Top 14 : Avant match CA Brive - Stade Rochelais
Publié le mardi 11 mai 2021 à 06:00

Séance de rattrapage pour le Top 14 avec du duel entre haut et bas de tableau. Tandis que La Rochelle pense de plus en plus à sa future finale européenne, Brive est plus que jamais concerné par la lutte pour le maintien. Le mental va faire la différence dans ce match, le second dans une semaine très chargée.

Le Top 14 se transforme-t-il en NBA ou en calendrier ligue des champions ? A peine le temps de souffler que Brive et La Rochelle (en plus de Montpellier et Toulon) sont déjà de retour sur les terrains. Pourvu qu'une blessure grave n'arrive pas durant cette période.

 

Bilan de la saison

Brive : 11e avec 45 points (10 victoires, 0 nul, 12 défaites)

La Rochelle : 2e avec 67 points (15 victoire, 0 nul, 7 défaites)

 

Cette saison est particulière a plus d'un titre et elle va laisser des traces. En quête de son maintien en Top 14, Brive va devoir cravacher pour l'obtenir et il va falloir être maitre de ses nerfs pour y arriver. Le début de saison laisse entrevoir de belles choses. Si à domicile, nous sommes habitués à voir un Brive solide, c'est à l'extérieur que le CAB est attendu s'il veut franchir un cap. Et dès la deuxième journée, les brivistes réalisent un très bon match à Bordeaux, en y repartant avec le bonus défensif. Malheureusement, le positif recueilli durant les 3 premières journées va se transformer en négatif sur les six prochaines journées. Les défaites s'enchainent et la confiance s'en va. Au classement, la situation commence à être dangereuse au moment de se rendre à Agen qui n'a toujours pas gagné un match de la saison mais qui pourrait totalement se relancer en battant Brive. Et voilà que les brivistes inversent totalement la donne et on pourrait même dire lancent enfin leur saison. Le CAB gagne à l'extérieur, retrouve la victoire à domicile mais surtout parvient à s'imposer chez ses concurrents directs (Agen, Castres, Pau). Brive est transformé et joue différemment, bien mieux. De décembre à mars, tout va bien à Brive qui remonte au classement et se permet même à rêver à quelque chose de fou : les phases finales. Mais la situation est étrange : les brivistes ont un peu de marge sur la zone rouge mais pas suffisamment pour se croire sauver. Jusque là épargné, Brive est touché par le virus au moment de lancer son sprint final. Avec le report et la reprogrammation des rencontres, le calendrier de Brive devient un peu plus serré et ne va pas donner de marge de manoeuvre. Après une défaite de Clermont dans un premier match depuis un peu plus d'un mois, Brive espère se rapprocher du maintien en battant le Stade Français à domicile. Mais voilà, tout ne se passe comme prévu et Paris repart avec les points de la victoire. Brive parvient à arracher le bonus défensif et se retrouve en plein dans la course au maintien. Avec la réception de La Rochelle, le CAB a moyen d'effacer son erreur et de se donner de l'air au classement. A condition de ne pas se prendre les pieds dans le tapis. Encore.

Est ce que cette année est la bonne pour les rochelais ? Si La Rochelle est une place forte du rugby français, depuis quelques années, le club grandit à une vitesse grand V. On verra si le printemps 2021 apportera son lot de trophées mais actuellement, le Stade Rochelais réussit une grande saison. Le début de saison est presque parfait. S'il y a une défaite à Toulouse, le reste n'est que victoire, victoire et encore victoire. 6 en 7 matchs pour être précis. La Rochelle s'appuie sur une défense de fer à domicile, l'équipe encaisse donc très peu d'essais, enchaine donc les victoires et se hisse rapidement en haut du classement. Si les rochelais s'imposent chez les équipes du bas de tableau (Agen, Pau, Bayonne), ils parviennent aussi à faire de jolis coups chez les équipes du haut de tableau avec des victoires à Toulon et Bordeaux ainsi que des bonus défensifs à Lyon et au Racing 92. L'effectif rochelais est testé car l'équipe joue bien, a des résultats et donc ses meilleurs joueurs tapent dans l'oeil du XV de France. Mais cela ne stoppe en rien la dynamique collective. Après deux défaites consécutives face à Toulouse et à Castres ? On l'emporte avec autorité à Bordeaux et face à Lyon. On remet les points sur les I et l'église au centre du village. Si la lutte est féroce entre Toulouse et La Rochelle pour la première place au classement, La Rochelle ne s'en laisse pas compter en Champions Cup. En 1/8e de finale, les rochelais l'emportent à Gloucester avant de faire tomber Sale à Deflandre et de s'offrir pour une première demi-finale en Champions Cup le Leinster, rien que ça. Tout en puissance et maitrise, le Stade Rochelais renverse le Leinster pour s'envoler vers Twickenham et affronter Toulouse en finale. Tout le monde vit dans un rêve éveillé et peut être que dans quelques semaines, deux trophées viendront se poser sur le port de la ville. Avant cela, il y a encore des matchs à disputer. La finale est dans toutes les têtes et après une première "impasse" à Montpellier, une seconde arrive à Brive. Avec la présence du Racing 92, La Rochelle n'a pas beaucoup de marge pour sécuriser sa 2e place. Attention à ne pas tout gâcher en quelques semaines.

