Voyage à vide et frustrant de Brive au Racing 92 (34-24), le résumé du match
Publié le dimanche 19 février 2023 à 06:00

Tous les points vont compter et si vous avez la possibilité d'en prendre à l'extérieur, il ne faut pas refuser l'offrande. Brive n'a pas démérité et a montré un beau visage à l'Arena. Mais en repartant de Nanterre, les brivistes accusent le coup et constatent les dégâts.

Pour ce match, le Racing 92 procède à plusieurs changements pour se relancer après son match à Pau. Brive reste malgré tout dans la continuité après sa défaite à domicile face à Perpignan.

 

Première période : le Racing et Brive se répondent

Dès l'entame de match, le Racing 92 confisque le ballon et se montre pressant aux abords des 22 mètres brivistes. La défense est bien en place dans l'axe, Antoine Gibert tente d'écarter sur son aile droite mais sa passe termine en touche (1'). Brive réagit et parvient à enchainer les passes. Motu Matu'u trouve un espace et s'y engouffre. Malheureusement, un en-avant au sol est commis. Sur la mêlée, Brive est pénalisé et à presque 50 mètres, Gibert ouvre le score (3-0, 5'). Les conditions de jeu de l'Arena se prêtent au jeu alors jouons ! Esteban Abadie est en position d'ailier et efface Louis Dupichot. Le 3e ligne déborde et sert à son intérieur Léo Carbonneau qui casse le plaquage de Nolann Le Garrec avant de filer vers l'en-but malgré un dernier plaquage de Gibert, en vain (3-7, 7').

Cet essai libère les brivistes qui repartent à l'attaque. Mesulame Kunavula trouve un espace et met l'équipe dans l'avancée. Au large, Nicolas Sanchez ajuste mal sa passe et l'action se termine par un en-avant. Les avants du CAB font l'effort et obtiennent la pénalité. Sanchez corrige son erreur précédente et réussit la pénalité (3-10, 12'). Début de match parfait pour le CAB, réaliste en attaque et sérieux en défense, provoquant plusieurs en-avants sur de bons plaquages offensifs. Sur une mêlée introduction Brive, le Racing va frapper fort. Les avants gagnent le ballon et enchainent plusieurs temps de jeu. Petit côté, Le Garrec dépose un petit jeu au pied dans le dos de la défense et Dupichot aplatit l'essai (10-10, 16'). Si en défense, les brivistes sont présents et marquent les racingmen à l'image de ce plaquage offensif de Setareki Bituniyata sur Ibrahim Diallo, il faudrait gagner en simplicité en attaque avec un peu moins de passes après contact qui ne permettent pas d'avancer et qui sont perdues au contact. Alors que les équipes cherchent à avancer par du jeu au pied, Mathis Ferté se trompe et trouve une touche directe. Le Racing lance alors le jeu devant les 22 mètres brivistes. En attaque, c'est tranchant du côté des franciliens qui avancent et se rapprochent de la ligne d'en-but. La défense est fixée dans l'axe et c'est alors que Gibert dépose une transversale dans les mains de Kitione Kamikamica qui marque le 2e essai de son équipe, le tout face à ses anciens coéquipiers (17-10, 25'). A l'image de l'essai de Carbonneau pour Brive, cet essai donne de la confiance au Racing 92 qui enchaine et qui veut assommer les brivistes. Guram Gogichashvili perd au milieu de terrain et se fait mettre au sol seulement sur la ligne des 22 mètres. Nouvelle phase de jeu du Racing qui va déboucher sur une pénalité. Après vidéo, Bituniyata s'est rendu coupable d'un plaquage dangereux sur Donovan Taofifenua et écope logiquement d'un carton jaune (28'). Le Racing opte pour la pénaltouche à 5 mètres mais le lancer est perdu et Brive peut se donner de l'air. Mais ça revient vite et le Racing veut profiter de sa supériorité numérique pour s'échapper au score. Nouveau jeu au pied dans le dos de la défense mais Ferté a lu l'action et empêche l'essai. On était sur un avantage alors on revient à la faute précédente. Gibert ajoute 3 points supplémentaires (20-10, 32'). Sur l'attaque précédente, Motu Matu'u a "chargé" sur l'impact avec Diallo. Le talonneur doit céder sa place à Lucas Da Silva. Il n'est facile de trouver des espaces balle en main alors on tente de faire bouger les lignes grâce au jeu au pied. Alors qu'on s'échange des coups de pied, Ferté décide de relancer mais va commettre un en-avant au sol, dans le ruck. A la poussée, le pack briviste gagne la pénalité et Sanchez trouve la touche sur les 22 adverses. Le ballon est bien capté et le maul avance. Kunavula s'en échappe et se rapproche de la ligne. Les avants enchainent et sont devant la ligne d'en-but. Nicolas Sanchez a bien lu le repositionnement défensif du Racing 92 et appelle le renversement à Carbonneau. Le demi de mêlée s'exécute et l'ouvreur argentin accélère pour aller aplatir l'essai briviste (20-17, 36').

