Brive se rassure dans le combat pour attaquer le sprint final, l'analyse du match
Publié le lundi 1 avril 2024 à 06:00

Quand le calendrier se dévoile et affiche le déplacement à Mont de Marsan, vous savez que cela ne sera pas simple de se frotter à un habitué de la phase finale. En cette fin de saison, Brive a montré qu'il pouvait rivaliser sur plusieurs aspects du jeu qu'il faudra avoir dans les semaines qui viennent.

Pour recommencer la Pro D2 et lancer le sprint final, Mont de Marsan - Brive était une belle affiche. Une belle affiche qui a donné le ton pour l'ensemble de la journée avec que des matchs serrés qui se sont joués à pas grand chose. Le sprint final est définitivement lancé.

 

Les points positifs

Un résultat rassurant. Le dernier bloc en championnat n'avait pas été bon avec notamment trois défaites et une victoire peu convaincante face à Valence-Romans. Brive avait terminé sur une bonne note face à Agen et il allait être intéressant de voir ce qui allait se passer lors de la reprise. Certes, Brive n'a pas gagné mais ramène tout de même un très bon résultat de son déplacement à Mont de Marsan. Le contenu est bien meilleur qu'à Grenoble et Béziers. Les brivistes peuvent s'appuyer sur ce match pour se développer lors des prochaines rencontres. Au classement, Brive perd une place mais au final, l'écart reste le même avec Mont de Marsan mais il se réduit avec Nevers. Si les trois premières semblent hors de portée, la quatrième est ouverte, ce qui signifierait un barrage à domicile. Brive a toujours besoin d'un succès à l'extérieur pour revenir totalement dans la course. On verra ce qu'il va se passer à Dax et à Soyaux-Angoulême, les deux prochains déplacements du CAB.

Solidarité et combat. A Grenoble et à Béziers mais on pourrait aussi rajouter Nevers, Brive n'a pas été au niveau dans le combat et les duels. Face à une équipe montoise qui aime jouer, déplacer le ballon et miser sur la vitesse de ses attaquants, il est parfois bon de ralentir la machine adverse, en recentrant les débats dans l'axe et en l'obligeant à combattre avant de penser à faire autre chose. Et à ce petit jeu là, Brive a gagné son pari. Mont de Marsan est sorti de sa rencontre et que cela soit les joueurs ou le staff, le Stade Montois ne se cherchait pas vraiment d'excuse sur la raison principale de la non victoire : le combat. En conquête comme en défense, Brive s'est envoyée et a perturbé la mécanique montoise qui a produit de nombreuses attaques mais dans les zones critiques, il y a toujours eu une petite imprécision pour ne pas voir une conclusion heureuse. Plus on s'approche de la fin, plus les matchs sont gagnés par la défense. A Brive de garder cette même intensité, peu importe l'adversaire.

Le petit brin de réussite. Brive a réussi à faire déjouer Mont de Marsan mais cela n'a pas toujours été facile. La digue a été proche de rompre à plusieurs moments. Mais Brive s'est montré à la fois solidaire et réaliste en attaque. Réaliste et avec un soupçon de réussite mais la réussite se provoque. Bousculé en début de rencontre, Brive profite de sa première venue dans les 22 mètres adverses pour la transformer en essai. En seconde période, Mont de Marsan est mieux dans le combat et a pris une avance de 7 points d'avance. Brive va exploiter un mauvais jeu au pied avec la course tranchante d'Asaeli Tuivuaka. Julien Blanc enchaine amortie poitrine et essai derrière (en étant tout près de perdre le contrôle du ballon au moment d'aplatir). Sur la dernière action, Léo Carbonneau trouve une magnifique pénaltouche à 5 mètres mais il ne fallait pas qu'un courant d'air arrive sous peine d'envoyer le ballon en ballon mort. A l'image de ce coup de pied, Brive a provoqué sa chance et a été récompensé par un score de parité de bonne augure pour la fin de la saison.

 

Les points négatifs

Un peu trop d'occasions concédées. Brive a dominé le combat et la conquête mais s'est quand même fait peur à plusieurs reprises. A l'image de la première minute en concédant une mêlée à 5 mètres de son en-but. Durant toute la partie, Mont de Marsan n'a eu de cesse de multiplier les attaques, pas toujours ordonées, un peu désordonnées mais comme l'a signalé Léo Carbonneau à l'issue de la rencontre, les brivistes ont dû défendre souvent dans leurs 22 mètres. Il a fallu faire preuve de solidarité mais le couperet est souvent passé près. Comme sur cette charge de Ramototabua ou cet essai sauvé par l'intervention conjointe de Blanc et Olding sur Lagivala. Si on regarde de plus près le plaquage de Julien Blanc, si on tombe sur un arbitrage pointilleux, c'est bien possible qu'il soit sanctionné. C'est passé cette fois-ci mais comme dans plusieurs autres matchs, il serait bon défensivement de concéder moins d'occasions. Cette saison, la pièce tombe souvent du bon côté quand Brive est dominé.

Un problème de motivation ? Pour ceux qui n'ont pas suivi et qui ont eu du mal à comprendre quelques déclarations sur le match face à Mont de Marsan, disons que dans le groupe, on a peu goûté quelques mots issus d'un article de La Montagne sur l'absence de plusieurs cadres pour ce match. Ce n'était pas une critique, juste un constat que tous ceux qui étaient à l'entrainement de lundi dernier ont fait. Que cela serve d'extra montivation pour le match, ça passe. C'est une vieille et grosse ficèle mais ça passe. Par contre, si cela a servi de motivation "simple" pour le match, là par contre, ça pose problème. Cela pose problème car cela voudrait dire que l'affiche, le contexte de la rencontre/fin de saison ne motivent pas naturellement les joueurs ? Est ce que le discours de motivation du staff porte-t-il toujours ses fruits ? Surtout que cette petite phrase faisant juste un constat a semble-t-il déclenché une tempête (dans un verre d'eau) au sein du club. Il faut ainsi pas grand chose pour les piquer. Alors que l'environnement briviste est plutôt calme, il existe d'autres environnements dans le rugby et dans d'autres sports où l'environnement est beaucoup plus tempêtueux et que la décision de "préserver plusieurs cadres" ferait la une pendant plusieurs jours, avant et après la rencontre.

 

En conclusion

Se déplacer à Mont de Marsan n'était pas évident et jusqu'à présent, tout le monde s'est cassé les dents dessus. Mais les brivistes ont fait preuve d'une grande solidarité défensive et d'une force exceptionnelle dans le combat pour faire déjouer les montois dans leurs intentions offensives. Le CAB a su exploiter les failles du dispositif landais pour rester tout le temps au contact et notamment en seconde période, là où Mont de Marsan a tenté de creuser l'écart. Au vu de l'énergie déployée, cela aurait été dommage de revenir bredouille. Mais sur une dernière action, les brivistes ramènent deux points de ce déplacement. De bonne augure pour la fin de la saison mais ce bon résultat devra être confirmé dans les prochaines semaines. Premier élément de réponse à Dax dès jeudi.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble Montpellier
Résultats Top 14