Résultats Top 14 - 17 ème journée phase retour saison 2014/2015
Publié le mercredi 4 février 2015 à 10:00

Encadrée par la Coupe d'Europe et le tournoi des 6 Nations, la dix-septième journée de Top 14 avait du mal à passionner les foules. Mais elle offrait des affiches intéressantes pouvant déboucher sur des surprises. Et c'est ce qui s'est passé. Des surprises, des victoires à l'extérieur et des matchs à suspense. Tout est réuni pour une bonne journée de rugby.

img-accroche-bilan-journee17-top14

 

Toulon - Bayonne : 24-17

img-contenu-bilan-journee17-top14-1L'essentiel est fait. Les deux équipes n'évoluent pas à la même altitude mais l'écart se resserre avec la quantité d'absents du côté de Toulon. Bayonne en profite d'ailleurs pour s'accrocher le plus longtemps possible. Le RCT ouvre bien le score par Habana (7') mais l'Aviron réplique immédiatement avec un essai de Bustos Moyano (12'). Malgré du déchet offensif, Toulon profite de l'indiscipline bayonnaise pour reprendre les devants à la pause (14-7). Chilachava croit avoir fait le break pour son équipe (21-7, 52') mais Bayonne et Ugalde s'accrochent et reviennent au score (21-14, 56'). Sanchez et Bustos Moyano vont s'échanger une pénalité et malgré quelques frayeurs en fin de match, Toulon parvient à contenir les derniers assauts basques pour s'imposer à domicile sans réellement convaincre.

Trois étoiles : 1- Fernandez Lobbe (RCT) 2- Monribot (AB) 3- Chilachava (RCT)

Montpellier - Bordeaux : 34-24

img-contenu-bilan-journee17-top14-2A l'orgueil. Bordeaux attaque comme il le faut la rencontre, se positionnant dans le camp du MHR et relançant chaque ballon. Bernard et Lucas vont se répondre jusqu'au tournant du match. Sur une nouvelle attaque bordelaise, Guitoune s'engouffre dans la défense mais Paillaugue lui inflige un plaquage cathédrale. Carton rouge pour le n°9 du MHR (20'). Malgré l'avance au score (6-3), Bordeaux sort de son match, au contraire de Montpellier qui sonne la révolte. En 20 minutes, Montpellier inflige un 14-3 à des bordelais d'un coup sans solutions et pourtant en supériorité numérique. Mais à la sirène, Madaule marque l'essai de l'espoir pour l'UBB (17-14). Au retour des vestiaires, Bordeaux tente de faire respecter sa supériorité et repasse devant avec un essai de Lesgourgues (20-21, 50'). Mais ce sera la dernière fois car Montpellier en veut plus et éteint Bordeaux. Selponi et Qera (pour un doublé) marquent les 2 essais montpelliérains du second acte qui assurent la victoire de l'orgueil du MHR, en infériorité numérique pendant une heure.

Trois étoiles : 1- Qera (MHR) 2- Lesgourgues (UBB) 3- Géli (MHR)

La Rochelle - Clermont : 16-12

img-contenu-bilan-journee17-top14-3L'histoire se répète. Ce match a un goût particulier pour certains rochelais, passés par le centre de formation clermontois et partis s'aguerrir à La Rochelle. Mais contre leur ancienne équipe, ces rochelais ne font aucun complexe et bousculent l'ASM qui peine à développer son jeu. D'ailleurs, la période est assez fermée et seuls les buteurs font bouger le tableau d'affichage. James passe 3 pénalités pour l'ASM tandis que Grant en réussit 2 et Clermont mène à la pause à Deflandre (9-6). Le début de la seconde période va être animé. Un début de bagarre générale éclate et les deux cartons jaunes sortent pour calmer tout le monde (Bonnaire et Eaton) suivi d'un 3e quelques instants plus tard pour Nakaitaci. Les rochelais ne profitent pas de cette supériorité numérique et voit même Clermont faire un mini break (6-12, 59'). Mais Grant remet son équipe dans le droit chemin (9-12, 61'). Plus on s'approche de la fin du match, plus les supporters clermontois se rappellent du scénario du match à Lyon il y a quelques semaines. Malheureusement, leurs craintes vont se confirmer sur le terrain. Encore. Après une grosse action rochelaise, Hingano libère tout un stade et offre une victoire importante à son équipe. Clermont ne parviendra pas à repasser devant et le scénario lyonnais s'est répété. A nouveau.

