Brive réagit et confirme ses aptitudes à domicile, l'analyse du match
Publié le mardi 21 septembre 2021 à 16:00

Avec le retour de son public, Brive continue sur sa lancée à domicile et enchaine les succès bonifiés. Après Perpignan, c'est Pau qui en fait les frais et face à un concurrent direct, c'est un excellent résultat. Brive fait plaisir à voir dans le jeu et amène des émotions diverses à son public.

 

Les points positifs

La première période. Comme face à Perpignan, Brive a attaqué fort la rencontre et "tue" le match dès la première période. Depuis quelques saisons, le CAB aime bien démarrer fort les matchs à domicile pour enflammer le public et imposer son rythme par la suite. Et les brivistes allient efficacité offensive et panache avec des essais très bien construits. So'otala Fa'aso'o et Axel Muller créent un premier break dans la partie avant que Pau profite d'une baisse de régime du CAB pour revenir au score. Mais Brive, sûrement piqué au vif, ne veut pas revenir aux vestiaires comme cela et veut reprendre la main sur le match. Alors on accélère dans les dernières minutes et Pau est assomé par deux nouveaux essais, 4 au total (la Section en avait encaissé 2 en 2 journées). Brive mène alors 27-13, une avance qui sera suffisante à la fois pour le score et aussi pour le bonus offensif. Cette méthode marche à domicile pour le moment, reste à voir si cela continuera dans le temps et si ça s'exporte à l'extérieur.

La défense. La défense a encore sorti les muscles samedi face à Pau. Brive a encaissé son premier essai à domicile de la saison mais n'en a finalement encaissé qu'un seul en deux rencontres. Si dans sa globalité, la performance défensive est en deça du match contre Perpignan (qui était une performance exceptionnelle), la performance est quand même de grande qualité avec 87% de plaquages réussis (138/159). Surtout, il a fallu faire front en seconde période alors que Pau a confisqué le ballon et s'est installé dans le camp briviste pour tenter de revenir au score et aussi d'enlever le bonus offensif aux brivistes. Mais tant dans la ligne qu'en phases arrêtées, Brive a plié mais n'a pas rompu. Si la discipline a un peu souffert (18 pénalités), le mental a tenu et notamment sur cette série de mêlées près de la ligne qui a été le tournant de la seconde période. Brive est à la faute, Brive est proche du carton à minima et Pau insiste dans le secteur de la mêlée. Luka Japaridze revient en jeu à la place de Wesley Tapueluelu et tout s'inverse. Avec cette implication défensive, Brive peut voir loin. A condition de conserver cette défense même quand l'adversaire sera d'un autre calibre que Perpignan et Pau.

 

Le contre en touche. Au bout de trois rencontres, la touche fait plaisir à voir. Si samedi, Brive a perdu plusieurs de ses lancers, le contre a encore fait des misères avec trois ballons volés. Sur ces trois premiers match, c'est la moyenne de ballons volés et c'est quelque chose qui n'était plus vraiment d'actualité depuis quelques saisons. Si Saïd Hirèche, Retief Marais, Matthieu Voisin et Victor Lebas sont toujours là, les arrivées d'Arnaud Méla et de Tevita Ratuva font du bien dans le secteur de la touche. Le 2e ligne fidjien est un poison dans l'alignement, bloquant à lui tout seul un bloc de saut dans la touche adverse. Samedi contre Pau, on a vu une équipe paloise en manque de sauteurs et se retrouvant souvent encerclée par les blocs de saut brivistes. C'est parfois passé de justesse mais les contres sont arrivés à force. Brive parvient notamment à voler les ballons dans les derniers instants de la rencontre, preuve que la qualité de l'équipe ne baisse pas avec l'entrée du banc.

 

Le point négatif

La seconde période. Si la première période est emballante, la seconde période n'est pas du même acabit. Après le 10-6 contre Perpignan, voici le 3-0 contre Pau. Au final, il n'y a rien de grave car Brive parvient à conserver son avance au score et à obtenir au final une victoire bonifiée mais ce changement d'attitude est étrange. Vu comment les joueurs s'envoient en défense, on ne peut pas dire que c'est un problème physique mais Brive a tendance à laisser le ballon à l'adversaire, à se positionner en défense. Ca serait idéal si c'était pour provoquer des pertes de balle et faire mal en contre mais ce n'est pas vraiment le cas. Samedi, Brive passe de 58% de possession et 50% d'occupation à 33% de possession et 41% d'occupation. C'est dérangeant notamment à domicile, avec l'appui du public. En conservant plus le ballon, même sans être aussi dominateur que dans le premier acte, Brive pourrait se mettre à l'abri et ne pas devoir stresser jusqu'au coup de sifflet final pour conserver tous ses points au classement.

 

En conclusion

On attendait une réaction après la défaite à Montpellier et si, par expérience, on sait qu'elle va avoir lieu, c'est toujours bien de voir cette réaction être concrétisée. Brive n'aime pas les rounds d'observation et veut prendre le score le plus rapidement possible. A nouveau, le jeu offensif briviste est plaisant à voir et est toujours d'actualité depuis quelques saisons. Si Pau revient au score, le CAB n'abdique pas et remet un coup d'accélérateur pour rester en tête. Désormais, Brive va devoir trouver d'où vient son mode alternatif avec une deuxième période moins éclatante offensivement. Un mode alternatif qu'il ne faudrait pas appliquer tout au long de la saison : solide à domicile et friable à l'extérieur.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 26
2 Bordeaux 23
 
5 Castres 19
6 Brive 16
7 La Rochelle 15
 
13 Perpignan 10
14 Biarritz 8
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Brive 6 8 La Rochelle
Pau 33 37 Bordeaux
Perpignan 22 23 Stade Français Paris
Castres 38 20 Biarritz
Montpellier 20 22 Clermont Ferrand
Toulon 20 27 Racing 92
Lyon 25 19 Toulouse
Résultats Top 14