Brive prend une leçon d'efficacité offensive à Béziers (34-15), le résumé du match
Publié le vendredi 1 mars 2024 à 06:00

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le CAB. Brive a perdu sa dynamique positive du début de l'année 2024 et alterne déormais entre le moyen et le beaucoup moins bon. A Béziers, Brive a montré son visage à l'extérieur, brouillon en attaque et percé en défense. La fin de saison s'annonce sans strass et paillettes.

Pour ce match, Béziers récupère ses cadres, laissés au repos du côté de Vannes. Brive repositionne de nombreux joueurs par rapport à la réception de Valence-Romans.

 

Première période : Brive inefficace balle en main, pas Béziers

Le match débute bien pour Brive qui se retrouve en bonne position dans les 22 mètres biterrois, après une erreur de Gabin Lorre. Brive attaque mais va perdre le ballon au sol alors qu'il n'y avait plus que 5 mètres à faire. Immédiatement derrière, Béziers veut profiter des espaces. Sur une touche récupérée, José Luis Gonzalez remonte la moitié du terrain puis les 3/4 prennent le relais. Nous sommes passés des 5 mètres de Béziers aux 5 mètres de Brive. Mais un en-avant vient stopper l'occasion biterroise (3'). Sous pression, la défense de Brive se met à la faute. Au lieu de prendre les points, l'ASBH va en touche et veut s'imposer en force. Les avants poussent et obtiennent une nouvelle pénalité. Nouvelle tentative sur la ligne, Samuel Marques tente de s'échapper et pense marquer mais l'arbitre ne valide pas l'essai (8'). Pour moins que ça, la France a eu essai marqué face à l'Italie ! Mais Béziers repart à l'attaque ou en tout cas à la défense pour obtenir une pénalité. Cette fois, Marques la tente et ouvre le score (3-0, 10'). Brive ne ferme pas le jeu et est de retour dans les 22 adverses mais à nouveau, le ballon est perdu sur un contre-ruck de Béziers (13'). Sur le contre, Taleta Tupuola fait parler sa puissance face aux petits gabarits brivistes. Francisco Fernandes se prend pour un ailier et remonte sur plusieurs dizaines de mètres. Les relais arrivent vite. Raffaele Costa-Storti fait parler sa vitesse pour décaler Gabin Lorre qui s'en va marquer le premier essai de la rencontre (10-0 15'). Brive fait appel à sa conquête pour réagir. Dans un premier temps, la mêlée obtient une pénalité. Puis dans un second temps, la touche capte le lancer et même si le maul ne donne rien, les avants enchainent et poussent à la faute leurs adversaires. Stuart Olding débloque le compteur briviste (10-3, 20'). Brive poursuit ses offensives avec le duo Gué - Warren-Vosayaco qui accélère sur les extérieurs. Le dernier prend un intervalle, oublie quelque peu Mathis Ferté à sa gauche et passe au sol dans les 22 mètres. Dans la continuité, le CAB perd un nouveau ballon dans la zone de marque (23'). Tandis que Brive est maladroit au moment de conclure, ce n'est pas le cas de Béziers. Costa-Storti fait parler sa vitesse en prenant les boulevards extérieurs. L'action se termine par un en-avant de Ferté qui tentait l'interception. Derrière la mêlée à 5 mètres, Sias Koen part et est stoppé à quelques mètres de l'en-but. Tupuola relève le ballon et marque le deuxième essai de son équipe (17-3, 28'). Rien ne va pour Brive dans cette rencontre et cela ne va pas s'améliorer. Sur une accélération, Rahboni Warren-Vosayaco est plaqué par Costa-Storti et malheureusement, son pied reste bloqué sous le plaqueur. Evacué sur civière, le diagnostic n'est pas bon avec une fin de saison pour le 3e ligne, repositionné à l'aile pour ce match (30').

