Brive a relevé la tête face à Paris, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 21 janvier 2020 à 06:00

Ces matchs sans enjeux ne sont pas faciles à jouer mais pourtant, il faut les jouer et le plus sérieusement possible. Ce n'est pas tous les jours qu'un match comme celui là se présente alors autant en profiter. Brive et le Stade Français l'ont fait. Du plaisir et une victoire briviste au final.

Les points positifs

La victoire. Cette saison, à chaque fois que Brive a pris une claque, Brive a réagi dans la foulée. Après une grosse défaite du côté de Bristol, le CAB se devait de revenir dans la colonne de la victoire avant son retour en Top 14 ce week-end contre Pau. Car finalement, cela commence à un petit peu dater la dernière victoire (face à Zebre). Même si la qualification n'était pas en jeu, il était important de terminer sur une bonne note cette Challenge Cup. Face à Paris, le match a été ouvert, les deux équipes se rendant coup pour coup, et au final, Brive a frappé en dernier pour s'adjuger la victoire. Avec un bilan équilibré de 3 victoires pour 3 défaites, les brivistes quittent la compétition européenne sur une bonne note et reprennent un peu de confiance avant le match important face à Pau.

Les avants. Face à des 3/4 un peu en difficulté par moments, les avants ont réussi à chaque fois à remettre le CAB sur les bons rails. Sur les 5 essais inscrits par Brive face au Stade Français, 4 le sont par les avants et sur des phases presque similaires, à savoir le maul. Les brivistes ont compté à deux reprises 10 points de retard mais les gros ont recollé les wagons. Ca a commencé avec un essai tout en puissance d'Otar Giorgadze, derrière un bras cassé sur une mêlée à 5 mètres. Puis Victor Lebas est le porteur de balle sur un maul qui termine dans l'en-but. En seconde période, de nouveau, Giorgadze fait parler sa puissance pour inscrire un doublé. Enfin, Peniami Narisia s'extrait d'un maul pour prendre le trou et inscrire l'essai de la victoire. Ce samedi, les avants ont plus que fait leur part du boulot. Par le passé, quand le pack briviste allait bien, c'était tout le reste de l'équipe qui allait bien. Un pack qui a également pu compter sur les retours de Mitch Lees, suspendu depuis 4 matchs, mais surtout de Retief Marais, absent depuis la demi-finale contre Vannes la saison dernière. Le pack se renforce au meilleur des moments.

Le pack a été dominant et décisif samedi pour Brive

 

Les points négatifs

Dans la réaction. Dans un match sans enjeu, à domicile et face à une équipe pas forcément en pleine confiance, Brive n'a jamais eu la main sur la rencontre. Devant faire la course derrière, les brivistes ont été pris à froid dès les premières minutes et ont du faire du chasse-patate pendant presque toute la partie. Dans une course de cyclisme, c'était une partie de manivelles durant un épisode de bordures où le groupe des piégés fait son possible pour revenir sur le premier groupe. L'élastique a pété plusieurs fois mais, pour Brive, l'histoire se termine bien avec seulement un quart d'heure devant au score et une position de leader prise à un peu plus de dix minutes de la fin. Depuis maintenant de très nombreux matchs, Brive manque son entame de match. A ne pas reproduire samedi contre Pau car si Pau va mal en championnat (4 défaites consécutives), Pau a retrouvé de la confiance en Challenge Cup en échouant de très peu pour se qualifier en quart de finale malgré sa victoire face à Leicester, leader de la poule (excusez du peu).

La défense. Certes, le match était sans enjeu mais quand même. Encaisser 4 essais et 29 points à domicile, ça fait un peu tâche. Les espaces ont été nombreux et notamment au large où les ailiers se sont régalés. Un autre qui s'est régalé également, c'est Joris Segonds. Par ses passes sautées, il a de suite alerté ses ailes et mis en difficulté la défense briviste qui a eu du mal à contenir Adrien Lapegue et Ruan Combrinck. Clément Daguin a aussi profité des largesses défensives pour inscrire un doublé. Son premier essai est la conclusion d'un très beau travail de Lapègue. Le deuxième vient d'une mêlée perdue par Brive et d'un sprint dans le petit côté. Les joueurs ne seront pas les mêmes samedi des deux côtés mais il faudra une défense un peu plus hermétique qu'elle ne l'est depuis quelques matchs. Il faudra être solide dans l'axe et sur les extérieurs.

La défense briviste a laissé trop d'espaces face à Paris

 

En conclusion

Avant cette rencontre, et même avant ce dernier bloc, il n'y avait pas d'espoirs de qualification pour la phase finale de la Challenge Cup. Brive termine cette compétition par une nouvelle victoire face à Paris et décroche sa deuxième victoire bonifiée cette saison, toutes compétitions confondues. Bien évidemment, tout n'est pas parfait et certains feux restent à l'orange. Mais au moins, le CAB a pu faire tourner son effectif, relancer des joueurs blessés ou en manque de temps de jeu, donner sa chance à des jeunes joueurs. Avant d'attaquer la phase retour, le staff a désormais une idée plus précise sur l'ensemble de son groupe. Reste à faire les bons choix pour recevoir Pau, concurrent direct au maintien en Top 14.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Bordeaux 61
2 Lyon 53
 
9 Castres 33
10 Brive 33
11 Bayonne 33
 
13 Agen 26
14 Stade Français Paris 25
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 17
Racing 92 49 0 La Rochelle
Bayonne 20 10 Toulouse
Pau 19 15 Montpellier
Agen 15 32 Clermont Ferrand
Brive 30 16 Lyon
Bordeaux 26 24 Castres
Toulon 19 18 Stade Français Paris
Résultats Top 14