Balayé, Brive quitte la scène européenne face aux Saracens (5-55), le résumé du match
Publié le samedi 9 avril 2022 à 06:00

Dernière journée de la Challenge Cup et c'est l'heure de qualifier les dernières équipes pour la phase finale. Brive avait une chance de se qualifier mais il y avait un (gros) os en face : les Saracens. La tempête Diego s'abat sur l'ouest de la France mais à Brive, c'est une autre tempête qui s'est abattue.

Pour ce match, Brive fait tourner son effectif et six Espoirs vont pouvoir défier les Sarries. Les Saracens ne galvaudent pas la rencontre et envoie une grosse équipe avec Owen Farrell de retour de blessure.

 

Première période : Brive tient tête

Le vent va jouer un rôle important dans ce match, tout du moins en première période. Les Saracens mettent rapidement la main sur le ballon pour contrôler le tempo. Avec les conditions, pour le moment, on privilégie le jeu au pied pour aller jouer chez l'adversaire.  En couverture, Tedo Abzhandadze commet un en-avant sur un jeu au pied dans le dos de la défense briviste. Belle possession d'attaque pour les visiteurs et sur du jeu au sol, Brive est pénalisé. Owen Farrell ouvre le score (0-3, 6'). L'ouvreur briviste n'est pas dans son match et commet une nouvelle erreur, cette fois très coûteuse. Abzhandadze se fait contrer par Andy Christie qui marque le premier essai de la rencontre (0-8, 10'). Ce n'est pas possible de faire autant de cadeaux à une équipe du calibre des Saracens. Mais ces Sarries ne sont pas imbattables. Sur une attaque au large, ça combine bien entre Nico Lee, Axel Muller et Tedo Abzhandadze. L'ouvreur transmet à Setariki Tuicuvu qui accélère et dépose Alec Clarey. Mais en plus de déposer le pilier droit, il va déposer toute la défense pour marquer en coin (5-8, 14').

 

Le CAB recolle mais une première mauvaise nouvelle arrive. Formé aux Saracens, Hayden Thompson-Stringer avait à coeur de se montrer face à son ancienne équipe mais son épaule stoppe les retrouvailles. Il est remplacé par Cody Thomas (14'). Les Saracens font parler leur puissance à chaque attaque mais Brive résiste en défense. Ce n'est pas simple mais il faut gagner ses duels. Billy Vunipola franchit la défense et ses 3/4 se rapprochent de la ligne. Les avants prennent le relais et Eroni Mawi trouve un trou de souris pour aplatir. Après vidéo, l'essai est accordé (5-15, 21'). Le CAB produit du jeu et tente de prendre de vitesse la défense anglaise. Quand il y a de l'enchainement, les Saracens sont en difficulté mais dès que l'avancée est stoppée, les brivistes ne parviennent plus à retrouver de la vitesse et la défense noire reprend le dessus. Le CAB est également solide en conquête, la mêlée tient et en touche, Peniami Narisia lance généralement au premier bloc qui ne saute pas. Brive fait bonne figure face à ce cador européen mais attention à limiter les erreurs individuelles. Les Saracens s'engouffrent et c'est fini. A quelques minutes de la pause, Mawi (encore lui) part dans l'axe du regroupement. Il trouve Ivan Van Zyl et Jackson Wray au relais, le 3e ligne étant mis au sol tout proche de l'en-but. Collant à l'action, le demi de mêlée Van Zyl écarte très rapidement vers Nick Isiekwe qui marque en coin (5-22, 35'). Brive ne ferme toujours pas le jeu mais que ça fait mal les charges des Saracens. La pause est sifflée et les Saracens font leur part du travail et se rapproche une qulification eurpéenne. Les brivistes n'ont pas démérité mais payent cher leurs erreurs qui créent une vraie occasion d'essai.

 

Deuxième période : une seule équipe sur le terrain

Si le vent est tombé et que la pluie est plus ou moins présente, cette seconde période va ressembler à un long monologue : du Saracens encore et toujours. Et ça commence dès le coup d'envoi. Comme très souvent cette saison, Brive peine à se remettre dans la partie et face à une équipe de ce calibre-là, ça se paie cash. La charnière écarte le ballon sur la ligne médiane. Elliot Daly est lancé dans l'intervalle et navigue dans la défense briviste grâce à ses feintes de corps. Le centre retrouve son demi de mêlée Ivan Van Zyl qui aplatit entre les poteaux (5-29, 41'). Cet essai ne semble pas avoir réveillé le CAB alors que les Sarries attaque cette période pied au plancher. La différence physique arrive et Brive ne sort plus de son camp. Quand ce n'est pas par le jeu que les Saracens mettent en difficulté la défense briviste, c'est par le jeu au pied. Farrell trouve un magnifique 50-22. Les anglais ont planté les tantes dans le camp briviste. Les vagues reviennent sans cesse. Le CAB ne craque pas mais cela devient de plus en plus dur. Derrière une mêlée à 5 mètres, les avants sont stoppés sur la ligne. De Haas ouvre sur Ben Earl qui n'a plus qu'àplatir entre les poteaux (5-36, 58'). A bout de souffle, le staff briviste fait appel à sa jeune garde avec les entrées successives d'Arthur Bruges, Noé Bedou, Tanguy Lacoste et Tom Danovaro. Mais même avec toute la volonté du monde, il est impossible d'arrêter ce rouleau-compresseur. Nouvelle occasion d'essai, De Haas ouvre sur Farrell qui passe à Alex Goode. L'arrière envoie une sautée directement sur Rotimi Segun qui marque en marchant dans le coin (5-41, 62').

