Analyse US Oyonnax - CA Brive : place au Top 14 désormais
Publié le mardi 16 décembre 2014 à 08:31

La fin de l'année approche et les matchs montent en intensité et en enjeu. Le Top 14 occupe beaucoup de place dans les esprits et il est difficile de se prendre d'affection pour une Challenge Cup mal commencée. Quand en plus, vous enchainez trois fois de suite un de vos adversaires pour le maintien, les priorités sont établies. Que doit-on retenir de ce 2e bloc de Challenge Cup pour le bien du Top 14 ?

img-accroche-analyse-match-ercc-oyonnax-brive
 

La compétition du Challenge réussit généralement bien au CAB. Profitant de cette parenthèse européenne pour faire tourner son effectif, le staff briviste peut voir à l'oeuvre tout son groupe ainsi que des jeunes. Mais ça, c'était avant. Cette saison, rien ne va et Brive ne trouve pas la recette du succès avec une 4e défaite en autant de matchs. Que se passe-t-il ?

Les points positifs

L'attaque. Les résultats ne sont certes pas au bout mais lors de cette Challenge Cup, Brive ne ferme pas le jeu et propose un jeu offensif intéressant. Les brivistes se créent les occasions et arrivent en concrétiser certaines. Par rapport à la dernière campagne, il y a du mieux. A la fin de la phase poule, le CAB avait marqué 11 essais dont une partie lors du dernier match contre Calvisano. Cette saison, au bout de 4 matchs, Brive a marqué 8 essais. Enfin 4, plutôt 3 si on élimine le premier match à Gloucester. La différence majeure entre les deux campagnes est le réalisme au pied qui avait rapporté beaucoup de points la saison dernière. Peut être la différence entre une première et une dernière place de poule.

Le maul. L'hiver arrive et les terrains deviennent plus compliqués en cette période de l'année. Depuis plusieurs matchs, que ce soit en Top 14 ou en Challenge, Brive sort son arme favorite et ça a l'air de bien marcher. Les mauls brivistes font mal aux adversaires. Au minimum, Brive récupère des pénalités. Au mieux, ce sont les essais qui sont au bout. Le Stade Français a souffert en fin de match face à cette arme et a bien failli concéder plus qu'un point de bonus. En Challenge Cup, Oyonnax a gouté aux mauls corréziens et le CAB en a profité pour inscrire des essais grâce au travail des avants. Équipe type ou équipe remaniée, la tactique est toujours aussi efficace. Mais après l'avoir utilisé avec efficacité en Challenge, le défi pour Brive sera de se montrer tout aussi efficace en Top 14 contre une équipe d'Oyonnax prévenue et toujours aussi coriace quand l'hiver arrive.


img-contenu-analyse-match-ercc-oyonnax-brive-1 

On se forme, on pousse tous ensemble et on va marquer !

Les points négatifs

En réaction. Cette saison de Challenge Cup (même s'il reste encore deux matchs à disputer) va laisser énormément de regrets au CAB. Même si Gloucester parait (et paraissait dès le tirage au sort) au dessus du lot, Brive avait les moyens de faire quelque chose à l'image de ses dernières campagnes. Mais au lieu d'imposer son rythme et de prendre le score à son compte, les joueurs brivistes ont subi et n'ont fait que réagir. La réaction plutôt que l'action. Le match à Oyonnax en est le parfait exemple. Entame ratée du CAB qui réagit par un essai de Murphy. Mais Régis Lespinas creuse l'écart à nouveau. A l'entame de la seconde période, Brive est en supériorité numérique mais se fait cueillir à froid par un essai de Nguauomo. Asieshvili permet au CAB de recoller rapidement mais comme lors des deux journées précédentes, les brivistes ne parviendront pas à passer devant et se mettre en mode action.


img-contenu-analyse-match-ercc-oyonnax-brive-2 

Oyonnax parvient à stopper la révolte corrézienne par un essai

Le rythme. Le Top 14 est de retour ce week-end et la question principale que l'on peut se poser est : les brivistes seront-ils en jambes samedi ? Le calendrier proposait trois confrontations d'affilée entre Brive et Oyonnax, il est donc difficile de s'exposer dès la première rencontre alors que l'objectif principal est la dernière rencontre, celle du Top 14. Mais au niveau de la gestion des effectifs, les deux staffs n'avaient pas la même tactique. Brive fait le choix de laisser ses cadres au repos et d'offrir la possibilité à tous les joueurs de l'effectif de montrer leurs qualités. Oyonnax, lors de ce match aller-retour, renforce son équipe avec des cadres. Ainsi, Rapant, Tichit, Tonga'uiha, Jenneker, Lassalle, Ursache, Cibray, Lespinas et Hansell-Pune ont reçu du temps de jeu pendant cette Challenge Cup. Le risque de blessure existe que ce soit en match ou à l'entrainement mais rien ne remplace le rythme d'une rencontre. Quel staff a eu la bonne stratégie ? Réponse samedi.

L'ambition française. On le sait depuis longtemps que les clubs de Top 14 ne sont pas très motivés à l'idée de jouer la Challenge Cup (ou le Challenge européen auparavant). Les ponts sont désormais coupés avec la Champions Cup ce qui il est vrai n'incite pas à l'optimisme. Mais alors que les anglo-saxons jouent cette compétition relativement à fond (pour son déplacement à Parme, Gloucester alignait ses internationaux Hibbard, Kvesic, Morgan, Hook, May et Twelvetrees), les français n'exploitent leurs chances. Disposant du plus gros contingent (8 pour 5 anglais), la France compte ses clubs bien placés après 4 journées. Bayonne, La Rochelle et Brive sont éliminés. Pour Grenoble, le Stade Français, Bordeaux, Lyon et Oyonnax, cela va être compliqué d'aller chercher une première place. Même une des trois meilleures secondes places ne va pas être simple à obtenir. Si la tactique de faire tourner son effectif et d'offrir du temps de jeu à tout le monde est viable, jouer le Challenge peut être synonyme de succès en championnat comme l'a prouvé par le passé Bath la saison dernière et Exeter cette année.

En conclusion

Le deuxième bloc européen vient de se terminer et Brive n'a pas encore gouté à la victoire. Il reste deux rencontres pour inverser la tendance mais petit à petit, l'attention du club briviste se porte sur le Top 14 et le dernier affrontement du mois de décembre contre Oyonnax. Si l'USO a remporté les deux premiers duels, la dernière manche vaudra chère ce samedi. Le CAB devra gommer les déchets européens pour contrer un Oyonnax qui arrive en Corrèze en confiance.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14