Top 14 Brive - Montpellier : un CAB combattant croit à son maintien
Publié le dimanche 26 avril 2015 à 10:09

Dans une fin de saison stressante, tous les matchs vont compter. Après avoir battu Lyon, Brive doit se débarasser de Montpellier pour se rapprocher du maintien en Top 14. Mais ce ne sera pas simple face à une équipe qui chasse les phases finales et qui arrive en confiance après deux bons résultats. Quelle chasse sera la plus fructueuse ?



img-accroche-resume-match-top14-brive-montpellier

Avant dernier match à Amédée-Domenech pour Brive cette saison qui sous un beau soleil printanier reçoit Montpellier. Plusieurs changements sont apportés à l'équipe victorieuse de Lyon il y a deux semaines. Le MHR effectue lui aussi quelques changements à une équipe revancharde par rapport au match aller.

Première période : Brive et Montpellier dos à dos

Sous les yeux du secrétaire d’État aux sports, Thierry Braillard, Brive et Montpellier débutent leur rencontre avec la connaissance de la victoire de La Rochelle sur Toulon. Si chaque équipe tente de prendre le jeu à son compte, des grains de sable viennent s’immiscer dans la mécanique. La pression ? L'adversaire ? Sûrement un peu des deux. Montpellier teste tôt la défense briviste mise en difficulté contre Lyon mais elle repousse ces premières offensives. C'est au tour du CAB de tenter sa chance en attaque. De retour titulaire, Arnaud Méla arrive lancé et tente de percer la défense héraultaise mais un en-avant avec Nicolas Bezy interrompt l'action. Après le capitaine, Brive tente sa chance avec Koyamaibole. Le fidjien met son équipe dans l'avancée à plusieurs reprises. Montpellier a du mal à stopper ses charges mais Brive ne parvient pas à convertir ça en points. Après un début de match équilibré, le CAB est un temps fort mais n'arrive pas à se montrer dangereux à l'approche de la zone de vérité. Malgré tout, la rencontre a du mal à se décanter, la faute à de nombreux en-avants et des mêlées instables. Décisif au match aller, Nicolas Bezy veut rééditer sa performance. Après plusieurs temps de jeu infructueux, l'ouvreur se donne de l'air et tente le drop mais il est contré par une défense bien montée. Mais l'arbitre revient à une faute préalable sur Péjoine. A sa première tentative, Gaëtan Germain ne manque pas l'occasion et ouvre le score (3-0, 16'). Le MHR va réagir rapidement en s'appuyant sur sa mêlée qui pousse à la faute son homologue briviste. Malheureusement, Ben Lucas trouve le poteau sur sa tentative (21'). Cependant, Montpellier rentre dans son temps fort et Brive doit faire le dos rond. Surtout qu'il vient de perdre sur saignement François Da Ros et Sisa Koyamaibole qui se sont télescopés. Les brivistes ont du mal à se sortir de la pression et se font contrer deux fois, d'abord Jean-Baptiste Péjoine puis Nicolas Bezy. Sur ce contre, Benoit Paillaugue est tout près d'aplatir mais c'était sans compter sans un retour de Gaëtan Germain (25'). Montpellier se fait plus pressant mais négocie mal plusieurs actions. C'est alors que va s'enclencher le siège du fort Stadium. Le CAB est en mode défense mais se retrouve dans le collimateur de Mr Raynal. Au lieu de choisir les 3 points, le MHR opte pour la pénaltouche. A plusieurs reprises, ce choix est réalisé mais est infructueux car Brive tient, plie mais ne rompt pas. Sauf que l'accumulation de fautes ne plait pas à l'arbitre qui le fait savoir au capitaine briviste. Le public lui est plutôt mécontent vis à vis des coups de sifflet arbitraux et commence à le faire savoir. Les avants parviennent à sortir une belle épine du pied du CAB en remportant son duel en mêlée. Alors qu'on s'approche de la pause, Montpellier a une touche à jouer sur les 22 brivistes. Ouedraogo est déséquilibré en l'air par Petrus Hauman. Le 3e ligne briviste écope d'un carton jaune qui le privera du déplacement à Toulouse (40'). Cette fois-ci, le MHR choisit la pénalité et Ben Lucas égalise pour son équipe au moment de rentrer aux vestiaires (3-3, 40').

Score à la pause : 3-3. Si la première période est meilleure que celle contre Lyon, cela n'atteint pas des sommets malgré tout. Après un bon début de match, Brive n'a pas su concrétiser son temps fort et s'est retrouvé sous la menace constante de Montpellier. Avec de meilleurs choix, le score aurait pu être tout autre mais globalement, l'enjeu prend le pas sur le jeu. Il faut que ça se décante en seconde période.

