2 points en guise de cadeau de Noël pour le CAB, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 24 décembre 2019 à 06:00

Ce match pouvait être un tournant dans la saison des 2 clubs mais il représentait bien plus pour Bayonne que pour Brive. La météo a changé le niveau de la rencontre et a fait ressortir le côté combattant du CAB, sûrement plus armé que l'Aviron pour évoluer dans ce type de matchs. Egalité mais victoire morale pour Brive.

Les points positifs

Le résultat. Ramener un résultat de l'extérieur est déjà un bon résultat. Le faire sur le terrain d'un concurrent direct, c'est encore mieux. Quand, en plus, vous rajoutez à l'équation des conditions dantesques, vous êtes heureux comme si vous avez gagné la coupe du monde ! Brive n'a jamais apprécié ces déplacements au Pays Basque et Brive a toujours le chic de relancer des équipes en crise. Bayonne n'a plus gagné depuis 2 mois et avait donc une grosse pression sur les épaules. Le CAB s'est rendu un peu la tâche difficile en seconde période mais n'a pas craqué pour obtenir le match nul dans les dernières secondes. Cette saison (Pau, Agen, Castres) ou les saisons précédentes, Brive n'était pas parvenu à obtenir ce type de résultats. Là, il l'a fait dans un contexte compliqué. C'est bon signe pour la suite même si les prochains déplacements seront plus compliqués (Montpellier et Toulon).

La défense. De la pluie, du vent, un terrain gras, à l'extérieur, Brive avait sorti sa tenue de combattant. Pendant 80 minutes, le match a été une guerre de tranchées où les défenses ont pris le dessus. Après la pause, les brivistes ont fait le dos rond face à la domination bayonnaise pour encaisser le minimum de points possible et rester en vie jusqu'à la fin du match. Brive affiche un excellent taux au plaquage (93% avec 154/165) et le 8 de départ a fait sa part du boulot avec 7 plaquages manqués pour 103 plaquages réussis ! La paire Marais - Uys a été mise à contribution avec 17 plaquages pour Peet Marais et 21 pour Jan Uys. L'essai de Bayonne a été très proche à plusieurs reprises mais la défense briviste a su maintenir son en-but inviolé. Au final, seulement 6 points encaissés, 1 franchissement concédé et aucun essai. Brive a plus que rempli sa part du marché en défense.

Du combat et de la solidarité : Brive n'a rien lâché

 

Le banc. Dans ces conditions, les organismes souffrent et vous avez impérativement besoin des 23 joueurs. Les entraineurs apprécient vraiment quand leurs remplaçants apportent un plus mais parfois, il y a de la déception. Du côté de Bayonne, le staff de Jeremy Davidson n'a pas le droit de faire la tête car ses remplaçants ont apporté quelque chose. Devant compte tenu des absents, Cody Thomas a fait plus que dépanner à gauche, lui l'habituel droitier. James Johnston a apporté son expérience. Vano Karkadze a amené son dynamisme. Victor Lebas a été dans le combat, tout comme Otar Giorgadze et Kitione Kamikamica. Ce n'était pas des conditions pour lui mais Julien Blanc a réussi à mener à bien la dernière poussée offensive du CAB. Mais cette dernière poussée vient d'une énorme percée de Joris Jurand, dans le même style que ses franchissements du côté de Zebre. Cette course était à l'image du caractère de l'équipe : pleine de rage et de détermination. Une détermination pour aller chercher le match nul.

 

Les points négatifs

La 2e période. Face au vent, Bayonne avait réussi à tenir le ballon et à se montrer dangereux en première période. A la pause, Thomas Laranjeira souhaitait faire de même en seconde période. Sauf que Bayonne a dominé cette période tant territorialement qu'en possession. Brive a été privé de ballons et s'est retrouvé bloqué dans son camp et même dans ses 22 mètres. Dans ces conditions, difficile de protéger efficacement son avance minimaliste de 3 points et d'essayer d'imiter Pau, vainqueur à Bayonne dans des conditions similaires il y a quelques semaines. Brive a manqué d'encaisser un essai à plusieurs reprises et s'en sort plutôt bien de n'encaisser que 2 pénalités. Le CAB aurait pu mieux gérer certaines sorties de balle en trouvant la touche sur 2 pénalités. Malheureusement, cela a offert deux ballons de relance aux bayonnais. Au final, cette période difficile a mis en valeur le caractère et le courage de l'équipe.

On a vu un peu trop souvent l'en-but briviste en 2e période

 

Les mauls. Au coeur de la domination bayonnaise, Brive a souffert le martyr sur une phase de jeu : les mauls. Le CAB n'a jamais trouvé la solution pour contrer les avants bayonnais. Victor Lebas doit écrouler l'édifice basque pour stopper l'avancée. Il écope d'un carton jaune. Edwin Maka pense marquer un essai derrière un maul mais il est refusé car le joueur bayonnais a rampé. En fin de match, Brive se fait surprendre par un maul "fantôme" bayonnais et écope d'une pénalité qui va permettre à Bayonne de mener à 4 minutes de la fin du match. Heureusement que sur la dernière touche, l'Aviron perd la balle sinon un nouveau maul était sûrement au programme pour tenter de récupérer la pénalité de la gagne. Brive a fait jeu égal en touche et en mêlée mais samedi, le point noir de la conquête briviste a été la défense des mauls.

 

En conclusion

Que peut-on espérer de mieux dans des conditions pareilles ? Les deux équipes ont fait ce qu'elles ont pu et difficile de les critiquer. Dans des matchs fermés comme celui-ci, Brive l'aurait perdu il y a pas si longtemps que ça mais là, il est allé chercher un match nul qui a presque valeur de victoire. Pas au niveau comptable mais au moins au niveau mental. Tout le monde a amené sa part dans le combat et la défense. Le banc a maintenu le niveau global de l'équipe, surtout dans une 2e période dominée par Bayonne. Si Brive se hisse à la 6e place au classement, il maintient son écart sur Bayonne et prend un point supplémentaire sur Agen. Surtout, c'est un résultat obtenu à l'extérieur. Qu'il faudra confirmer ce week-end contre le Racing 92.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 13
2 Lyon 10
3 Brive 10
4 Castres 10
 
13 Toulon 2
14 Stade Français Paris 0
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 3
Brive 30 13 Pau
Castres 23 23 Bordeaux
Lyon 47 3 Perpignan
Biarritz 28 19 Racing 92
Montpellier 15 17 Toulouse
Clermont Ferrand 23 22 La Rochelle
Toulon 38 5 Stade Français Paris
Résultats Top 14