Les corps souffrent du côté de Brive car c'est désormais Ross Moriarty qui a besoin d'un strap à la cheville. Dans cette première période, Brive a les occasions mais n'arrive pas à finaliser. Tupuola arrache le ballon des mains brivistes et cela va permettre à son équipe de se dégager. Mais les vagues brivistes reviennent notamment avec Paula Walisoliso. Béziers se met à la faute et direction la touche. Malheureusement, l'arbitre signale un écran sur le développement du maul (38'). A la sirène, le CAB a une dernière occasion mais comme un symbole, la touche perd ce ballon (qui n'est pas le premier) et la période s'achève ainsi. Béziers s'appuie sur une défense solide et une attaque rapide et réaliste. Brive a les actions mais ne concrétise pas. A ce rythme, difficile de gagner un match sans concrétisation.

 

Deuxième période : Brive prive Béziers de bonus offensif

Cela ne commence pas super pour Brive. Paul Recor déchire le rideau défensif du CAB et la défense est prise hors-jeu. Marques ne tremble pas (20-3, 42'). Le CAB n'y est pas et continue d'accumuler les pertes de balle, soit sur des mauvaises passes soit sur des ballons échappés. D'un côté, vous avez une équipe qui doute et de l'autre côté, vous avez une équipe en pleine confiance. Le lancement de jeu derrière la mêlée est parfait. Lorre est décalé dans son couloir. L'arrière retrouve à son intérieur Costa-Storti qui s'offre son 17e essai de la saison (27-3, 51'). Les deux joueurs se sont inversés les rôles par rapport au premier essai ! Béziers est partout et obtient une pénalité dans le jeu au sol mais Samuel Marques va connaitre son premier échec de la soirée (53'). Ferté joue au pied mais trouve Marques en couverture qui va commettre une faute bête. Brive en profite pour lancer une nouvelle offensive dans les 22 biterrois. La défense parvient à faire reculer les attaquants brivistes mais il y avait une faute au préalable. Brive est sur la ligne et pense la franchir avec Walisoliso mais la vidéo montre que le fidjien a laissé échapper le ballon sur un double plaquage de Béziers (58'). Francisco Coria Marchetti joue la pénalité à la main et c'est Ross Moriarty qui marque (après nouvelle vérification à la vidéo) pour Brive (27-10, 61').

Walisoliso perce plein axe et est mis au sol dans les 30 mètres de l'ASBH. L'attaque est dans l'avancée mais la défense comble les brèches et parvient à faire reculer les brivistes. Sur un regroupement, Hans N'Kinsi commet une faute cynique et récolte un carton jaune (62'). Même si l'espoir n'est pas grand, c'est maintenant qu'il faut marquer pour Brive et revenir totalement dans le match. Sauf que les erreurs vont se payer cash. Premièrement la touche est perdue à 5 mètres de l'en-but. Deuxièmement un ballon est rendu trop rapidement au pied par Léo Carbonneau. Lorre réceptionne et tape dans le champ libre devant lui. La couverture briviste arrive trop tard et l'arrière biterrois s'offre un doublé pour bien fêter sa prolongation de contrat (34-10, 68'). Avec cet essai, Béziers reprend son bonus offensif, en infériorité numérique en plus. Brive continue d'attaquer mais c'est bien trop brouillon entre une passe en touche, un nouveau ballon perdu à 5 mètres et un maul improductif. Béziers a baissé de pied progressivement en deuxième période, laissant de plus en plus d'initiatives aux brivistes. Comme en première période, la conquête réagit, dans un match compliqué pour elle aussi. La mêlée gagne une pénalité avant que la touche n'en fasse de même. Nouvelle occasion à 5 mètres pour Brive et cette fois, cela semble aller au bout ... mais non en fait ! Le maul entre dans l'en-but mais Luka Tchelidze est au ballon avec Lucas Da Silva et empêche le talonneur briviste de marquer (78'). Dernier baroud d'honneur pour le CAB. Francisco Coria-Marchetti et Asier Usarraga avancent en puissance. Gabin Lorre commet un en-avant volontaire et écope d'un carton jaune (80'). Nous sommes dans les arrêts de jeu et Béziers fait tout ce qu'il peut pour éviter de perdre le bonus offensif. Après que Taniela Sadrugu et Guillaume Galletier soient stoppés sur la ligne, le ballon arrive sur les extérieurs, Moriarty allonge la passe pour Mathis Ferté qui s'arrache pour marquer le dernier essai du match (34-15, 80+3').

