Brive commence à respirer enfin, l'analyse du match
Publié le mardi 7 novembre 2017 à 06:00

L'historique penchait en faveur des brivistes mais il n'y a qu'une seule vérité : celle du terrain. Le Stade Français a été tout proche de mettre fin à sa série en Corrèze mais Brive maintient son statut de bête noire. Le CAB pousse un gros ouf de soulagement.

Les points positifs

La victoire. Brive joue le maintien, c'est un fait. Ses adversaires sont connus avec Agen et Oyonnax. Mais le Stade Français n'est pas très loin au classement et peut se retrouver dans ce mini championnat. Le match n'a pas atteint des niveaux techniques extraordinaires et on sentait bien que l'enjeu a pris le pas sur le jeu. A force d'abnégation et de volonté (et aussi de réussite), Brive a réussi à remporter cette rencontre ô combien importante pour la suite de la saison. C'est sa 2e de la saison, la 2e de suite à la maison après avoir perdu les 3 premières. Les brivistes sont mieux depuis quelques semaines, il faut continuer à accumuler de la confiance au retour des vacances.

Le classement. Enfin, Brive n'est plus dernier ! On commençait à s'habituer à cette position mais finalement, c'est bien de ne plus y être. La victoire d'Agen contre Toulon avait mis un sacré coup de pression sur les brivistes qui ne pouvaient pas s'incliner contre le Stade Français. Pendant très longtemps ce dimanche, le SUA était le grand bénéficiaire de cette neuvième journée mais au final, Oyonnax est le grand perdant de cette journée. A l'heure actuelle, le CAB est barragiste mais espère bien assurer sa place dans l'élite au bout de 26 matchs et non plus. Si les deux prochaines rencontres sont à l'extérieur (Pau et Bordeaux), les deux suivantes seront déterminantes avec la réception d'Oyonnax et le déplacement à Agen. La fin des matchs aller en dira beaucoup sur le classement.

Samuel Marques. Teddy Iribaren, son prédécesseur, avait enthousiasmé dès ses premières rencontres sous le maillot du CAB. Samuel Marques a eu plus de difficultés à s'imposer avec Brive mais ce dimanche, a été son meilleur match de la saison. On l'a vu attaquer la ligne et s'infiltrer dans les espaces (3 franchissements, 3 défenseurs battus), il a été un véritable poison pour la défense parisienne. Le demi de mêlée briviste a parcouru 75 mètres, le 3e plus gros total du match derrière les 92 de Germain et les 86 d'Ensor. Marques a mis son équipe dans l'avancée et a bien orchestré le jeu. Un match qui va le mettre en confiance pour la suite de la saison.

Grosse partie du numéro 9 corrézien

 

Les points négatifs

Le contenu. C'était bien un match de bas de tableau : beaucoup de ballons tombés, de plaquages manqués, peu de rythme (heureusement qu'il y avait du suspense !). Brive a eu du mal à trouver la bonne carburation et n'a pas réussi à répéter ses gammes. Face à une défense bien en place et montant rapidement, les attaques corréziennes étaient trop visibles et sans danger. Les leurres trompaient rarement les défenseurs parisiens. Brive a donné l'impression d'avoir le ballon mais ne pas trop savoir quoi en faire. Cela manquait de tranchant et de justesse (20 ballons perdus). Est ce le fait de jouer un dimanche à midi ? En tout cas, les brivistes devront clairement améliorer le contenu pour pouvoir s'extirper de ce bas du classement.

La défense. Il y a quelques saisons, la défense était un des points forts du CAB. Depuis la saison dernière, c'est devenu plus compliqué à cause d'un facteur : les plaquages manqués. Cette saison, Brive affiche régulièrement 20% de plaquages manqués sur chacune de ses rencontres. Dimanche, contre le Stade Français, Brive est à 77% de plaquages réussis (69/90). Si les brivistes veulent remonter au classement, il faudra être plus précis sur cette phase de jeu dans un rugby qui est de plus en plus d'affrontement et où les duels un contre un sont nombreux.

 

En conclusion

Il fallait gagner ce match et Brive l'a fait, non sans difficultés. Le CAB quitte enfin la dernière place au classement avec cette deuxième victoire de la saison. Les prochaines semaines seront importantes et devront confirmer l'embellie récente du club. Après, tout est loin d'être parfait, le jeu n'est pas en place et la défense a souffert par moments. Dans un match, il faut de la réussite, les brivistes l'ont eu en fin de match quand Plisson laisse huit points de côté. Ces points qui font la différence entre un départ en vacances joyeux ou malheureux.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 72
2 La Rochelle 67
 
9 Lyon 56
10 Brive 50
11 Montpellier 50
 
13 Bayonne 40
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 23
Castres 37 29 Lyon
Racing 92 45 19 Clermont Ferrand
Bayonne 22 47 Bordeaux
Montpellier 32 22 La Rochelle
Agen 7 47 Pau
Brive 28 31 Stade Français Paris
Toulon 44 10 Toulouse
Résultats Top 14