Brive peut souffler après la victoire contre Castres
Publié le mardi 10 octobre 2017 à 06:00

La réception de Castres pouvait être lourde de conséquences en cas de mauvais résultat pour Brive. Mais le CAB a trouvé les ressources et les bons ingrédients pour enfin inverser la tendance et décrocher la victoire. Tout n'est pas parfait, il reste à travailler mais c'est un bon début.

Les points positifs

La victoire. De Castres à Castres. A cheval sur les deux saisons, Brive doit jouer Castres à la maison pour l'emporter. Cette saison, fini le zéro pointé avec cette première victoire qui fait un bien fou à tout le monde. Après déjà 3 défaites à domicile pour commencer la saison, le CAB ne pouvait se permettre de perdre une quatrième fois. S'il a fallu batailler pour obtenir ces 4 points si précieux, le résultat n'a que plus de valeur. Dans le même temps, Oyonnax et Agen stagnent et Brive en profite pour recoller. Si les brivistes sont toujours derniers, ils auront l'occasion, après le premier bloc européen, de tenter de sortir de la zone rouge avec des confrontations directes qui vaudront de l'or.

Sisa Koyamaibole. On aurait pu évoquer l'envie et le danger apporté par Benjamin Lapeyre, la précision de Samuel Marques (15 points à 5/6), la grosse activité de Retief Marais (15/15 au plaquage) mais un homme a retrouvé le sourire : Sisa Koyamaibole. Placé en 2e ligne pendant 3 matchs, il se blesse au genou à Clermont et manque les 2 matchs suivants. Samedi, le fidjien retrouve son poste de prédilection et ça se voit. La barre des 100 mètres parcourus est franchie, 4 défenseurs battus et une passe décisive pour Poutasi Luafutu. Du grand Sisa, comme avant, comme celui qu'on a envie de voir : avec le sourire et avec le numéro huit sur le dos.

Quand Sisa va, tout va !

 

A l'ancienne. Si Brive avait en tête de modifier son style de jeu à l'intersaison, les résultats actuels sont plus favorables à un retour à l'ancienne méthode, celle qui a fait ses preuves. L'effectif ayant peu changé finalement, la politique de recrutement reste inchangée donc les forces et faiblesses du CAB restent inchangées. Pour l'emporter face à Castres, Brive a pu compter sur un pack dominateur qui a avancé dans le jeu, a récolté des pénalités qu'un excellent buteur a converti en points. Gaëtan Germain absent, c'est Samuel Marques qui a enfilé le costume et qui s'est très bien comporté avec. Il a su mettre les points quand il fallait, pour creuser l'écart et pour redonner de l'air au moment du premier temps fort castrais. Des avants et un buteur : une recette qui a fait ses preuves à Brive. Pour le passage à la version 2.0, on attendra au moins la saison prochaine.

 

Les points négatifs

 

L'heure de jeu. En ce début de saison, Brive a du mal à terminer ses rencontres. Toulouse est un peu l'exception à la règle mais quand l'heure de jeu est passée, les brivistes commencent à souffrir, à être dans le rouge. Samedi, le CAB a bien failli tout perdre en l'espace de 20 minutes. Brive avait le match en main, menant 21 à 7. Puis Castres a accéléré et s'est procuré plusieurs occasions dont 2 transformées en essais. A trois minutes de la fin, Brive est dans le rouge, est pris à la gorge, ne parvient plus à se sortir de la pression et n'a plus que 5 points d'avance. Brive résiste tant bien que mal dans ses 10 mètres, doit disputer une dernière mêlée sous pression. Le match s'arrêtera après celle-ci mais ce fut juste. Est ce un problème physique ? Est ce un problème de crispation ? En tout cas, espérons que les joueurs trouveront la solution car il faudra être fort lors d'autres fins de match.

Julien Caminati a sonné la révolte du CO à l'heure de jeu

 

Le jeu au pied. C'est un des points faibles de Brive depuis plusieurs saisons. Brive n'excelle pas dans le jeu au pied d'occupation, encore plus quand la longueur de Gaëtan Germain est absente. Pendant le gros temps fort castrais, le CO s'est nourri de bien trop nombreux ballons de relance pour revenir sans cesse dans le camp adverse (l'arrière du CO Dumora a parcouru 208 mètres en 13 courses). De mauvais jeux au pied qui ont exaspéré progressivement le public briviste. Ce public qui doit encore se poser la question : pourquoi leur rendre le ballon à la 78e alors qu'il faut la conserver et faire des petits tas pour faire tourner l'horloge ? Peut être que l'apport d'un consultant extérieur au club dans ce secteur (comme il y a quelques années avec Richard Dourthe) ferait du bien à un groupe de joueurs qui s'exercent souvent seuls à la fin des entrainements.

 

En conclusion

Brive devait gagner, de n'importe quelle manière possible, et Brive l'a fait. Après avoir maitrisé la rencontre, le CAB s'est fait peur dans la dernière partie en voyant revenir Castres à toute allure mais les brivistes ont su préserver l'essentiel. Avec cette première victoire de la saison, le CAB est certes toujours dernier mais recolle à Agen et Oyonnax dans le championnat du maintien. Si le succès est là, tout n'est pas parfait dans le jeu briviste et les manques du début de saison ne sont pas encore comblés. Mais c'est un début et si la confiance ne cesse de revenir, cela devrait aller mieux dans les semaines à venir. Pour le bien et le bonheur de tout un club.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 5
Vannes 9 11 Brive
Bayonne Provence Rugby
Bourg en Bresse Carcassonne
Colomiers Biarritz
Aurillac Nevers
Massy Soyaux-Angoulême
Béziers Montauban
Mont de Marsan Oyonnax
Résultats Top 14