Cet essai enlève le bonus offensif à Béziers qui décroche malgré tout une victoire solide à domicile, une de plus, face à un CAB offensif mais d'une maladresse au moment de marquer assez inquiétante, à seulement 8 matchs de la fin du championnat. Emmené par un trident arrière avec du feu dans les jambes, l'ASBH a fait le boulot et met la pression sur ses concurrents directs. Pour Brive, le scénario est différent de celui de Grenoble mais le résultat reste le même. Vivement que la saison se termine.

 

Fiche technique

 

Béziers : 4 essais de Lorre (15', 68'), Tupuola (28') et Costa-Storti (51') ; 4 transformations et 2 pénalités (10', 42') de Marques ; 2 cartons jaunes de N'Kinsi (62') et Lorre (80')

1 Fernandes (76' Samper) - 2 Gonzalez (55' Arnoldi) - 3 Zabala (68' Tchelidze) - 4 Bitz (55' Gayraud) - 5 Madigan (55' Benoy) - 6 Van Bost - 7 N'kinsi - 8 Koen (72' Gonzalez) - 9 Marques (Cap) (73' Goillot) - 10 Malié (58' Nanai-Williams) - 11 Plazy - 12 Tupuola - 13 Recor - 14 Costa-Storti (58' Courtaud) - 15 Lorre

 

Brive : 2 essais de Moriarty (61') et Ferté (80+3') ; 1 transformation (58') et 1 pénalité (20') d'Olding

1 Reilhes (56' Fraissenon) - 2 Hamel (62' Da Silva) - 3 Van Der Merwe (51' Coria Marchetti) - 4 Ratuva (51' Van Eerten) - 5 Delannoy (51' Usarraga) - 6 Marais - 7 Gué (62' Sadrugu) - 8 Moriarty - 9 Carbonneau - 10 Olding (Cap) (68' Blanc) - 11 Warren-Vosayaco (30' Laranjeira) - 12 Galletier - 13 Walisoliso - 14 Bonneval - 15 Ferté

 

En bref

La tâche s'annonçait ardue de ramener un résultat positif de Béziers même si dernièrement, Provence l'a emporté et Mont de Marsan a ramené un point. Mais voilà, Brive n'est pas du calibre de ces équipes-là et a ramené une grosse défaite, dans la lignée de celle de Grenoble. Pas avec le même scénario mais au final, cela fait une grosse défaite. Brive a été mieux en défense, mieux en attaque mais avec une telle inefficacité dans les 22 mètres adverses, c'est rédhibitoire. Surtout face à une équipe biterroise qui n'est pas la meilleure attaque de la division et qui a su exploiter les faiblesses brivistes. Costa-Storti (1 essai) et Lorre (2 essais) en ont profité pour augmenter leurs statistiques. Il reste huit matchs dont quatre à l'extérieur. Brive est très loin d'être une valeur sûre pour une place dans les six premiers. Il va falloir se faire violence mais à l'heure actuelle, Brive n'est pas invité dans le groupe des cinq (Béziers, Vannes, Provence, Nevers et Mont de Marsan).

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 78
2 Béziers 76
 
7 Nevers 64
8 Brive 62
9 Colomiers 60
 
13 Soyaux-Angoulême 50
14 Biarritz 49
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 27
Provence Rugby 46 22 Mont de Marsan
Soyaux-Angoulême 22 12 Brive
Montauban 26 36 Vannes
Nevers 34 15 Colomiers
Aurillac 27 7 Béziers
Valence Romans 38 21 Agen
Dax 29 16 Rouen
Biarritz 19 46 Grenoble
Résultats Top 14