Top 14 réactions Brive - Grenoble : la satisfaction prime chez le CAB
Publié le lundi 2 février 2015 à 05:00

La réception de Grenoble est importante dans la feuille de route du CAB. Intercalée entre la Challenge Cup et le tournoi des 5 Nations, Brive ne pouvait se manquer sur cette rencontre. Le début du match est poussif mais le moteur se met en température progressivement et le CAB remporte une victoire importante. Le regret du bonus est là tout comme la satisfaction du devoir accompli.

img-accroche-reactions-match-top14-brive-grenoble

 

François Da Ros

Les équipes nous connaissent, savent l’agressivité qu’on met de suite, nous prennent devant. Elles en mettent autant que nous. Grenoble nous a chatouillés où il le fallait. La mi-temps devient un ascendant pour se dire les choses et régler de suite les soucis. Au lieu d’arriver dans le rouge, on se remémore ce que l’on doit faire. Soit dans l’agressivité, soit dans le contournement. On s’est parlé et dit ce qu’il fallait. On a fait un petit point puis respiré pendant deux ou trois minutes. Ensuite, les première ligne, on se voit pour quelques réglages. Après, il y a un discours du coach. Et on finit par du séparé, les avants d’un côté et les trois-quarts de l’autre. Pendant cinq minutes, les entraîneurs remettent ainsi les clés et on se les approprie.

Petrus Hauman

Nous avons mis du temps à rentrer dans la rencontre contre une équipe de Grenoble qui était venue pour gagner. A la mi-temps, nous avons remis les choses en place tactiquement. Toute la semaine nous avions bien travaillé sur ce point et ça a porté ses fruits. Nous avons eu l'occasion de prendre le bonus, c'est dommage mais l'essentiel était les quatre points.

Kieran Murphy

Traduction : belle victoire avec les gars hier soir, maintenant retour au Pays de Galles pour une semaine de vacances.

Petite pause avec le résumé de la rencontre :

Guillaume Namy

Les autres nous attendent sur le combat. Les Grenoblois ont mis les c... d’entrée, comme on dit. Ils nous contraient sur les mauls, gagnaient la ligne d’avantage. Le positif est de ne pas s’affoler et avoir une approche mentale conquérante en deuxième mi-temps. C’est hyper important de s’adapter à chaque situation. Ça peut ne pas marcher pendant une mi-temps mais ça ne veut pas dire que c’est terminé. On a prouvé qu’on pouvait redresser la barre. C’était le point central : remettre de l’avancée sur nos montées défensives. Ça a vraiment gueulé car on ne montait plus du tout en défense sur la fin de première mi-temps. On subissait vraiment. Ça fait réfléchir. Quand ils avançaient un peu sur les mauls, on défendait en reculant et c’est ainsi qu’ils nous ont mis à mal. C’était important de remettre la pression pour imposer notre rythme et gagner les duels. C’était la clé. On est revenu avec l’envie de tuer ce match

Gaëtan Germain

C’est un scénario bizarre. On a été inexistants pendant 40 minutes, et on est parvenus à remettre la main sur le ballon lors du second acte

Julien Caminati

C'est forcément compliqué mais le résultat est logique. On savait comment ça allait se passer. C'est dommage parce qu'on fait une bonne première mi-temps, comme l'année dernière et sur les dix premières minutes de la deuxième mi-temps on bafouille notre rugby. Toutes nos erreurs ont été payées cash.

Nicolas Godignon

Mission accomplie, ce n'était pas tout à fait évident au vu de la première mi-temps, où on peut très bien être mené 10 à 3. C'est encourageant, même si on est toujours un peu frustré parce qu'on peut pas aller chercher ce dernier essai synonyme de point supplémentaire. Mais au vu de la deuxième mi-temps, la victoire à quatre points est méritée. On a recadré un peu les choses à la mi-temps, les garçons ont pris conscience de ce qui leur manquait sur le premier acte pour pouvoir aller enchainer notamment sur les phases de conquête, la mêlée et être encore plus présent sur les phases d'occupation. Je suis admiratif de l'envie montrée par mes joueurs ce soir.

Fabrice Landreau

Il y a eu la volonté de produire du jeu, mais ça n'a pas été efficace. A 9 à 0 c'était un peu compliqué. Ensuite à 16 à 0 on sait bien que Brive ,nous échappe. Il y a forcément une incidence psychologique. Quand on sait que c'est le cerveau qui commande les jambes, peut-être que là, après tous les efforts fournis auparavant, l'équipe est un peu moins performante.

Vincent Forgues

Neil Robertson

Simon Gillham





Réactions recueillies par Jean Paul Cohade et Jérémy Fadat.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14