Top 14 analyse Brive - Montpellier : tendu jusqu'à la fin
Publié le mardi 28 avril 2015 à 14:00

Nouveau match à enjeu pour Brive. Lancé dans une course au maintien haletante, le CAB ne peut se permettre de relâcher son effort. La victoire était impérative face à une équipe de Montpellier désireuse d'effacer l'échec du match aller. Mais à force de persévérance et de solidarité, les brivistes sont victorieux. Un petit pas vers le maintien.

img-accroche-analyse-match-top14-brive-montpellier 

Le maintien devient de plus en plus dur à obtenir et de plus en plus d'équipes y sont mêlées. Brive avait l'obligation de batte Montpellier pour croire en ses chances. Profitant de la maladresse adverse, le CAB s'enlève une belle épine du pied mais il en reste trois autres.

Les points positifs

La défense. En grande difficulté contre Lyon, elle a redressé la barre contre Montpellier. Tout n'est pas parfait mais la production défensive a été de bien meilleure qualité à Brive samedi. Emmené par une grosse troisième ligne qui s'est démultipliée aux quatre coins du terrain, Brive a su contrer les nombreuses offensives montpelliéraines tout au long de la rencontre pour ne craquer que dans les derniers instants de la partie. Saïd Hirèche a été au cœur du combat et s'en tire avec une grosse partie, un véritable poison dans les rucks et au plaquage (14/16). Peet Marais a lui aussi réussi une grosse partie avec 18 plaquages réussis sur 19 (meilleur plaqueur du week-end en Top 14). A défaut d'être géniaux, les brivistes ont été solidaires comme en fin de première période où Montpellier a enchainé les pénaltouches. Mais le CAB n'a pas craqué et s'en est relevé plus fort. Une attitude à garder pour les 3 derniers matchs.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-montpellier-2

Il a fallu se serrer les coudes pour résister à la pression adverse

Le public. Durant la semaine, Didier Casadéi avait exhorté le public à jouer son rôle de 16e homme. Il a été entendu. Un peu plus de 12 000 personnes étaient présentes au stade samedi et ont vécu le match pleinement. Applaudissements sur les premières offensives du match, sur les premières défenses et sifflets plus que nourris à mesure que les pénalités s'accumulent sur le CAB en première mi-temps. Dans le feu de l'action, le stade est devenu un volcan au moment du carton jaune de Petrus Hauman. Mais après s'être calmé, le volcan est devenu un vent porteur à chaque pénalité réussie par Gaëtan Germain. La victoire s'approchait mais un dernier coup de stress est venue frapper les tribunes d'Amédée-Domenech lors de l'essai de Montpellier. Une dernière défense héroïque plus tard, les supporters brivistes pouvaient pousser un ouf de soulagement. Il reste trois journées à disputer et le club a plus que besoin de ses supporters. Sincèrement, le soutien sera là quoi qu'il arrive. Tant qu'il reste un souffle de vie dans la poitrine, le supporter sera là.

La victoire. Au moment de débuter, la pression était forte sur les épaules du CAB. En effet, La Rochelle venait de s'imposer dans les arrêts de jeu contre Toulon. Avec les réceptions de Bayonne (contre Grenoble) et de Castres (contre Clermont), Brive ne pouvait laisser échapper la victoire. Et même si elle a été difficile à obtenir, le CAB l'a obtenu. A trois journées de la fin, les brivistes ont les cartes en main mais la marge d'erreur est très mince. Avec seulement 1 point d'avance, il ne va pas falloir calculer et se lancer à corps perdu dans la bataille. Ce qui est bien c'est que Brive, Castres, Bayonne et La Rochelle ont le même calendrier, à savoir deux déplacements pour 1 réception mais certains matchs vont valoir très, très, très chers : Castres - Brive lors de la 25e journée et Bayonne - La Rochelle lors de la 26e journée. Cardiaques s'abstenir.

Les points négatifs

La fin de saison. Si la victoire est là, elle n'assure en rien le maintien (au contraire de ce que disent certains articles). Le maintien est très loin d'être assuré. Brive conserve ses chances mais les bonus offensifs de Bayonne et Castres les amenuisent. Brive doit gagner contre le Stade Français lors de la dernière journée mais doit surtout ramener des points de ses deux prochains matchs à l'extérieur : Toulouse et ... Castres. Les dernières prestations à l'extérieur n'ont pas été rassurantes mais si les brivistes pouvaient retrouver la recette de l'automne (bonus à Grenoble et au Stade Français, victoire à Montpellier), le maintien serait un peu plus brillant qu'il ne l'est aujourd'hui.

Le jeu offensif. Qu'arrive-t-il à l'attaque ? Brive est en panne à ce niveau là depuis plusieurs rencontres. Un seul essai lors des 3 dernières rencontres et pas forcément beaucoup d'occasions franches à se mettre sous la dent. Si le CAB veut s'en sortir, il doit retrouver une attaque performante. Sans ça, il est fort à parier qu'une mauvaise nouvelle arrivera dans les semaines à venir. Par rapport à ses concurrents directs, le CAB a fait le choix différent de l'attaque. Or, le choix inverse semble le bon. En jouant, La Rochelle et Castres ont pris respectivement 29 et 27 points sur la phase retour contre seulement 21 pour Brive. Bayonne a joué contre Grenoble et a grappillé une munition sur Brive. Sachant que les basques ont l'avantage sur Brive (ah cette fameuse pénalité tentée en fin de match le 3 janvier à 22-9), cela risque se jouer à très peu de choses à la fin. Brive ne peut miser uniquement sur sa défense et la qualité de son buteur, il doit retrouver son attaque et au plus vite.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-montpellier-1

Gaëtan Germain serait-il l'arbre qui cache la forêt à Brive ?

La confiance du MHR. Que s'est-il passé dans la tête de Montpellier en cette fin de première période ? Si cela passe, on crie au génie mais dans le cas contraire ... Bien avant la sirène, le MHR avait les moyens de revenir à égalité au score mais à chaque fois, Montpellier a fait le choix du jeu au lieu de la raison et de la pénalité. En plus de ne pas marquer, les "Cistes" ont resserré une équipe briviste qui n'en demandait pas tant et fait gagner quelques degrés à l'ambiance générale. Sans cette sur-confiance, la physionomie du match aurait été différente et le score aussi. Et on ne parle pas des 16 ballons perdus durant la partie et de deux essais vendangés en fin de rencontre.

En conclusion

Brive devait gagner et il l'a fait. Mais secrètement, on rêvait aussi d'un petit coup de pouce des deux finalistes de la Coupe d'Europe pour sortir le CAB du bas de classement. Malheureusement, ce n'est pas arrivé et désormais, le CAB le sait : pour s'en sortir, il devra le faire tout seul. S'appuyant sur une grosse défense et un buteur en réussite (5/6), les brivistes arrachent quatre points précieux qu'il faudra faire fructifier sur la route lors des deux prochaines rencontres. La lutte pour le maintien n'a jamais été aussi serré. Qui accompagnera Lyon en Pro D2 ? Personne n'a la réponse mais tant que ce n'est pas Brive ...

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14