img-contenu-resume-match-top14-brive-montpellier-1

Sisa tombe au combat en y laissant quelques dents

Seconde période : la patte Germain

La première mi-temps a laissé des traces du côté de Brive avec les sorties de Kevin Buys et surtout de Sisa Koyamaibole, insuffisamment remis de son choc avec Da Ros. Malgré tout, c'est le CAB qui attaque correctement cette période. Les montpelliérains se mettent à la faute au sol. Germain ne laisse pas passer l'occasion de reprendre l'avantage au score (6-3, 45'). Comme contre Lyon, Galala et Masilevu tentent de combiner pour mettre le feu dans la défense adverse. Après un bon travail d'Hirèche, les deux fidjiens accélèrent le long de la ligne de touche. Galala tape un petit coup de pied astucieux mais Trinh-Duc revient en catastrophe et sauve une occasion d'essai. Les changements battent leur plein mais les problèmes restent les mêmes. Les mêlées sont instables et ne facilitent pas le jeu de mouvement. François Trinh-Duc ne trouve pas la touche sur une pénalité et Brive relance jusqu'à la ligne médiane où Montpellier se met à la faute. Des 50 mètres, Germain a la puissance et la précision pour provoquer le premier break de la rencontre (9-3, 56'). Mais Montpellier n'a pas dit son dernier mot. Paillaugue s'échappe au près, Trinh-Duc et Ouedraogo sont au soutien mais il faut un retour en catastrophe des brivistes pour stopper l'attaque du MHR. Le CAB revient dans le camp adverse et sur un maul, la double peine est appliquée : pénalité + carton jaune à Donnelly pour une succession de fautes collectives. Sauf que Germain laisse échapper ses 3 points (61'). Mais ce n'est que partie remise. Les avants corréziens repartent sur un nouveau maul qui avance sur une dizaine de mètres. Montpellier se met à la faute et cette fois-ci, Germain retrouve sa précision habituelle (12-3, 66'). Le MHR a du mal à sortir de son camp et se retrouve sous la pression de la défense de Brive. Nouvelle faute des montpelliérains sur leurs 40 mètres. Germain poursuit sa moisson avec une 5e pénalité (15-3, 71'). Sans être forcément très brillants et inspirés offensivement, les brivistes mènent à moins de dix minutes mais attention à la réaction d'orgueil de Montpellier qui va jeter ses dernières forces dans la bataille. Les visiteurs trouvent des espaces dans une défense briviste moins hermétique en cette fin de rencontre et pénalisée. Le choix de la pénaltouche est cette fois-ci le bon (contrairement en première mi-temps). Montpellier fait le siège de l'en-but briviste. Sur une pénalité vite jouée, le MHR joue parfaitement un surnombre vers l'extérieur. Malgré un retour de Masilevu, Sicart pense aplatir l'essai de la remontée de Montpellier. Mais après vidéo, l'ailier héraultais commet un en-avant au moment fatidique. Brive a eu très chaud sur ce coup-ci. Cependant, la pression est toujours présente. Nouvelle action brûlante sous les poteaux brivistes. Coup de pied astucieux de Trinh-Duc mais Olivier commet un en-avant au moment d'aplatir. Déjà deux essais oubliés en route pour Montpellier. Mais la 3e occasion sera la bonne. Le MHR multiplie les temps de jeu, alterne bien le jeu. Après avoir fixé la défense, on écarte sur l'aile d'Artru qui joue sur sa vitesse par rapport à Hauman pour aplatir (enfin) pour Montpellier. Lucas transforme du bord de touche (15-10, 79'). Reste-t-il assez de temps et d'énergie aux coéquipiers de François Trinh-Duc pour arracher une victoire. Alors que la sirène retentit, les montpelliérains partent à l'assaut du camp briviste depuis leurs propres 22. Les temps de jeu se multiplient et la progression est constante tout comme la tension dans les tribunes. Les supporters retiennent leur souffle, Montpellier n'est plus qu'à 30 mètres mais va commettre un dernier en-avant qui libère un stade, une équipe, une ville.



Score final : 15-10 pour Brive. Nouvelle victoire très importante du CAB dans la lutte pour le maintien. Il ne fallait pas se manquer car les concurrents directs ont réussi leur part du marché pour rendre cette fin de saison irrespirable. Le CAB ne parvient plus à faire la différence offensivement et s'en remet au talent de Gaëtan Germain pour scorer. Il faudra d'autres éléments sur les 3 derniers matchs pour s'en sortir.

img-contenu-resume-match-top14-brive-montpellier-2

Les avants font l'effort pour obtenir les pénalités

En bref

Mieux que contre Lyon mais loin d'être totalement satisfaisant et rassurant. Le CAB doit aimer jouer à se faire peur car même si la victoire est là, le suspense reste entier pour savoir qui accompagnera Lyon en Pro D2, lui qui semble condamné. L'attaque a perdu en efficacité et a du mal à trouver son instinct de tueur. La défense a plusieurs trous d'air que pour l'instant les adversaires ne parviennent pas à concrétiser. La constance de Gaëtan Germain maintient la tête du CAB hors de l'eau mais à trois journée de la fin, Brive doit ajouter d'autres flèches à son arsenal pour aller chercher un maintien qui va se jouer au delà des 50 points.

img-contenu-resume-match-top14-brive-montpellier-3  img-contenu-resume-match-top14-brive-montpellier-4

Retrouvez les photos de Brive - Montpellier dans notre album photos

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 26
2 Bordeaux 23
 
5 Castres 19
6 Brive 16
7 La Rochelle 15
 
13 Perpignan 10
14 Biarritz 8
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Brive 6 8 La Rochelle
Pau 33 37 Bordeaux
Perpignan 22 23 Stade Français Paris
Castres 38 20 Biarritz
Montpellier 20 22 Clermont Ferrand
Toulon 20 27 Racing 92
Lyon 25 19 Toulouse
Résultats Top 14