Brive est trop dans la réaction et pas assez en action, l'analyse du match
Publié le mardi 1 novembre 2022 à 06:00

Quand vous êtes engagé dans une saison galère, vous y êtes pour un moment. Brive y est depuis la première journée et après avoir été en haut du classement, le voilà tout en bas. L'électrochoc se fait attendre mais est ce qu'il arrivera un jour ? Cette équipe a pour le moment de trop grandes lacunes pour remonter au classement.

 

Le point positif

La réaction d'orgueil. Ce match nous rassure quelque peu : Brive sait marquer des points et des essais. Car sur les derniers matchs, cette notion avait totalement disparu. Pendant 20 minutes environ, globalement les 10 minutes de chaque fin de période, Brive a joué, Brive s'est fait des passes, a avancé dans la défense et a trouvé les espaces. Pendant ce laps de temps, les brivistes ont fait plaisir aux supporters en montrant de belles qualités pour revenir dans la partie, dans un premier temps de 3-13 à 10-13 puis de 17-43 à 38-43. La fin de match est totalement folle et inespérée. On part sur une fessée comme face à Toulouse avec sûrement la barre des 50 points franchie. Et puis, une mauvaise passe de Finn Russell se transforme en interception gagnante d'Axel Muller. Et là, entre une équipe qui se relâche et une autre totalement relâchée et sans pression, il n'en fallait pas beaucoup pour voir une remontada incroyable. Les brivistes enchainent les percées, les passes au pied sont réussies, les rebonds sont favorables et Brive arrache le bonus défensif. Dommage qu'il ne reste pas 5 minutes de plus. Dommage de faire ça quand le bord de la falaise est là.

 

Les points négatifs

Le bilan à domicile. Il y a beaucoup de facteurs qui expliquent pourquoi après neuf journées Brive est dernier du Top 14. Mais la cause est principale est son bilan à domicile. Avec 4 défaites en 5 matchs à la maison, quoi de plus normal d'être dernier du championnat. Que se passe-t-il au Stadium ? D'habitude, Brive est solide à domicile et parvient à obtenir une dizaine de victoires dans son antre. Là, même en faisant un sans faute, il n'y en aura que 9 au maximum. Certes, le programme était copieux avec Lyon, Montpellier, Bayonne, Toulouse et le Racing 92. Mais mis à part Toulouse, les 3 autres défaites étaient évitables vu la forme des équipes. Lors des années précédentes, ces matchs là tombaient dans l'escarcelle des brivistes. Mais pas cette année. Avec 7 points au compteur, Brive n'a plus le choix et doit faire le plein à la maison. Le maintien passera par un 8/8 au Stadium. Première réponse : samedi face à La Rochelle.

Etre dominé à domicile. S'il y a eu environ 20 minutes de beau jeu, il y a surtout eu le reste, c'est à dire une soixantaine de minutes où rien n'est allé dans le sens des brivistes. Si Brive a ouvert le score, le Racing déploie son jeu et enchaine avec un 13-0. Brive n'y est pas, ne met pas d'intensité, n'a pas d'esprit de révolte. Au retour des vestiaires, même topo. Alors, certes, l'essai de Baunome est (très) litigieux mais si les brivistes se sentaient floués par la décision, cela aurait dû les galvaniser, les remobiliser. Et bien non. La preuve, Brive encaisse l'essai de Spring et sur le coup d'envoi, en encaisse un autre. A ce moment, on sent une équipe totalement à la dérive, sans capitaine à la barre pour maintenir un quelconque cap. On sent certains joueurs en panne de confiance (Hervé), en panne de physique (la 3e ligne). On sent une équipe en retard et prise de vitesse même sur des attaques assez simples. En fait, pendant 30 minutes sur chaque période, on sent un boxeur enfermé dans le coin qui encaisse les coups et dans l'incapacité de contrer. Cela est vraiment inquiétant car cela dure depuis plusieurs matchs. Que se passe-t-il en interne ? Est ce que le discours est toujours le bon ? S'il y a le même scénario face à La Rochelle, on reste comme ça ou on tente un changement externe avant de se retrouver dans le mur ?

 

En conclusion

Ce match laisse beaucoup de regrets car il y avait la place de mieux faire face à une équipe qui n'avait jusque là pris qu'un seul point à l'extérieur. Mais ce sentiment existait aussi face à Lyon et Montpellier. Brive ne peut pas subir le rythme et le scénario d'un match quand il évolue à domicile. Mais quand le CAB se décide à jouer, il sait faire des choses et est agréable à regarder. En deux fois dix minutes, Brive est capable d'infliger un 28-3 avec 4 essais marqués. Brive a des individualités pour faire mal mais voilà, le constat est sans appel et fait mal : Brive est dernier avec deux points de retard sur Pau et Perpignan. Que va-t-il se passer face à La Rochelle ? Ce qui est sûr, c'est que La Rochelle va venir revancharde après son non match à domicile face à Pau. Brive est prévenu : s'il ne prend pas les choses en main, comme face à Montpellier et Bayonne, l'addition va être salée et la trêve va être intéressante à suivre.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 66
2 Béziers 63
 
5 Mont de Marsan 56
6 Brive 51
7 Colomiers 51
 
13 Valence Romans 39
14 Soyaux-Angoulême 39
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 21
Vannes 45 17 Béziers
Mont de Marsan 27 17 Nevers
Soyaux-Angoulême 33 15 Provence Rugby
Dax 19 13 Aurillac
Brive 29 3 Valence Romans
Rouen 29 10 Montauban
Colomiers 51 14 Biarritz
Agen 40 3 Grenoble
Résultats Top 14