 

Les hommes forts

Brive a pris un coup sur la tête face à Paris. Pas dans le groupe à Clermont et face au Stade Français, Thomas Acquier est de retour au talonnage. Lucas Paulos et Mitch Lees enchainent une 2e rencontre en 3 jours tout comme le capitaine Said Hirèche et Kitione Kamikamica (qui est sorti à la pause). Julien Blanc est toujours aussi dynamique quand il est sur un terrain. Tedo Abzhandadze va (enfin) avoir sa chance à l'ouverture pour montrer ses qualités, lui l'international géorgien. Auteur de son 6e essai samedi, Axel Muller est le meilleur marqueur du club. Pas à l'aise à l'ouverture, Thomas Laranjeira retrouve son poste d'arrière. Touchés par le Covid, Matthieu Voisin et Enzo Hervé font leur retour dans le groupe.

C'était la grande inconnue : quelle équipe allait être alignée ? On pouvait espérer (ou craindre, c'est selon) de voir plusieurs cadres lors de cette rencontre mais il n'en sera rien. L'équipe est encore plus chamboulée qu'à Montpellier. Seuls Reda Wardi et Wiaan Liebenberg étaient titulaires face au Leinster et le seront face à Brive. L'ancien toulonnais Marcel Van der Merwe va connaitre sa première titularisation. Jules Plisson devra mener le jeu de cette très jeune équipe rochelaise. Joker médical de Jeremy Sinzelle, Darren Sweetnam enchaine une deuxième titularisation, cette fois décalé de l'arrière à l'aile. Le staff donne sa chance à plusieurs Espoirs comme Thomas Ployet, Matthieu Thomas, Nils Guyon, Raphaël Sanchez et Victor Olivier.

 

Bilan et confrontations

Brive (à domicile) : VVDDDVVVVVD

Bayonne (42-23), Pau (19-13), Toulouse (16-36), Clermont (21-43), Racing 92 (19-23), Lyon (12-8), Montpellier (23-22), Toulon (25-23), Bordeaux (25-23), Agen (57-3), Stade Français (28-31)

 

La Rochelle (à l'extérieur) : DVVDDVDVDVD

Toulouse (39-23), Bayonne (19-36), Pau (24-35), Stade Français (35-13), Lyon (22-18), Agen (13-43), Racing 92 (26-22), Toulon (11-29), Castres (22-15), Bordeaux (11-26), Montpellier (32-22)

 

Les dynamiques ne sont plus vraiment les mêmes pour cette reprogrammation du match de la 22e journée. Mais bon, dans cette saison, il faut faire preuve d'adaptation.

Tandis que Brive avait trouvé une certaine traction à domicile avec cinq succès de suite, la défaite face au Stade Français est un mauvais coup d'arrêt pour des brivistes qui restent sous la menace du barrage. La Rochelle fait un peu le yo-yo à l'extérieur mais a malgré tout récolté 5 victoires en déplacements, en s'imposant que les trois dernières équipes du classement.

Dans l'histoire récente, La Rochelle n'aime pas forcément ce déplacement à Brive. Si les rochelais ont remporté le dernier duel, lors de l'ouverture de la saison 2017 19 à 10, Brive avait remporté les cinq précédents duels, avec un écart moyen de presque 17 points.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match CA Brive - La Rochelle (coup d'envoi à 18h45, arbitre : Mr Pierre-Baptiste Nuchy)

 

Pour le CA Brive : 1 Chauvac - 2 Acquier - 3 Bekoshvili - 4 Paulos - 5 Lees - 6 Voisin - 7 Hirèche (Cap) - 8 Kamikamica - 9 Blanc - 10 Abzhandadze - 11 Muller - 12 Lee - 13 Galletier - 14 Bituniyata - 15 Laranjeira

Remplaçants : 16 Narisia - 17 Thompson-Stringer - 18 Malafosse - 19 Fa'aso'o - 20 Lobzhanidze - 21 Hervé - 22 Jurand - 23 Ceccarelli

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Pour La Rochelle : 1 Wardi - 2 Lagrange - 3 Van der Merwe - 4 Ployet - 5 Timani - 6 Haddad - 7 Liebenberg (Cap) - 8 Thomas - 9 Le Bail - 10 Plisson - 11 Guyon - 12 Lafon - 13 Olivier - 14 Sweetnam - 15 Sanchez

Remplaçants : 16 Bosch - 17 Aouf - 18 Baudin - 19 P.Boudehent - 20 Berjon - 21 Retière - 22 Leyds - 23 Joly

Absents : Botia (cheville), Alonso Munoz (épaule), Leroux (cheville), Herrera (épaule), Sinzelle (genou), Bourdeau (genou), Atonio, Bourgarit, Sazy, Skelton, Alldritt, Vito, Kerr-Barlow, West, Rhule, Doumayrou, Dulin, Priso et  Gourdon (repos)

 

Image : CA Brive

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Racing 92 38 21 Stade Français Paris
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14