Brive se saborde à Angoulême (22-12), le résumé du match
Publié le samedi 20 avril 2024 à 06:00

La phase finale ne laisse guère la place au doute et chaque journée amène son lot d'éliminés. Brive est en chasse pour une place dans ce top 6 mais n'a pas le droit à l'erreur. Mais voilà, un match dure 80 minutes et pas 40. Soyaux-Angoulême a su s'améliorer pour obtenir une victoire méritée et se rapprocher du maintien en Pro D2.

Pour ce match, Soyaux-Angoulême reste dans la lignée de sa victoire à Agen. Brive continue de bouger largement son équipe de départ pour ce nouveau déplacement.

 

Première période : Brive solide et réaliste

Le soleil est au rendez-vous pour cette rencontre mais il n'est pas venu seul car il est accompagné de son ami Eole. Soyaux-Angoulême aura le vent dans le dos en cette première période. Et les locaux utilisent cet avantage pour investir le camp briviste. Brive se met à la faute mais Ben Botica manque sa première tentative (3'). Entre deux des meilleures touches du championnat (Soyaux-Angoulême n°3 contre Brive n°1), ce secteur va avoir son incidence sur l'issue de la rencontre. Tandis que les angoumoisins utilisent le vent pour trouver un superbe 50-22, les brivistes répondent par leur alignement en perturbant les lancers de l'ancien briviste Motu Matu'u. Mais ils ont du mal à mettre leur jeu en place et à inquiéter Soyaux-Angoulême. En défense, Brive se met à la faute et cette fois, Botica ne manque pas la cible et ouvre le score (3-0, 14'). Si le vent est en sa faveur, le SAXV n'hésite pas à jouer et à relancer. Sur un jeu au pied de Léo Carbonneau, les 3/4 relancent depuis leurs 22 mètres. George Tilsley décale Jules Dubecq qui dépose Sammy Arnold mais est mis au sol par Sam Johnson dans les 22 mètres. L'en-but se rapproche mais la défense du CAB se reprend, à l'image du plaquage offensif d'Arnold pour renverser la vapeur et récupérer la munition (18'). Sur la mêlée, Brive se fait pénaliser mais malgré une excellente position, Botica manque la cible (21'). Attention à ne pas regretter ces points perdus. Benjamin Boudou se signale par un excellent grattage. Avec la pénaltouche, Brive se situe sur les 22 mètres locaux. Sam Johnson est lancé plein fer mais Botica lui arrache le ballon qui reste dans le camp briviste. Un peu par hasard, le ballon arrive dans les mains de Stuart Olding. L'ouvreur voit la brèche face à lui et accélère. Malgré plusieurs plaquages, il inscrit le premier essai de la rencontre (3-7, 24').

Contre le cours du jeu, Brive est devant mais cela ne freine pas vraiment les intentions angoumoisines. Si Brive est pénalisé et subit globalement les attaques, il peut aussi s'appuyer sur une très solide défense qui parvient à provoquer les pertes de balles de son adversaire qui ne parvient pas à remporter ses duels. Dans le combat, le CAB est supérieur actuellement, ce qui permet de s'offrir une bonne respiration. Après Boudou, c'est au tour de Nicolas Krone d'être récompensé pour son grattage. Sur la pénaltouche, le maul se forme mais ne progresse pas. Asaeli Tuivuaka se propose à l'intérieur et lancé. L'ailier pique à l'intérieur, crochète Matu'u, élimine Pierre Lafitte et s'en va marquer son essai en coin (3-12, 33').

Ce deuxième essai fait mal à la tête de Soyaux-Angoulême qui tente mais qui n'arrive pas à se récompenser, tombant sur une défense très solide. Soyaux-Angoulême perd également trop de ballons au contact et en touche pour se montrer réellement dangereux. Tout ce déchet va en faveur du CAB qui n'en demandait pas tant et fait pour le moment le job contre le vent. Comme un symbôle, la première période se termine sur un en-avant angoumoisin au centre du terrain. Soyaux-Angoulême tente mais ne parvient pas à concrétiser. Ce que Brive est parvenu à faire et en plus, le vent va être en sa faveur.

 

Deuxième période : Brive n'est jamais ressorti du vestiaire

En fait, il semble bien que jouer avec le vent est plus difficile qu'il n'y parait. Olding tente le coup de pied rasant mais entre le vent et le terrain synthétique, le ballon accélère et termine en ballon mort. Soyaux-Angoulême peine à contrôler la mêlée mais le ballon parvient à sortir. Il arrive sur l'aile où Eoghan Barrett va réussir un exploit. L'ailier irlandais accélère, tape au pied, échappe à Ross Moriarty et s'en va marquer son essai, le plus proche possible des poteaux (8-12, 46').

 

