Brive est plus que dans le rouge à la moyenne JIFF
Publié le mercredi 29 novembre 2023 à 06:00

Le rugby n'est pas toujours simple à comprendre pour les novices avec ses règles de jeu. Mais même les connaisseurs s'y perdent. Le jeu n'est pas toujours évident à comprendre alors pour les règles en dehors du terrain de jeu, c'est la même histoire. Comme par exemple les JIFF. Ce qui est sûr, c'est que Brive va devoir cravacher pour être à niveau et c'est pas gagné.

Depuis de nombreuses saisons, les équipes françaises doivent être en conformité avec le statut JIFF, aussi bien en terme de contrats qu'en terme de moyenne annuelle. Tant bien que mal, les équipes parviennent à être dans les clous. Cette saison promet d'être épique pour Brive qui accuse un gros retard au tiers du championnat de Pro D2.

La LNR a publié les premiers chiffres de la moyenne JIFF et ils ne sont pas bons pour le CAB qui ferme la marche en Pro D2.

 

Au bout de 10 matchs, Brive possède une moyenne de 15,1 pour 16 ou alors 151 JIFF pour 160. Soit un retard de -9. En Pro D2, personne n'est aussi bas. Et encore, la moyenne pourrait être encore plus dramatique sans un petit coup de pouce.

 

Merci Aaron !

Pour celles et ceux qui critiquent sa (non) présence au club, heureusement qu'Aaron Grandidier-Nkanang est là et mis à disposition de l'équipe de France à VII. Si la saison dernière, le club a pu miser sur des compositions plus non JIFF, c'est grâce au petit matelas créé par les convocations de Grandidier en équipe de France. En cette saison olympique, l'ailier briviste est mis entièrement à la disposition du Sevens, enlevant une grosse épine du pied au CAB. C'est là où tout le monde y perdait son latin. Pas grand monde était capable de dire quand un septiste amenait le +1 à son club : à chaque journée ou seulement en période de stage/tournoi. Lors de sa conférence de presse, Pierre-Henry Broncan a dévoilé la solution : à chaque journée. Mettant à disposition exclusive Aaron Grandidier-Nkanang pour l'équipe de France, Brive s'est doté dès le début de la saison d'un capital de +30 en matière de JIFF (à condition de ne pas se blesser). Mais ce capital est déjà bien entamé après un tiers du championnat, à +21. A ce rythme, il ne va pas rester grand chose à l'issue du championnat.

 

Le point après 11 journées.

Sans Grandidier, le CAB était à -20 à l'issue de la 11e journée. Grâce à Grandidier, le CAB n'est plus "qu'à" -9. Lors des prochains 2/3 du championnat, il va falloir jouer serré pour d'une part effacer le retard et d'autre part arriver à se créer un petit matelas de sécurité. Pour y arriver, il faudra croiser les doigts pour que les blessés ne touchent pas certains postes où les JIFF ne sont pas légion. Il va falloir "zapper" certains matchs pour faire "du JIFF" mais il faudra peut être dire aussi adieu à l'objectif montée car le niveau de l'équipe risque de baisser en faisant appel aux JIFF de l'équipe dont les Espoirs. Mais c'est soit ça soit partir avec une pénalité de points la saison prochaine. C'est comme vous le sentez.

 

Comment en est on arrivé là ?

Ce qui est bien ou pas du tout, c'est qu'il a fallu attendre la conférence du nouveau manager pour qu'officiellement, on en parle au club (certains supporters et nous aussi avaient souligné ce problème dès l'été mais nous ne sommes que des supporters - pour la plupart mauvais supporters - et nous n'y connaissons rien). Jusqu'à présent, cela ne semblait pas trop perturber ni Patrice Collazo ni Xavier Ric qui ne s'épanchaient pas trop sur le sujet. Il faut dire que les deux (entre autres) sont responsables de ce problème, au vu du recrutement et de la formation du CAB 2023/2024. Beaucoup trop de non JIFF ont été recrutés et forcément, ils ont pris leurs places dans l'équipe. L'équipe est trop dépendante d'eux et donc, tu es presque obligé de les aligner à chaque match. Et voilà comment on se retrouve à -20 au bout de 11 journées. Mais il ne faut pas se réjouir trop vite car le problème restera entier la saison prochaine, sachant que tous les non JIFF de l'effectif ont un contrat jusqu'en 2025. A moins de faire un petit chèque pour casser le contrat ...

 

Et la limite de contrats non JIFF, on en parle ?

Oui car voilà aussi le second problème du CAB. Dans les faits, un club ne peut terminer la saison à plus de 13 contrats non JIFF dans son effectif. On vous le donne dans le mille : le CAB est au dessus. Brive a 14 contrats non JIFF (Abdaladze, Van der Merwe, Timani, Ratuva, Moriarty, Warren-Vosayaco, Sadrugu, Garden-Bachop, Olding, Lee, Walisoliso, Johnson, Arnold, Tuivuaka) ou 15 si on ajoute le contrat de Rixen. Sur ce coup là, la solution sera simple à trouver : libérer un ou deux contrats en cours de saison pour être dans les clous. Malgré tout, ce nombre de contrats ne pose pas de problèmes pour recruter des jokers médicaux. Ne pas recruter de jokers est plutôt un problème d'opportunités présentes sur le marché.

 

Le nouveau point fait par la LNR devrait avoir lieu d'ici fin février/début mars. Ainsi, on verra si la situation s'est améliorée pour le CAB ou pas. A ce moment là, le tournoi des 6 Nations sera en cours et Brive aura une autre option pour gagner des bonus avec les sélections en U20.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 66
2 Béziers 63
 
5 Mont de Marsan 56
6 Brive 51
7 Colomiers 51
 
13 Valence Romans 39
14 Soyaux-Angoulême 39
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 21
Vannes 45 17 Béziers
Mont de Marsan 27 17 Nevers
Soyaux-Angoulême 33 15 Provence Rugby
Dax 19 13 Aurillac
Brive 29 3 Valence Romans
Rouen 29 10 Montauban
Colomiers 51 14 Biarritz
Agen 40 3 Grenoble
Résultats Top 14