Brive ne lâche rien et aura parfaitement géré son infériorité numérique en gagnant ce moment 7-3. Le Racing cherche à y aller en force juste avant la pause mais le maul est envoyé en touche. C'est joué rapidement par Brive et Bituniyata avance. Le CAB obtient une pénalité sur la ligne médiane et va avoir une dernière munition à la sirène. Les brivistes enchainent quelques temps de jeu et Sanchez tente le drop mais c'est trop court (40'). La première période est vivante et Brive est au contact. Dommage de s'être un peu précipité sur cette dernière action mais il y a la place de faire quelque chose. Attention à ne pas faire trop d'erreurs car le Racing 92 sait les exploiter.

 

Deuxième période : les occasions manquées

Ceux qui sont restés trop longtemps à la buvette ont manqué quelque chose d'important. Sur le coup d'envoi, Brive récupère la munition et s'installe dans les 22 mètres. Ca enchaine bien et Nicolas Sanchez franchit la ligne défensive. Il regarde à droite mais personne est démarqué alors il opte pour la gauche et trouve son compatriote Lucas Paulos qui marque au milieu des poteaux (20-24, 42').

Le CAB est revenu de manière parfaite des vestiaires avec cet essai à l'accent argentin. Malgré tout, attention à ne pas se laisser emporter par un trop plein d'envie. Brive subit une interception de Dupichot mais Ferté et la défense briviste parviennent à colmater la brèche dans leurs 22 mètres. Pour son retour de blessure, Kunavula est intéressant et fait parler sa puissance balle en main. Cela permet à Brive de se donner un peu d'air. Mais la pression revient rapidement. Le Garrec s'échappe depuis son camp et trouve Kamikamica au soutien. Le 3e ligne est stoppé à 5 mètres de l'en-but. En force, Wenceslas Lauret marque l'essai (27-24, 49'). Le chassé croisé continue entre les deux équipes. Touché aux adducteurs, Nicolas Sanchez doit céder sa place à Enzo Hervé (51'). Le nouvel ouvreur est tout de suite mis dans le bain après une interception de Max Springs sur une passe après contact mal ajustée de Setariki Tuicuvu. Hervé reprend Spring dans les 22 et Brive récupère le ballon sur un en-avant (52'). Le Racing 92 accélère de nouveau et veut porter l'estocade. Après un jeu au pied, Spring récupère et accélère. Les avants prennent le relais et avancent. Les passes et les courses sont directes et la défense briviste est en difficulté. Cela va trop vite pour elle et le surnombre est au large. Spring le joue parfaitement et aplatit le 4e essai de son équipe (34-24, 58'). Brive connait un passage à vide mais n'est pas encore distancé. Surtout que l'équipe se remet dans le droit chemin et pousse à la faute à deux reprises le Racing. De quoi offrir une pénaltouche à 5 mètres. Retief Marais capte le lancer mais on se coordonne mal entre le sauteur et les soutiens et c'est l'en-avant (62'). Grosse occasion manquée par le CAB qui pouvait revenir avec un essai dans la zone du bonus défensif dans un premier temps. Brive tente de revenir dans la partie mais se montre à nouveau imprécis dans ses passes avec une nouvelle interception, cette fois Juan Imhoff sur Enzo Hervé (65'). La mêlée briviste est sanctionnée mais Le Garrec, de près de 50 mètres, manque sa tentative (69'). Le Racing se met à la faute et revoilà Brive dans les 22 adverses. Abadie est visé sur la touche mais Baptiste Chouzenoux contre le lancer briviste (70'). Malheureusement, on est parti pour le bal des occasions manquées. Maul briviste qui progresse bien mais le ballon ne sort pas alors mêlée Racing (73'). Sauvetage d'Arthur Bonneval sur un jeu au pied dans le dos qui relance depuis son en-but avant d'obtenir une pénalité sur les 22 mètres. Paul Abadie, de son pied gauche, trouve la touche dans les 30 mètres du Racing mais elle est sauvée acrobatiquement (75'). Lancer pas droit de Peniami Narisia, touche pour Brive. Le lancer est bien capté mais Lauret vient arracher le ballon dans le maul (78'). Derrière une dernière mêlée, Le Garrec sort le ballon et tape en touche pour valider la victoire de son équipe. Brive pourra avoir des regrets car les occasions étaient là après l'heure de jeu.

