Amlin Cup - Challenge européen : le futur est brillant pour les jeunes du CA Brive
Publié le lundi 16 décembre 2013 à 05:00

papernewsLe staff du CA Brive gère son effectif pendant cette saison dure et longue afin d'obtenir le meilleur de ses joueurs. En Top 14, le maintien est l'objectif du club donc l'ensemble des forces vives de Brive est utilisé dans cet optique. La deuxième compétition disputée par le CAB, l'Amlin Challenge Cup, est utilisée pour donner du temps de jeu aux joueurs peu utilisés en championnat. Dans ces joueurs, nous retrouvons des Espoirs qui engrangent de l'expérience au plus haut niveau. Quel est leur bilan ? La réponse dans cet article.

En action durant le Challenge Européen, les Espoirs du CA Brive sont des promesses pour l'avenir du club 

Après quatre matchs, l'équipe mixte du CAB occupe la première place ex-æquo de la poule 3 de l'Amlin Challenge Cup avec les Newcastle Falcons. Dans un peu moins d'un mois, les deux équipes s'affronteront en terres anglaises pour désigner le leader de la poule et le qualifié pour les quarts de finale. Avec 3 victoires et 1 match nul, les brivistes n'ont pas galvaudé cette compétition et certains jeunes montrent de réelles qualités et prouvent qu'il faudra compter avec eux dans les années à venir. Petit état des lieux.

Damien Lavergne : à tout juste 22 ans, c'est un solide pilier gauche, assez grand (1m90) mais cela ne semble pas le perturber. A chacune de ses sorties, il s’approche un peu plus de l’équipe première et postulera pour un poste la saison prochaine. De plus, Shvelidze (fin de contrat) et Coetzee (pilier droit pouvant jouer à gauche et prêté par le Racing) ne sont pas sûrs de continuer l’aventure en Corrèze ce qui laisserait le champ libre à Lavergne pour intégrer la A à temps plein.

Victor Laval : blessé durement en finale Espoirs la saison dernière, il commence à retrouver son meilleur niveau au fil des matchs et forme une belle doublette à gauche avec Lavergne. Laissé au repos contre Bucarest (pour redonner des minutes à Buys en vue du Top 14), il est toujours dans le viseur du club et même s’il est en fin de contrat, il espère continuer à jouer pour son club formateur au plus haut niveau et continuer à former la doublette gauchère du CAB avec Lavergne.

Louis Acosta : c'est la poisse. A chaque fois que s’approche le Challenge Européen, le jeune talonneur se blesse. Mais c’est un pilier de l’équipe Espoirs et que ce soit la saison dernière en Pro D2 (11 matchs dont 4 titularisations) ou lors du dernier Challenge Européen, ses performances ont très souvent été de (grande) qualité. Espérons que pour le dernier bloc (à Newcastle et contre Calvisano), Louis sera apte. Cela permettra enfin aux deux talonneurs séniors Ribes et Da Ros de souffler un week-end car ils sont soumis à rude épreuve depuis le début de saison. Et l’arrivée du petit jeune amènerait un peu de concurrence à ce post, ce qui n'est pas plus mal.

Yusuf Tuncer : lors de ce bloc, le jeune pilier a connu ses premiers matchs en équipe première. Titulaire et remplacé à la mi-temps à chaque fois, il acquiert de l’expérience nécessaire pour de jeunes joueurs comme lui. Cette stratégie d’utilisation a pour but de ne pas le « griller » trop tôt. L’année prochaine sera mieux et l’année suivante devrait l’amener en équipe première si tout se passe comme prévu.

Victor Lebas : Lebas commence à s’imposer comme un 2e ligne à surveiller de près. Derrière les inamovibles Le Dévédec et Méla, Pinet tient la place de n°3 mais Victor n’est pas loin. Auteur de bonnes performances (Toulon, Newcastle, Bucarest), il devra malgré tout se battre suite à l’arrivée de Nakaitini mais l’arrivée d’un joueur expérimenté et international ne peut être que bénéfique pour un joueur comme Victor qui a le temps devant lui.

