Top 14 analyse Brive - Lyon : le CAB doit s'en souvenir
Publié le mercredi 15 avril 2015 à 08:00

La pression était grande au moment de commencer ce Brive - Lyon. Un match à 8 points comme on aime à le dire dans ce genre de rencontre. Mais le déroulé de la partie allait défier tous les pronostics imaginés jusqu'alors. Le CAB, malgré tout, empoche une victoire très importante mais qui ressemble presque à un hold-up. Les brivistes devront s'en souvenir dans le futur.

img-accroche-analyse-match-top14-brive-lyon 

C'était l'occasion de s'éloigner de la zone rouge, d'éliminer un concurrent de la course et de se rassurer après la défaite à Oyonnax. Mais Brive s'est fait très peur et n'a obtenu la victoire qu'après une deuxième période pleine de caractère et d'orgueil. Une rencontre interdite aux cardiaques.

Les points positifs

La deuxième période. Une bonne soufflante et ça repart ! Absent en première mi-temps, Brive est revenu avec de meilleures ambitions et même si le second essai lyonnais a jeté un froid sur la rencontre, les brivistes vont vite réagir. Tuatara combine avec Masilevu pour l'essai de la reconquête. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le CAB revient et passe devant au score. En 10 minutes, les brivistes ont épongé un retard de 11 points pour en avoir 2 d'avance. La physionomie du match change littéralement. Lyon parviendra à repasser devant mais Brive garde ses nerfs et ne s'affole pas. Méthodiquement, il obtient une nouvelle pénalité et repasse définitivement devant au tableau d'affichage. Pour la fin de saison, les joueurs cabistes doivent s'appuyer sur ces 40 dernières minutes qui s'en être totalement parfaites montrent une vraie force de caractère.

L'apport du banc. Hasard ou coïncidence, Brive a entamé sa remontée fantastique avec l'apport de son banc de touche. Le staff a décidé de réagir rapidement en faisant entrer très tôt en seconde période ses 5 avants. Chacun a apporté sa pierre à l'édifice mais un s'est vite fait remarquer. A peine entré en jeu, Thomas Acquier, en deux actions défensives, récupère deux pénalités converties par Gaëtan Germain. Cela a donné le ton de la révolte corrézienne. Le banc a su apporter ce qu'on attend de lui : fraicheur, enthousiasme et volonté de bien faire. Cet apport le montre bien : un match, comme un objectif sur plus long terme, ne s'obtient plus qu'avec 15 joueurs mais tout un groupe de joueurs. Être remplaçant n'est pas une tare mais une opportunité de montrer qu'on peut apporter quelque chose à l'équipe. D'abord sur 20-30 minutes et puis peut être sur une plus grosse durée.

Gaëtan Germain. On aurait pu citer Sisa Koyamaibole qui a encore une fois réalisé un gros match, comme depuis plusieurs semaines. Mais l'un des grands bonhommes de la rencontre, si ce n'est le, c'est bien Gaëtan Germain. Cela n'a pas été son meilleur match dans le jeu courant mais sinon sa performance a porté le CAB vers la victoire. 17 points au pied (dont 14 en seconde période) à 6/6 (5 pénalités et 1 transformation) sans oublier un sauvetage sur sa ligne en première période. Avec 237 points, il confirme sa 3e place au classement des meilleurs réalisateurs et se rapproche du 2e Urdapilleta (240). Avec son 4e 100%, l'arrière briviste est et sera une pièce importante du maintien du CAB en Top 14. Peut être qu'à force de réaliser des performances comme celle de samedi (7e match à plus de 14 points marqués), un homme lui offrira bientôt la chance de vêtir un maillot un peu plus bleu que celui de Brive. C'est tout ce qu'on souhaite à Gaëtan.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-lyon-1

Gaëtan Germain, maillon essentiel de la victoire briviste contre Lyon samedi

Les points négatifs

La première période. Malgré l'ouverture du score de Germain, le CAB est passé complètement à côté de sa première période. Méconnaissables, en retard, pris dans les duels, les brivistes ont offert à leur public une pâle prestation. Lyon a attaqué la rencontre comme il le fallait : comme des morts de faim. Avec plus de réussite, le LOU aurait pu (dû ?) inscrire plus qu'un essai. La question qui se posait pendant cette période : qui jouait sa peau en Top 14 ? Brive ou Lyon ? A croire que le CAB ne voulait pas se maintenir. Ce qui est sûr, c'est que tout ce qu'on ne doit pas faire est réuni dans ces 40 premières minutes. Cela servira de piqûre de rappel aux joueurs corréziens.

img-contenu-analyse-match-top14-brive-lyon-2

Le LOU a attaqué comme il le fallait cette rencontre capitale

Le jeu au pied. C'est un problème récurrent dans la saison briviste. On ne parle pas ici du buteur mais du jeu d'occupation au pied. En grande difficulté à Oyonnax, l'occupation briviste a souffert contre Lyon. Se débarrassant trop rapidement du ballon, les brivistes ont offert de nombreux ballons de relance à des lyonnais qui se sont régalés pour remettre aussitôt la pression sur la défense locale. Les zones n'ont pas été trouvées, la longueur n'était pas bonne, les choix pas toujours judicieux. Avec des joueurs comme Swanepoel et Germain (en attendant le retour de Bezy), il y a moyen de faire, bien mieux. Lors des prochaines rencontres, Brive devra se méfier des relanceurs adverses. Pour cela, il faudra être précis et intelligent.

La défense. Réputé depuis plusieurs saisons, la défense briviste a explosé samedi. Pris dans le replacement, la vitesse ... Brive a subi les assauts lyonnais pendant une grande partie de la rencontre. Une statistique fait mal : 35 plaquages manqués ! La ligne de 3/4 du LOU a posé des problèmes presque insolubles au CAB. Chaque relance entrainait prise d'intervalle, plaquage manqué, franchissement et danger immédiat. Les chiffres offensifs sont sans appel en faveur de Lyon (136 passes, 133 courses, 864 mètres avec la balle, 18 franchissements, 35 défenseurs battus, 16 passes après contact), heureusement que derrière cela n'a pas été concrétisé au tableau d'affichage. Par moment, on avait l'impression que Lyon jouait avec le double de joueurs que Brive tant cela paraissait facile de trouver les espaces sur le terrain. Pour obtenir le maintien, il faudra à nouveau dresser le rideau de fer.

En conclusion

Tout le monde attendait cette rencontre qui allait dessiner la route du maintien en Top 14. Mais c'est un scénario inattendu qui allait se produire. Lyon domine la première période face à un Brive fantomatique mais ne fait pas le break. Et le réveil briviste se fait en 2e mi-temps. Le CAB se sort de ce piège et remporte une victoire presque inespérée au vu du scénario de la rencontre. Une victoire en forme de piqûre de rappel pour des brivistes qui devront faire beaucoup mieux pour aller chercher leur maintien en Top 14.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14