Top 14 analyse Agen - Brive : que manque-t-il au CAB pour aller plus haut ?
Publié le mardi 3 mai 2016 à 04:00

Tout comme Martin Luther King, Brive avait un rêve pour cette fin de saison. Il l'espérait grande et jalonnée de succès. Mais il a oublié de mettre les ingrédients et le rêve s'est transformé en cauchemar à Agen. Ce souhait est donc reporté à la saison prochaine mais il devra subir quelques changements pour se voir concrétiser.

img-accroche-analyse-match-top14-clermont-brive 

Les caractéristiques à faire évoluer

Des paroles mais pas d'actes. Au début de saison, l'objectif de Brive était le maintien et cet objectif a été parfaitement réussi. Mais pour apporter un peu de piment à la fin de la saison, le CAB a décidé de jouer à fond sa carte pour les phases finales. La victoire bonifiée contre Oyonnax a renforcé cette envie. Au club, on s'est ouvertement exprimé sur le sujet. Le problème, c'est que samedi, cela ne s'est pas traduit sur le terrain. Et dans les grandes largeurs. A la fin du match, que ce soit au micro de Rugby + ou sur France Bleu Limousin, Guillaume Ribes était particulièrement remonté contre cette attitude. Il aurait préféré voir des actes avant les paroles. Les supporters rêvent et s'enflamment c'est une chose et c'est un peu leur rôle mais on attend plus les joueurs sur le terrain que devant un micro.

L'attaque. Brive a un problème récurrent depuis plusieurs mois mais ne parvient pas à trouver la solution. Avoir une bonne défense c'est bien mais ce ne sera pas suffisant pour atteindre le haut de tableau. Depuis sa remontée en Top 14, les brivistes ont des difficultés dans le secteur offensif. En 2013/2014, Brive termine 9e (473 points marqués) et 10e (32 essais). En 2014/2015, la saison est très compliquée comme le montre les chiffres : 13e (502 points marqués) et 13e (40 essais marqués). Même si la saison n'est pas encore finie, Brive se situe à nouveau dans le bas du classement : 12e (409 points marqués) et 13e (27 essais). Le CAB peine à trouver des solutions offensivement et la rencontre à Agen en est le parfait exemple. Encore plus cette saison, Gaëtan Germain est l'arbre qui cache la forêt. Il est en passe de battre son record d'il y a deux ans (299 points), il apporte 13 points par match à son équipe et contribue à 64% des points de son club. En première mi-temps contre Agen, Germain marque 12 points mais Brive ne produit pas d'attaques significatives et ne se montre pas dangereux. Les 3/4 ne parviennent pas à s'exprimer et Brive est beaucoup trop dépendant de la performance de ses avants et de son buteur.

Une forte concurrence. Si Brive veut atteindre régulièrement le Top 8 d'ici à 2020, il lui faudra trouver un chemin dans une jungle très dangereuse. Les fauves sont nombreux et bien plus adaptés au milieu. Brive ne s'appuie pas sur un mécène ou un bassin économique florissant. L'argent ne fait pas tout mais aide bien à solutionner les problèmes. Avec 16 M€ de budget prévu la saison prochaine, le CAB va devoir aller dans la même cour que des clubs aux budgets supérieurs au sien : Clermont, Racing, Montpellier, Toulon, Castres, Toulouse, Bordeaux, Stade Français, Grenoble, La Rochelle et Pau. Sans oublier le promu Lyon qui revient en Top 14 avec un budget de 20 M€. Sur une année, Brive peut déjouer les pronostics mais l'objectif annoncé dans le projet "Brive 2020" est d'accéder à ce haut de tableau régulièrement. Avec un déficit d'argent et donc un effectif moins important sur le papier, il sera difficile de résister sur le long terme face à ces grosses armadas.

Le style de l'équipe Depuis sa remontée, Brive s'appuie sur trois points forts : défense, conquête et un buteur fiable. Cela lui a permis de se maintenir chaque année. Mais la saison dernière, l'avertissement a été de taille avec un maintien acquis durant la seconde période du dernier match. La défense a flanché et la conquête a été sur courant alternatif pendant la saison. Si Brive veut monter de catégorie, il n'est pas question qu'il renie ce qui a fait sa force mais il devra apporter d'autres cordes à son arc pour déjouer les pièges des adversaires. Au début de la phase retour, les joueurs voulaient se libérer avec le maintien acquis mais ce changement de cap n'est pas perceptible sur le terrain et Brive reste encore ancré dans sa doctrine de début de saison. A Agen, elle a permis de marquer 12 points mais dans le même temps, le SUA jouait et marquait 18 points dont 2 essais. Le tout contre le vent.

Le staff Pour atteindre des objectifs plus élevés, certaines équipes n'hésitent pas à chambouler les hommes en place pour les atteindre. Depuis la 2e partie de la saison en Pro D2, Brive fait confiance au trio Godignon - Casadéi - Carbonneau. Cela a permis de remonter en Top 14 et d'assurer le maintien à 3 reprises et 2 fois de façon précoce. Pour construire leur équipe, les entraineurs brivistes s'appuient sur un noyau dur, présent au club depuis plusieurs saisons, et parviennent à dénicher de belles trouvailles en Top 14 et en Pro D2. Si pour un objectif tel que le maintien cela semble suffire, en sera-t-il de même pour viser plus haut ? Le staff a-t-il également les épaules et le bon message pour viser et s'installer dans la première partie de classement ? L'avenir nous apportera ces réponses mais au moins les trois entraineurs travailleront dans une certaine sécurité avec des contrats courant jusqu'en 2019 et 2020. Mais le sport nous rappelle souvent que l'entraineur est assis sur un siège éjectable.

 

En conclusion

Brive s'est immiscé dans la cour des grands pendant quelques semaines. Il a espéré y avoir une place en fin de saison mais une gifle reçue à Agen a plus que refroidi les ambitions brivistes. Ce match a affiché les carences et les difficultés d'un club qui vise dans un futur proche la première partie de tableau. Il faudra alors activer les bons leviers sous peine de voir arriver une réalité si cruelle par moments. En Angleterre, Leicester vient de montrer que c'est possible mais une surprise comme celle là n'arrive qu'une fois en plusieurs décennies.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14