aurillac
Mont de Marsan Carcassonne
Oyonnax Montauban
Résultats Top 14