Top 14 CA Brive : qui sort du lot au CAB ?
Publié le lundi 17 novembre 2014 à 05:00

Le Top 14 n'a pas encore repris mais les équipes vont commencer à se préparer pour la 2e partie de la saison. Après 11 matchs déjà disputés, il est facile de voir des tendances se dessiner, des joueurs s'affirmer. Après un début de saison compliqué, Brive aligne les bonnes performances et certains joueurs se distinguent. Qui sont-ils ?

img-accroche-meilleurs-joueurs-phase-aller-top14-brive

 

Après vous avoir présenté le bilan de la première phase du CAB, essayons de dégager quelques individualités du groupe briviste. Le meilleur joueur, la bonne surprise, le facteur X et la déception : tout ceci n'est que subjectif et n'engage que notre parole. N'hésitez, chers supporters, à donner votre avis à la fin de cet article.

 

Meilleur joueur : Petrus Hauman

Ce n'est peut être pas le joueur le plus célèbre de l'équipe, le plus "flashy" mais c'est l'un des plus réguliers. En progression depuis plusieurs saisons maintenant, il semble passer les échelons saison après saison. Partageant le rôle avec Julien Le Dévédec par le passé, il est désormais le capitaine de la touche briviste. Il est un des cadres de l'équipe et devient de plus en plus indéboulonnable. En Pro D2, il a été absent jusqu'en novembre puis a enchainé 20 matchs titulaires sur les 21 possibles. La saison dernière, sur 26 matchs, il a été titulaire 21 fois, manquant seulement 5 matchs et accumulant 1460 minutes de jeu (soit 69 minutes / match). Cette saison, Hauman est titulaire 10 fois sur les 11 journées et a le 2e plus gros temps de jeu de l'équipe derrière Gaëtan Germain (751 contre 802). Le domaine de prédilection du sud-africain est le domaine aérien. Sécurisant et précis sous les chandelles, le 3e ligne enlève beaucoup de pression à sa défense dans ces situations. En touche, il est la cible numéro 1 (35 prises) et le meilleur contreur (5 lancers récupérés). En défense, il couvre beaucoup de terrain et est impérial au plaquage (86 réussis et 2 manqués). En attaque, il profite de la présence de Koyamaibole pour s'exprimer avec 129 mètres parcourus et 7 défenseurs battus. Excellent à l'aile ou au centre de la 3e ligne, il est un des maillons essentiels de la chaîne au CAB. A-t-il des défauts ? En cherchant bien, on pourrait dire quelques kilos de plus pour être encore plus percutant et son pêché mignon : les balles perdues (13). Mais au vu de son activité, on oublie vite et on apprécie son abatage aux quatre coins du terrain.

Mentions honorables : Sisa Koyamaibole, Gaëtan Germain

img-contenu-meilleurs-joueurs-phase-aller-top14-brive-1

Petrus Hauman règne dans l'espace aérien briviste

 

Facteur X : Benito Masilevu

Dernière recrue du CAB cette saison, Benito Masilevu arrive en Corrèze avec de solides compétences acquises au VII. Deuxième marqueur des Fidji lors des dernières World Series (derrière Vulivuli qui signe à Montpellier), l'ailier de poche espère faire son trou au XV et en Top 14 comme d'autres l'ont fait avant lui (Talebula, Nagusa, Ratini ...). Le CAB a deux ailiers en place, en la personne de Radikedike et Namy donc le temps ne presse pas pour titulariser Benito. Mais rapidement, le fidjien prouve qu'il faudra compter avec lui et peut être plus rapidement que prévu. Auteur d'une excellente préparation, il va attirer la lumière sur lui dès son premier match contre Clermont (lors de la 2e journée). Sur sa 1ere accélération, il mystifie Guilford et Davies dans un trou de souris. Le phénomène est lancé. Lors de la 4e journée, il rentre en fin de match contre Toulouse alors que les deux équipes sont à égalité jusqu'à ça :