Trois étoiles : 1- Eaton (ASR) 2- Gourdon (ASR) 3- Stanley (ASM)

Lyon - Racing : 11-13

img-contenu-bilan-journee17-top14-4A l'expérience. Les conditions sont compliquées et ne favorisent pas les grandes envolées. Il pleut, le terrain est gras et le ballon est glissant. Les deux équipes sont bien en place et occupent le terrain adverse pour pousser à la faute l'adversaire. Lyon y parvient et Porical ouvre le score sur pénalité (3-0, 20'). Goosen manque une pénalité pour le Racing avant l'éclair de la rencontre. L'arrière international du Racing, Brice Dulin, a retrouvé ses jambes de feu et déchire la défense lyonnaise et dépose tous les défenseurs adverses pour un essai de 60 mètres somptueux (3-7, 35'). Le Racing mène à la pause, l'équipe est sérieuse, appliquée à défaut d'être géniale. Les parisiens accentuent leur avance (3-10, 47') mais Lyon réagit et recolle avec un essai de Bonrepaux (8-10, 50'). Goosen rajoute 3 nouveaux points (8-13, 59') et le Racing s'applique en défense pour conserver cet avantage. Un avantage réduit par une pénalité de Porical (11-13, 62'). Lyon fait tout pour repasser devant au score mais bute sur un rideau défensif parisien très bien organisé et discipliné. Avec cette défense de fer, le Racing s'impose à l'extérieur et confirme ses ambitions.

Trois étoiles : 1- Dulin (RM) 2- Machenaud (RM) 3- Bonrepaux (LOU)

Stade Français - Oyonnax : 13-15

img-contenu-bilan-journee17-top14-5La surprise. Le Stade Français entend bien confirmer son fauteuil de leader et son invincibilité à domicile. Mais Oyonnax se déplace dans la capitale sans complexe et le démontre en début de match. Urdapiletta ouvre le score (0-3, 17') mais Paris réagit immédiatement. Plisson perce plein axe, évite plusieurs plaquages avant de servir Camara pour l'essai (7-3, 19'). Urdapiletta et Oyonnax ne veulent pas s'en laisser compter et réalisent une grosse fin de période. L'USO pousse à la faute le Stade Français et le buteur argentin s'en donne à cœur joie pour transformer les pénalités. Oyonnax mène 12-10 à la pause sans que cela soit immérité. Le chassé croisé continue avec une pénalité de Plisson (50') et une de plus d'Urdapiletta (60'). Oyonnax est aux portes d'un gros exploit mais le Stade Français pousse pour arracher la victoire. La fin de match est irrespirable. Ngauamo écope d'un jaune à la 79' mais la pénalité est trop lointaine. La pénaltouche est prise mais le lancer n'est pas assuré, ce qui assure la victoire d'Oyonnax sur le terrain jusqu'alors imprenable du Stade Français. Une victoire qui rapproche un peu plus Oyonnax du maintien en Top 14.

Trois étoiles : 1- Missoup (USO) 2- Urdapiletta (USO) 3- Ma'afu (USO)

Castres - Toulouse : 9-13

img-contenu-bilan-journee17-top14-6Le match de la peur. Deux équipes dans le doute qui tentent de se remettre dans le droit chemin. Sur une pelouse difficile, l'enjeu ne tue pas le jeu et les équipes tentent d'envoyer des attaques. Flood répond à Dumora (3-3, 18') avant que l'ouvreur anglais ne s'occupe de tout. Temps fort toulousain et l'attaque se développe sur Flood. L'anglais résiste au plaquage de Mach pour inscrire le premier essai de la rencontre (3-10, 21'). Toulouse domine cette première période mais ne mène que 10-3 à la pause. Attention à la réaction des castrais qui ont un besoin vital de cette victoire. Dumora ramène les siens dans le bonus (6-10, 47') avant que Flood ne remette de la distance entre les deux équipes (6-13, 51'). Dès lors, Castres tente le tout pour le tout pour empocher la victoire mais ne parvient pas à franchir le rideau défensif toulousain qui tient bon. Dumora réussira malgré tout une dernière pénalité qui offre le bonus défensif au CO. Insuffisant toutefois pour la victoire qui revient à Toulouse qui se relance. Castres s'enfonce dans la crise.

Trois étoiles : 1- Camara (ST) 2- Médard (ST) 3- Fickou (ST)

Quelques enseignements

Il y a eu des surprises et des confirmations. La surprise est venue du Stade Français, battu à domicile par Oyonnax. Les parisiens manquent l'occasion de s'emparer seuls de la tête du championnat et voient revenir Toulon dans ce match à trois pour la 1ere place. Oyonnax fait la bonne opération en bas du classement en s'offrant 7 points d'avance sur le premier relégable. Le Racing est en embuscade derrière le trio de tête et Toulouse revient dans le Top 6 d'où sort Grenoble, battu à Brive. Un CAB qui remonte au classement (10e) et qui compte 5 points d'avance sur La Rochelle (13e) ... son futur adversaire. Pas encore largué, Castres ferme la porte et au vu des visages de certains joueurs, la mission maintien est compromise mais attention au réveil de la bête blessée, il reste du temps pour revenir et se sauver.

img-contenu-bilan-journee17-top14-7

Le classement du Top 14 après 17 journées

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14