Top 14 Brive - Toulon : le CAB pris dans la tempête rouge et noire
Publié le samedi 20 septembre 2014 à 12:00

Le Toulon Circus arrive en ville, Amédée Domenech est bien garni pour voir les doubles champions d'Europe et champions de France en titre affronter des brivistes en quête de rachat après un épisode bayonnais manqué. Le CAB veut rééditer l'exploit de la saison dernière mais le RCT veut prendre sa revanche et rattraper la défaite contre le Stade Français de samedi dernier. Qui sera le plus revanchard ? Brive ou Toulon ? Réponse dans ce résumé.

Les joueurs du CA Brive sont sonnés après la lourde défaite concédée contre le RC Toulon 

Ce vendredi soir, la situation est compliquée pour les deux équipes : Bayonne et le Stade Français ont vaincu Brive et Toulon la semaine dernière, ce qui oblige les deux à réagir le plus vite possible. Le CAB flirte dangereusement avec la zone de relégation et une victoire lui donnerait un bon bol d'air. Mais le RCT a en mémoire le match de la saison dernière et affiche ses ambitions en envoyant la meilleure équipe qu'il a sa disposition. Le combat promet d'être acharné.

Première période : une action, un coup et une double peine

Dès les premiers instants du match, les contacts sont virulents et les défenses dictent leurs lois : vous ne passerez pas, coûte que coûte. Mais la défense briviste est pénalisé pour un plaquage dangereux. Giteau, pourtant bien placé, manque sa tentative (3'). Brive saisit sa chance et envoie son perce muraille fétiche : Sisa Koyamaibole. Le fidjien dévaste tout sur son passage et il faut s'y mettre à plusieurs pour l'arrêter. Aux charges du n°8 briviste, Toulon répond par la vitesse de sa ligne de 3/4 qui permet de revenir occuper le camp adverse. Nouvelle faute au sol briviste et c'est le buteur de loin toulonnais, Delon Armitage, qui prend ses responsabilités. Et ça fait mouche de plus de 50 mètres (0-3, 11'). La réponse est immédiate avec le duo Koyamaibole - Germain. Le fidjien charge, provoque la faute et l'arrière convertit en 3 points (3-3, 13'). Toulon commence à dominer et semble avoir trouvé une faille dans la défense briviste : un manque de couverture dans le dos du premier rideau. Les coups de pieds dans cette zone se multiplient mais ça tient du côté briviste. Mais le problème se situe également sur les extérieurs où la vitesse des toulonnais posent de gros problèmes aux défenseurs. Un en-avant entre Wolf et Armitage prive l'arrière varois du premier essai du match (20'). Mais le tournant du match arrive et va bouleverser la suite de la partie. Juste avant, Shvelidze cède sa place à Coetzee, touché au genou, et O'Connor manque une pénalité (23'). Sur un regroupement, Marais et Taofifenua s'expliquent, des coups sont échangés. Sauf que le jeu continue et O'Connor glisse un subtil coup de pied dans le dos de la défense qu'Armitage aplatit après avoir devancé Laranjeira. Après de longues minutes d'arbitrage vidéo, l'essai est validé et Peet Marais est expulsé (3-10, 25'). Brive va devoir jouer à 14 pendant une heure de jeu et va le payer immédiatement. Mauvais jeu au pied qui profite à Armitage qui relance, transperce la défense et joue au pied. Rudi Wulf devance Hauman et inscrit le 2e essai du match (3-15, 32'). Le calvaire corrézien ne fait que commencer. Cette fois, c'est Giteau qui se joue de la défense avant d'offrir l'essai à son compatriote Mitchell (3-22, 33'). Brive est dans les cordes, tout le stade est sonné, comme KO debout. Mais cette équipe a de la fierté et va le prouver juste avant la mi-temps. A la suite d'une pénaltouche, les avants multiplient les temps de jeu au près et c'est Koyamaibole, en deux temps, qui inscrit l'essai du CAB (10-22, 39'). La chance semble tourner car sur l'action, malgré la vidéo, il y a deux en-avants cabistes non signalés. Comme on dit, on n'a rien vu, on prend malgré tout ! Brive est sur un temps fort et à la sirène, dans une position compliquée, Germain rajoute trois nouveaux points qui donnent un regain d'espoir au CAB (13-22, 40').