Avec un match diffusé sur Canal+, contre le Stade Toulousain, tout le monde connait dorénavant Benito Masilevu. Depuis, il est inarrêtable : 10 feuilles de matchs dont 7 titularisations. Après son essai inaugural contre Toulouse, il vient d'en rajouter 5 autres dont un doublé au Racing. Ses statistiques balle en main donnent le tournis : 444 mètres parcourus (3e au CAB), 9 franchissements (1er), 17 défenseurs battus (4e) et 8 passes après contact (5e). Et dire qu'il est encore en phase d'apprentissage du rugby à XV comme en témoigne sa défense perfectible. Le CAB se cherchait un marqueur d'essais prolifique. Il l'a sûrement trouvé en la personne de Benito Masilevu.

img-contenu-meilleurs-joueurs-phase-aller-top14-brive-2

Benito Masilevu est rapidement devenu un poison pour les défenses du Top 14

 

La bonne surprise : Thomas Acquier

Il est arrivé à Brive sur la pointe des pieds. Engagé en tant que joker médical de François Da Ros, Thomas Acquier devait apporter une rotation au poste de talonneur en attendant que l'ancien bayonnais ne revienne de sa blessure au genou. Mais les choses se sont accélérées depuis. Doublure de Guillaume Ribes, il prend ses marques en Top 14 et gratte du temps de jeu à chaque match. Mais la nouvelle tombe après la réception de Toulon : Ribes souffre de l'épaule et doit se faire opérer. De numéro 2, Acquier devient alors le titulaire du poste. Formidable progression pour le biterrois qui vient de connaître successivement la Fédérale 1, la Pro D2 et donc le Top 14. Très actif sur le terrain, il ne ménage pas sa peine et s'emploie à apporter son énergie tant en attaque qu'en défense. Gros défenseur (51 plaquages réussis pour 7 manqués), il possède un profil un peu similaire à François Da Ros : talonneur mobile et percutant. Il doit encore gommer quelques problèmes de lancers mais avec le retour prochain de Da Ros, le CAB possède un trio de talonneurs intéressant qui doit l'amener vers la route du maintien en Top 14 au mois de mai.

Mentions honorables : Peet Marais, Nicolas Bezy

 img-contenu-analyse-match-top14-brive-la-rochelle-1

Joker médical puis titulaire : où s'arrêtera Thomas Acquier ?

 

La déception : les blessures

C'est le gros point noir de ce début de saison. Le CAB a commencé la saison sans plusieurs éléments blessés en fin de saison dernière : Da Ros, Barnard, Swanepoel. Puis pendant la préparation, Brive a perdu successivement Bezy, Luafutu et Sola. Une interrogation subsiste sur Guillaume Ribes. Blessé au biceps lors du dernier match amical contre Castres, le talonneur n'a pas semblé être à 100% jusqu'à la rencontre contre Toulon. Après cette partie, Guillaume souffre trop de l'épaule et doit se faire opérer et sera absent 6 mois. Quelques semaines plus tard, l'hécatombe se poursuit avec les blessures de Thomas Laranjeira (péroné, 2 mois) et Arnaud Mignardi (ligaments croisés, fin de saison ?). Sans oublier que le joker médical de Ribes, Anton Peikrishvili, n'est pas totalement prêt physiquement. Heureusement que depuis le début de la saison, Poutasi Luafutu est revenu et commence à retrouver son niveau, Nicolas Bezy refoule les terrains et a été déterminant dans la victoire à Montpellier. Peikrishvili, Da Ros et Sola ne devraient pas tarder à faire leur retour sur les pelouses. Si le genou de Pat Barnard le laisse tranquille, si Riaan Swanepoel retrouve la confiance et si le joker médical de Mignardi apporte un plus, les choses pourraient vraiment s'améliorer du côté du CAB. Sans oublier le boost psychologique que peut amener Olivier Caisso, proche de renouer avec les terrains.

img-accroche-blessure-mignardi-match-top14-brive-castres

Arnaud Mignardi est venu se rajouter à la liste des blessés du CAB cette saison

 

Etes vous d'accord avec nos choix ? Nous ne détenons pas la vérité, chacun a sa vision  et chacun peut s'exprimer. N'hésitez pas à le faire ci-dessous.

 

Allez Brive !!!

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 35
2 La Rochelle 31
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 11
Pau 22 6 Brive
Montpellier 35 14 Bayonne
La Rochelle 53 7 Castres
Perpignan 23 20 Bordeaux
Stade Français Paris 12 17 Toulon
Racing 92 46 12 Clermont
Lyon 21 14 Toulouse
Résultats Top 14