Tijuee Uanivi : tout comme son coéquipier Lebas, Uanivi évolue dans un secteur chargé. Sa polyvalence (2/3) et son physique atypique (longiligne, combattant, rugueux) plait au staff et sans une blessure contre Montpellier, on l’aurait vu dans ces 2 matchs de Challenge. Ne reste plus qu'à confirmer dans la durée.

Lucas Lyons : puissant et bon balle en main, Lyons évolue en 3e ligne, secteur très chargé à Brive. Tout le monde étant sur le pont, Lucas n’a pas eu sa chance dans le Challenge (mis à part lors du premier match à Calvisano où il inscrit l'essai égalisateur) mais avec un profil de perforateur, il serait idiot de fermer les yeux sur son potentiel et de ne pas l’utiliser.

Romain Kusiolek : là aussi, Sanchou et Neveu étant disponible, Kusiolek n’a pas été appelé. Mais quand on le voit évoluer à la charnière avec son pote Neisen, les automatismes sont là et c’est intéressant.

Anderson Neisen : quand vous sortez sous les applaudissements de Mayol, cela signifie quelque chose. Il est utilisé avec parcimonie en Challenge, pas toujours en 10 mais cela ne sert à rien de frôler le surmenage d’entrée de jeu. Attention tout de même à ne pas élever une statue trop tôt pour ce joueur, il évolue à un poste où beaucoup de joueurs se sont brulées les ailes à Brive mais ce gamin a du talent c’est indéniable.

Thomas Laranjeira : c'est le joueur le plus proche du Top 14 à notre avis. Auteur d’une très belle période la saison dernière en Pro D2 avant de perdre confiance dans son jeu au pied, il est le meilleur marqueur du club en Challenge (53pts). Cette compétition semble lui avoir redonné la confiance dans ses pénalités. La question principale est sur son positionnement : 10 ou 12 ? Les supporters aimeraient le voir en 10 et le staff apprécie le joueur en premier centre. L’avenir dira qui a raison mais il est prêt à prendre son envol et à devenir une pièce essentielle du CAB en Top 14.

Sevanaia Galala : ce joueur a le potentiel pour faire quelque chose de grand. Rapide, puissant, il lui manque juste à effacer son plus grand défaut : son inconstance. Sans ça, il serait déjà vraisemblablement en équipe première. Commençant à l’aile, il semble que le poste lui sciant le mieux est le poste de centre. Annoncé à plus de 100kg, il serait le centre d’impact qui manque au CAB depuis plusieurs saisons. Encore faut-il que ces performances gagnent en constance.

Baptiste Delage : très bon contre Bucarest où bon nombre de ces interventions balle en main se sont transformées en danger pour la défense roumaine, Delage a une carte à jouer dans les années à venir. Centre de formation, il est utilisé à l’aile dorénavant. Ne lui reste plus qu’à acquérir de l’expérience à ce poste-là. Il se pourrait que la saison prochaine, des places se libèrent. A charge à Delage de montrer aux entraineurs qu’il mérite une place en A.

En conclusion

Nous avons fait le choix de parler des jeunes qui ont joué lors de Challenge. Sans tirer des plans sur la comète, certains sont bien placés pour intégrer l'équipe première à court terme. Après, nous ne sommes pas à la place des entraineurs qui prendront la décision finale à savoir : intégrer le joueur définitivement à l'équipe sénior ou le laisser partir. Cette dernière option ne serait pas bien accueillie par les supporters surtout que les dirigeants ont mis la formation au centre du projet briviste. Avec le protocole JIFF qui va se durcir dans les saisons à venir, garder des joueurs issus du centre de formation serait utile et rentable pour le club. L'exemple le plus frappant est Clermont. Présent régulièrement en phases finales dans les catégorie jeune, l'ASM a et continue d'amener des produits de son centre de formation en Top 14 et en sélections nationales (Chaume, Ric, Domingo, Bardy, Lapandry, Fofana, Buttin ...). Brive doit retenir les leçons du passé et éviter que se reproduise les départs de Pélissié, Vahaamahina, Jaulhac et autres Poirot.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14