Sisaro Koyamaibole maintient le CA Brive en vie contre Toulon avec son essai juste avant la mi-temps 

Très bon contre Toulon, Sisa Koyamaibole a redonné un peu de suspens avec son essai

Score à la pause : 22-13 pour Toulon. Le RCT est venu avec des ambitions et un plan de jeu bien précis. Ses 3/4, à l'image d'O'Connor et Armitage, ont des jambes et sont inspirés. Brive tente de résister le mieux qui le peut mais à la suite de l'expulsion de Peet Marais, cela s'annonce compliqué mais le sursaut d'orgueil juste avant la mi-temps peut être porteur d'espoir. Qui sait ?

 

Seconde période : un long chemin de croix

Brive reprend la partie là où il avait laissé 15 minutes plus tôt et tente de recoller le plus vite possible. Nous somme peut être devant un exploit incroyable. Et cela tend à se réaliser. Le CAB se voit offrir deux pénalités en tout début de période, pour revenir à - 6. Malheureusement, Gaëtan Germain, pourtant si sûr, ne trouve pas la cible (43', 46') et Brive reste à - 9. Le problème est que les locaux ont laissé passer leurs chances et les visiteurs l'orage. Sauf que pendant une demi-heure, la foudre va tomber à plusieurs reprises sur la pelouse d'Amédée-Domenech. Mitchell et O'Connor transpercent la défense briviste, Menini est au relais pour servir Mermoz qui marque le 4e essai de son équipe (13-29, 48'). De plus, Toulon fait rentrer progressivement son banc XXL (Hayman, Orioli, Suta, Armitage, Bastareaud), ce qui ne fait qu'alourdir la note. Brive est dans les cordes, étouffé par un RCT qui ne lâche pas sa proie. Le match est d'ores et déjà dans la besace des toulonnais mais ces derniers jouent, jouent et ... jouent. Les essais s'enchainent comme des perles sur un collier. Armitage, après un bon travail des avants et un relais de la charnière, (13-36, 53'), Tillous-Borde, après une belle prise en touche, (13-41, 56'), Wulf, pour un doublé après un festival d'O'Connor dans la défense briviste, (13-48, 67') et à nouveau Wulf, pour un triplé qui concrétise le travail d'Escande, Giteau et Orioli, (13-53, 80') participent au festin toulonnais en deuxième période. Brive est KO mais a pu compter sur son public qui ne l'a pas abandonné dans les dernières minutes alors que l'addition se faisait de plus plus grosse et salée.

 Le centre de Toulon, Rudi Wolf, réalise un festival contre le CA Brive avec trois essais marqués

Auteur d'un triplé, Rudi Wulf a été un véritable poison tout au long de la rencontre


Score final : 53-13 pour Toulon qui a survolé la rencontre avec 8 essais inscrits. Dominateurs dans tous les domaines, les varois ont pu compter sur une ligne de 3/4 de feu (Armitage, O'Connor, Wulf) pour enfoncer un CAB dans le doute.

En bref

Cette défaite va laisser des traces, tant physiquement (Shvelidze, Swanepoel et Laranjeira blessés) que mentalement (une des plus lourdes défaites au Stadium depuis belle lurette). Voulant se relancer après Bayonne, le CAB n'a rien pu faire face à un RCT supérieur et en mission ce vendredi en Corrèze. Si Brive ne réagit la semaine prochaine contre Bordeaux, la saison risque être très, très, très longue.

 

La mascotte du CA Brive, Zouzou, rencontre ses fans avant le match entre Brive et Toulon  Le buteur du CA Brive, Gaëtan Germain, réussit son travail de buteur pour permettre à son équipe d'y croire contre Toulon

Retrouvez les photos de la rencontre Brive - Toulon dans notre galerie photos

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Mont de Marsan 17 13 Bayonne
Soyaux-Angoulême 23 19 Carcassonne
Massy 24 27 Béziers
Oyonnax 46 6 Aurillac
Bourg en Bresse 18 16 Nevers
Colomiers 23 19 Montauban
Brive 45 14 Provence Rugby
Biarritz 31 32 Vannes
Résultats Top 14