Le match a enfin débuté pour Soyaux-Angoulême qui ne s'arrête pas là. Les vagues reviennent et la défense briviste est dépassée. Pris dans l'axe, Brive subit les charges et recule à l'impact. Lafitte met le coup d'accélérateur avant que ses avants ne prennent la suite. Sur une dernière charge, c'est Maxence Lemardelet qui marque l'essai (13-12, 50'). Le staff briviste décide alors de changer le cours des choses en emportant de nombreux changements dans son pack. Brive retrouve un peu d'avancée mais Soyaux-Angoulême monte de plusieurs crans son intensité dans le jeu au sol et parvient à gratter plusieurs ballons. Brive est tout près d'exploser sur une nouvelle accélération des 3/4 angoumoisins. Barrett a un deux contre un à jouer avec Lafitte à sa gauche et avec Olding comme ultime défenseur. Mais l'ailier décide de partir intérieur et il est repris par les défenseurs brivistes. Soyaux-Angoulême manque une grosse occasion mais c'était sur un avantage. Botica ajoute malgré tout des points (16-12, 56'). Le CAB passe pour le moment totalement à côté de sa deuxième période. Mais tout est encore loin d'être joué. Les brivistes ont une pénaltouche à négocier à 5 mètres de l'en-but adverse mais Lucas Da Silva est coffré par la 2e ligne locale à quelques centimètres de la ligne (58').  Brive tente de relever la tête et de proposer du jeu. Mais une interception en bout de ligne inverse la pression. Dubecq joue au pied mais il est percuté par Tuivuaka. Carton jaune pour le briviste qui sera suspendu pour la réception d'Aurillac (61'). Botica ajoute trois points supplémentaires (19-12, 61'). Sikeli Nabou monte en puissance en cette 2e période et c'est toute la défense locale qui monte en puissance. Brive est à nouveau sur le point de craquer mais Dubecq commet un en-avant au moment d'aplatir (63'). La seconde période est très longue pour le CAB qui semble être resté au vestiaire à la pause. Les brivistes attaquent mais les avants angoumoisins sont bien plus présents dans le jeu au sol. Cependant, avec un écart au score de seulement 7 points, tout est encore possible alors qu'on entre dans le dernier quart d'heure. Brive plonge dans la bataille au sol mais plonge également en touche. Soyaux-Angoulême emploie la même tactique qu'à l'aller, c'est à dire n'avoir que 3 joueurs dans l'alignement, ne pas provoquer le maul et complètement perturber l'alignement briviste qui ne sait pas vraiment comment agir. En attaque, ce n'est pas mieux avec une mauvaise passe de Léo Carbonneau, directement dans les mains de Dubecq qui accélère mais est repris par Mathis Ferté (73'). Dans ces dernières minutes, le match s'affole un peu avec des attaques des deux côtés, pas forcément bien ordonées mais ça se répond du tac au tac. Sur un avantage en cours, Botica tente d'alerter Nabou, en position d'ailier, mais le 2e ligne est en manque de gaz pour récupérer cette transversale au pied. L'arbitre revient à la faute et Botica valide le succès des siens (22-12, 79'). Brive ne gagnera pas à Angoulême mais peut tout de même espérer gagner le bonus défensif avec un essai. Sur une mêlée, les avants font l'effort et obtiennent la pénalité. Ultime pénaltouche pour Brive. Lucas Da Silva tente d'alerter Sasha Gué mais le contre devine l'intention briviste la victoire est validée pour Soyaux-Angoulême. Les charentais ont donc confirmé leur succès à Agen en réalisant une grosse seconde période, remportée sur le score de 19 à 0. Brive n'a pas existé durant le second acte et la phase finale est désormais très lointaine.

 

Fiche technique

 

Soyaux-Angoulême : 2 essais de Barrett (46') et Lemardelet (50') ; 4 pénalités (14', 56', 61', 79') de Botica

1 Zouhair (61' Odishvili) - 2 Matu’u (46' Barka) - 3 Boutemmani (60'-63' Dahir) - 4 Lemardelet (60' E.Morand-Bruyat) - 5 Nabou - 6 Burgaud (61' Gibouin) - 7 Martins - 8 Masibaka - 9 Bau (46' Saubusse) - 10 B.Botica (Cap) - 11 Barrett (22'-27', 60' Brosset) - 12 Tilsley - 13 Mau (69' Tabualevu) - 14 Dubecq - 15 Lafitte (70' Burgaud)

 

Brive : 2 essais d'Olding (24') et Tuivuaka (33') ; 1 transformation (24') de Carbonneau ; 1 carton jaune de Tuivuaka (61')

1 Reilhes (50' Fraissenon) - 2 Boudou (50' Da Silva) - 3 Van der Merwe (50' Coria Marchetti) - 4 Van Eerten (70' Ratuva) - 5 Ratuva (50' Usarraga) - 6 Gué (61'-74' Voisin) - 7 Voisin (50' Marais) - 8 Moriarty (61' Sadrugu) - 9 Carbonneau - 10 Olding (Cap) (63' Blanc) - 11 Tuivuaka (70' Douglas) - 12 Johnson - 13 Arnold (79' Olding) - 14 Ferté - 15 Krone

 

En bref

Tirant de l'arrière, Brive doit aller chercher un résultat à l'extérieur pour revenir totalement dans la course à la phase finale. Après le succès face à Colomiers, il faut enchainer face à Soyaux-Angoulême. En première période, le CAB est solide en défense et réaliste en attaque, le tout face au vent. En 2e période ? Absolument rien. Il n'y a qu'une seule équipe, à savoir Soyaux-Angoulême. Deux essais coup sur coup mettent les locaux devant au score. Derrière, la défense et le jeu au sol font le reste. Brive se réveille mais bien trop tard et trop désordonné. L'écart aurait été bien plus grand si Soyaux-Angoulême avait été bien plus efficace en attaque. Peu importe pour Brive qui voit ses derniers espoirs de phase finale s'envoler en ce vendredi soir. Mathématiquement, il reste encore trois journées et c'est possible mais le ressenti sur le terrain est bien différent.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 30
Brive 34 10 Biarritz
Mont de Marsan 38 31 Rouen
Colomiers 14 23 Valence Romans
Nevers 35 23 Dax
Agen 27 22 Vannes
Aurillac 27 22 Montauban
Soyaux-Angoulême 30 16 Béziers
Provence Rugby 44 20 Grenoble
Résultats Top 14