Brive a perdu la bataille tactique face à Nevers, l'analyse du match
Publié le lundi 12 février 2024 à 06:00

Perdre à domicile ne fait jamais plaisir et Brive connait malheureusement trop bien ce sentiment après avoir connu une campagne à domicile catastrophique la saison dernière en Top 14. La défaite concédée vendredi face à Nevers ne fait pas seulement mal au niveau du résultat mais aussi et surtout au niveau du contenu. C'est sûrement là le point le plus inquiétant.

En deux mois, Brive a su redresser la barre pour redonner confiance à tout le monde. L'année 2024 a commencé parfaitement avec trois victoires de rang. Provence a stoppé la série et la remontée au classement. Il fallait repartir de l'avant face à Nevers. C'est manqué et cette défaite pose question.

 

Le point positif

Le bonus défensif. Pas facile de trouver des choses positives de cette rencontre. On peut dire que Brive n'a jamais lâché la rencontre et a toujours été au contact pour pouvoir espérer un renversement de situation. Le banc a apporté quelque chose à son arrivée en tout début de seconde période. Disons que le point positif de cette rencontre est le point de bonus défensif obtenu en toute fin de rencontre. Ce bonus qui a été perdu dans les arrêts à Provence et là qui a été obtenu à deux minutes du terme du match. En cas d'égalité de points avec Nevers, ce bonus ne servira pas car Nevers a largement l'avantage au niveau des points terrain. Mais peut être que ce point pourra faire la différence au niveau du classement général. Pour se qualifier, pour obtenir un match à domicile ?

 

Les points négatifs

Le manque de rythme. Il y a deux semaines, Brive avait déjà manqué son entame de match à Provence. A ce moment là, il y avait l'excuse du vent contre qui empêchait toute sortie propre de son camp par le jeu au pied. Mais voilà, face à Nevers, la chose s'est reproduite. Cette fois, il n'y avait pas de vent. Brive a subi les initiatives de Nevers, a subi la pression défensive de Nevers, a subi l'intensité de Nevers. Sauf qu'à Provence, cela s'était arrêté à la pause et ensuite, Brive avait réussi à mettre son jeu en place. Contre Nevers, cela n'est jamais arrivé. C'est Nevers qui a imposé son rythme et attendu la faute briviste. Si Brive doit jouer un rôle dans la course à la phase finale, Brive ne peut se permettre de subir autant, notamment à domicile. Brive doit prendre les choses en main. Qu'on le veuille ou non, Brive reste toujours le relégué du Top 14 et en ce sens, a un statut à assumer.

Les bases en difficulté. Brive aime bien s'appuyer sur les bases du jeu pour construire ses matchs et ses succès. Mais que cela soit la défense ou la conquête, rien n'a fonctionné vendredi. La mêlée a été pénalisée à plusieurs reprises tandis que la touche a connu une soirée sans. Pourtant, l'alignement comprenait 3 sauteurs mais cela n'a pas été suffisant pour mettre en échec le contre neversois qui a récupéré 4 lancers. A domicile, Brive s'appuie sur une défense de fer. Certes, Nevers n'a inscrit que 16 points et 1 essai, ce qui reste peu et suffisant pour aller l'emporter. Non, le problème est ailleurs. Sur l'ensemble du match, Brive a moins plaqué que Nevers (96 contre 119) mais a surtout beaucoup moins bien plaqué : 27 plaquages manqués contre 8. La défense a également permis 10 franchissements (4 de l'autre côté). Brive a également perdu la bataille au sol. Les fondations ont été trop fragiles pour pouvoir l'emporter face à Nevers pour Brive.

La bataille tactique. C'est quelque chose qui interroge depuis le début de saison : si Brive est contré dans l'axe, est contré dans son jeu d'avants, c'est quoi le plan B ? Plus les matchs passent, moins on arrive à savoir qu'est ce que pourrait être ce plan B. Sur ce match, Xavier Péméja a gagné son match tactique face à Pierre-Henry Broncan. Le staff neversois a clairement identifié les forces et faiblesses du jeu briviste. Un jeu briviste basé sur le jeu dans l'axe, tant en attaque qu'en défense. Sauf que voilà, si vous vous concentrez trop dans l'axe, vos ailes vont devoir être décisives. Nevers n'a pas attaqué dans l'axe pour attaquer dans l'axe. Ils ont attaqué dans l'axe pour libérer les ailes. Et là, Christian Ambadiang s'est régalé des boulevards : 123 mètres parcours, 6 défenseurs battus, 2 franchissements. L'essai de Nevers vient d'un duel 1 contre 1 à jouer sur une aile bien dégarnie. En attaque, Brive n'était pas armé pour jouer dans l'axe sur ce match. L'équipe manquait de poids lourds pour porter cette balle et avancer dans l'axe. Tactiquement, Brive est assez visible par l'adversaire mais est ce qu'il peut faire autre chose avec les joueurs/staff qu'il a ?

 

En conclusion

Manquer son entame de match, ça arrive. Manquer sa première période, ça arrive. Manquer la totalité de son match, ça peut arriver mais quand on insiste sur vouloir prendre sa revanche du match aller, ça fait tâche d'offrir une telle prestation. On ne va pas tourner autour du pot : Brive peut s'estimer très heureux d'avoir pris un bonus défensif. Sans plan B au niveau de son plan de jeu, sans conquête, en difficulté en défense, difficile d'exister pour le CAB. Nevers mérite amplement sa victoire et aurait dû gagner bien plus largement tant cela a été une domination sans partage sur l'exploitation des ailes. Mais Brive n'a pas le temps de s'apitoyer sur son sort et la réaction est attendue à Grenoble.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 78
2 Béziers 76
 
7 Nevers 64
8 Brive 62
9 Colomiers 60
 
13 Soyaux-Angoulême 50
14 Biarritz 49
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 27
Provence Rugby 46 22 Mont de Marsan
Soyaux-Angoulême 22 12 Brive
Montauban 26 36 Vannes
Nevers 34 15 Colomiers
Aurillac 27 7 Béziers
Valence Romans 38 21 Agen
Dax 29 16 Rouen
Biarritz 19 46 Grenoble
Résultats Top 14