 

Fiche technique

 

Racing 92 : 4 essais de Dupichot (16'), Kamikamica (25'), Lauret (49') et Spring (58') ; 4 transformations et 2 pénalités (5', 32') de Gibert

1 Gogichashvili (55' Moukoro) - 2 Tarrit (55' Narisia) - 3 Kharaishvili (MT Nyakane) - 4 Palu (61' Chouzenoux) - 5 Sanconnie (60' Bresler) - 6 Diallo (79' Palu) - 7 Lauret - 8 Kamikamica - 9 Le Garrec - 10 Gibert - 11 Dupichot (53' Imhoff) - 12 Chavancy (Cap) (65' Tabuavou) - 13 Klemenczak - 14 Taofifenua - 15 Spring

 

Brive : 3 essais de Carbonneau (7'), Sanchez (36') et Paulos (42') ; 3 transformations et 1 pénalité (12') de Sanchez ; 1 carton jaune de Bituniyata (28')

1 Tapueluelu (58' Fraissenon) - 2 Matu'u (30' Da Silva) - 3 Van Der Merwe (58' Coria Marchetti) - 4 Ratuva (67' Paulos) - 5 Paulos (58' Zafra) - 6 Marais (62' Gué) - 7 E.Abadie (Cap) - 8 Kunavula (58' Hirèche) - 9 Carbonneau (65' P.Abadie) - 10 Sanchez (51' Hervé) - 11 Bituniyata (69' Carbonneau) - 12 Lee - 13 Tuicuvu - 14 Bonneval - 15 Ferté

 

En bref

Les deux derniers déplacements à l'Arena n'avaient laissé guère la place au suspense. Cette fois, c'était différent mais le résultat reste le même au final : défaite et zéro point de bonus. Après la 18e journée, Brive retourne à la dernière place du Top 14, à 4 points de Perpignan et 6 du duo Pau/Castres. Ce match laisse des regrets car il y avait la place de faire quelque chose. Le CAB a su marquer 3 essais, a su prendre la tête, a su recoller, a su de ne pas couler sur plusieurs gros temps forts racingmen mais a surtout gâché de nombreuses occasions, notamment après l'heure de jeu. Les erreurs se sont payées cash et le Racing n'en demandait pas tant. Oui, il y a du mieux par rapport à Bayonne et Perpignan mais cela ne change pas grand chose au résultat final. Le maintien n'est pas perdu mais cela se complique un peu plus dans cette course à 4 équipes.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 30
Brive 34 10 Biarritz
Mont de Marsan 38 31 Rouen
Colomiers 14 23 Valence Romans
Nevers 35 23 Dax
Agen 27 22 Vannes
Aurillac 27 22 Montauban
Soyaux-Angoulême 30 16 Béziers
Provence Rugby 44 20 Grenoble
Résultats Top 14