Un essai mérité pour l'ailier anglais de 25 ans, très dangereux à chacune de ses prises de balle. Le jeu des Saracens est huilé, le plan de jeu est récité à la perfection. Cette équipe n'a rien à faire en Challenge Cup. Le score est déjà sans appel mais il reste plus d'un quart d'heure à jouer. Et les Saracens respectent le jeu et l'adversaire en ne réduisant pas la vitesse de croisière. Brive tente de produire du jeu mais cela se passe dans son propre camp. Les Sarries sont hors-jeu et le CAB a enfin l'opportunité de jouer dans le camp adverse mais malheureusement, Lacoste ne trouve pas la pénaltouche. Les corps souffrent en cette toute fin de match. Lacoste se fait contrer son jeu par dessus mais c'est récupéré et Florian Dufour prolonge au pied. Goode récupère sur ses 40 et accélère. Il sert rapidement Ben Harris qui transperce et s'offre un 3 contre 1 à négocier. Il ne la joue pas perso et remet intérieur à Jamie George qui y va aussi de son essai (5-48, 70'). Sur l'action, Axel Muller effectue un plaquage à la fois inutile et dangereux sur Harris. Carton rouge pour l'arrière briviste qui va manquer très sûrement les matchs face à Lyon et à Perpignan (70'). On va s'arrêter là ? Non, les Saracens ont dit non tout simplement ! On part sur une attaque au grand large avec plusieurs passes dans le dos des leurres. Cela ouvre les espaces en bout de ligne. Goode décale Harris qui accélère, échappe à Nico Lee et Pierre Tournebize pour s'offrir un essai (5-55, 75'). Avec 8 essais, les Saracens ont respecté le jeu et l'adversaire jusqu'au bout et se qualifient pour les huitièmes de finale. C'est fini pour la campagne européenne du CAB qui n'a rien pu faire face à la tempête Sarrie.

 

Fiche technique

 

Brive : 1 essai de Tuicuvu (14') ; 1 carton rouge de Muller (70')

1 Thompson-Stringer (14' Thomas) - 2 Narisia (47' Dufour) - 3 Bekoshvili (52'-65' Tapueluelu) - 4 Lebas (51' Bruges) - 5 Cerqueira - 6 Voisin (Cap) - 7 Gué (59' Bedou) - 8 Lam - 9 Sanga (65' Bost) - 10 Abzhandadze (56' Lacoste) - 11 Tirefort - 12 Lee - 13 Tuicuvu (59' Danovaro) - 14 Tournebize (37'-MT Danovaro) - 15 Muller

 

Saracens : 8 essais de Christie (10'), Mawi (21'), Isiekwe (35'), Van Zyl (41'), Earl (58'), Segun (62'), George (70') et Harris (75') ; 6 transformations (21', 35', 41', 58', 70', 75') et 1 pénalité (6') de Farrell

1 Mawi (42' Barrington) - 2 Woolstencroft (22' George) - 3 Clarey (51' Wainwright) - 4 Isiekwe - 5 McFarland - 6 Christie - 7 Wray (57' Hunter-Hill) - 8 B.Vunipola (51' Earl) - 9 Van Zyl (51' De Haas) - 10 Farrell (Cap) - 11 Lewington (MT Harris) - 12 Taylor (59' Morris) - 13 Daly - 14 Segun (63' Taylor) - 15 Goode

 

Le résumé vidéo

 

 

En bref

Techniquement, Brive avait une chance de se qualifier. Mais pour cela, il fallait battre les Saracens. Les Saracens de Billy Vunipola, Owen Farrell, Elliot Daly ou bien Alex Goode. Rien que ça. Durant le premier acte, les brivistes ont tenté de nombreuses choses, des choses intéressantes comme avec l'essai de Tuicuvu ou un rendu très propre en conquête. Mais en face, le jeu est plus fluide, plus puissant et dès la moindre erreur, ça fait mouche. La deuxième période a été un long cavalier seul des Saracens qui ont joué sérieux jusqu'au bout, en respectant leur adversaire du jour. Si l'élimination est anecdotique, la blessure à l'épaule de Hayden Thompson-Stringer et le carton rouge d'Axel Muller le sont beaucoup moins. L'effectif se réduit pour les prochains matchs de Top 14.

 

 

Retrouvez les photos de la rencontre entre Brive et les Saracens dans l'album photos

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14