Brive exploite (enfin) son potentiel à l'extérieur, l'analyse de la rencontre
Publié le dimanche 24 mars 2019 à 06:00

Canal+Sport ne s'est pas trompé en proposant l'affiche entre Nevers et Brive en ouverture de la 25e journée. Après une lutte acharnée et au bout d'une interminable fin de match, Brive sort vainqueur de cette partie et frappe un grand coup. Un coup significatif à l'approche des phases finales.

 

Les points positifs

Un tournant. A six journées de la fin, ce match entre Nevers et Brive allait être un match charnière pour les deux clubs mais également pour les concurrents directs. Dans son phrasé si particulier et sans filtre, Didier Casadéi avait dit la veille du match : si on gagne à Nevers, on tue Nevers. Du côté de la Nièvre, la phrase est mal passée. Durant la rencontre, il y a eu de nombreux tournants mais qui n'ont été favorables qu'à une seule équipe : le CAB. Erreur de concentration de Bonvalot, essai de Voisin derrière. 3 cartons jaunes pour Brive, Nevers revient au score mais ne fait pas le break. Grosse possession en fin de match, en avant qui termine le match. A cinq journées du terme, Nevers semble à bout de souffle, en baisse de régime tandis qu'un trio Oyonnax - Bayonne - Brive se détache petit à petit et fait parler son expérience du haut niveau. Mais il reste encore de nombreux matchs, dont des confrontations directes, pour faire basculer la saison des uns et des autres. On n'est pas au bout de nos surprises. Bonnes ou mauvaises.

Le potentiel. Malgré la relégation, Brive avait constitué une équipe solide, capable de lutter pour les premières places. Sur le papier et par séquences, le CAB montrait une supériorité écrasante. Quand les brivistes décident d'accélérer, de faire parler la puissance de son pack, pas ou peu d'équipes sont capables de rivaliser. Le problème c'est que cela ne s'est produit que par intermittences. Ce duel contre Nevers était un vrai test quant à la capacité du CAB à exploiter pleinement son potentiel. Dans une équipe quasi-type (absences de Fa'aso'o et Hervé), Brive a sûrement exploité enfin son potentiel collectif à sa juste valeur. Et en plus, il le fait à l'extérieur, là où les attentes sont grandes. Mis à part la grosse série du tout début de saison, Brive n'a plus enclenché une série. La faire dans le sprint final marquerait les esprits et montrerait la qualité et la profondeur de l'effectif du CAB qui a mis du temps à se connaitre et à se trouver mais qui pourrait faire de grandes choses dans les semaines à venir.

Les retours. C'était prévu et annoncé et ils font du bien à ce stade de la saison. Au cours du mois de janvier, les brivistes ont perdu Vivien Devisme (blessure au mollet), Demba Bamba (France), Otar Giorgadze (suspension + Géorgie) et Vasil Lobzhanidze (Géorgie). Au même moment, tous ces joueurs reviennent et apportent un plus à leur équipe. Les deux piliers reforment la première ligne titulaire du CAB qui a fait bien des misères en première partie de saison. Bamba a fait le plein d'expérience lors du Tournoi des 6 Nations. Les deux géorgiens reviennent avec le plein de confiance en ayant remporté le Tournoi B. Giorgadze a pu jouer les 3 dernières rencontres de la Géorgie à la suite de sa suspension de 5 semaines. Mis à part les blessures longue durée, l'effectif sera au complet et désormais, bon courage au staff pour concocter le groupe car la concurrence est là et de qualité.

Deux internationaux de retour : un plus pour le pack du CAB

 

Les points négatifs

La discipline. Quand vous évoluez à l'extérieur, vous ne bénéficiez pas du petit avantage dit "arbitrage maison". Vous devez être discipliné du début à la fin. Brive a un peu donné le baton pour se faire battre jeudi soir à Nevers. Une petite recherche de quelques minutes sur l'arbitre de la rencontre montrait que l'équipe visiteuse devait se tenir à carreau sinon ça tombe : 18 cartons en 10 matchs mais surtout 5 équipes qui récoltent 2 cartons jaunes ou plus. Le CAB est à rajouter à la liste. Peet Marais et Matthieu Voisin ont été expulsés successivement, offrant une double supériorité numérique à Nevers. Tirant de l'arrière de 14 points, Nevers revient à égalité. Le carton de Said Hirèche (qui sera suspendu au prochain carton récolté) aurait pu être couteux mais il ne l'a pas été. Brive s'en sort sur ce coup là mais attention dans l'avenir, l'adversaire pourrait se montrer plus efficace en supériorité numérique.

Les cartons à Voisin et Marais ont redonné de la vie et de l'espoir à Nevers

 

Le match d'après. Jeudi, Brive s'est fait violence pour remporter son 3e succès à l'extérieur de la saison. Depuis des années, les matchs à l'extérieur sont le point faible du club. Pour toujours prétendre aux premières places, le CAB se devait de l'emporter à l'extérieur. Il l'a fait et chez un concurrent direct (alors qu'il s'est incliné chez les 3 derniers, Bourg, Colomiers et Massy). Désormais, attention à ne pas baisser sa garde. Dans le passé, cela est déjà arrivé donc méfiance car gagner à Nevers assure de rien du tout, c'est une victoire à 4 points et c'est tout. En 2016/2017, Brive gagne à Toulon. La semaine suivante, tout le monde voit la victoire à Grenoble (avec même le bonus offensif). Sauf que les grenoblois décrochent leur première victoire tandis que le CAB perd ses nerfs et écope de lourdes suspensions. Quelques mois plus tard, Brive va gagner à Clermont et se relance totalement dans la course aux phases finales. Les trois dernières rencontres étaient abordables mais dès la première, patatras. Bordeaux vient l'emporter au Stadium et Brive laisse passer une grande occasion d'offrir une sortie encore plus grande à ses trois anciens Ribes - Méla - Péjoine. La victoire à Nevers relance Brive dans la course aux deux premières places mais rien n'est fini. Point positif : 10 jours séparent Nevers et Mont de Marsan. L'adrénaline et la température dans les têtes auront le temps de redescendre.

 

En conclusion

S'il fallait se montrer et afficher son potentiel, c'est sur un match comme ça qu'il faut le faire. Par contre, les phases finales ont déjà commencé, non ? Pour réaliser un grand match, il faut être deux. Nevers a été bon mais Brive a été meilleur sur certains points et l'expérience accumulée par son effectif a fait pencher la balance du côté du CAB. Les brivistes ont montré aux autres qu'il faudrait compter vraiment avec eux. Les deux premières places sont l'objectif, il reste encore du travail mais ce succès à l'extérieur peut permettre d'envisager une fin de saison régulière heureuse. A condition d'éviter toute sortie de route impromptue.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14