Interview : François Da Ros le talonneur du terroir
Publié le jeudi 12 septembre 2013 à 05:00

microPour l'interview du jour, nous vous proposons un portrait d'un joueur qui a failli ne jamais rejoindre le CA Brive. Et pourtant, il est là et bien là. Il a été une des pièces maitresses de la remontée en Top 14. Ce joueur est François Da Ros et Grégory Letort (journaliste au Midi Olympique) raconte l'histoire particulière de ce talonneur venu du terroir.

François Da Ros entouré des deux autres talonneurs du CA Brive : Louis Acosta et Guillaume Ribes 

Avant d'arriver en Corrèze en qualité de joker médical de Guillaume Ribes, la route a été bien sinueuse pour François Da Ros. Originaire d'un département très rugby, le Tarn, "Dada" n'a pas tout de suite commencé par la balle ovale. Né à Albi, c'est sur les tatamis que François découvre le sport mais le rugby arrive vite dans sa vie. Son premier club est une institution départementale : Gaillac, ancien club de Vincent Moscato, Bernard Laporte et d'autres. Adolescent, il va connaître un premier choix difficile. Il aurait pu rejoindre l'équipe Reichel d'Albi mais son père préférait plutôt la sécurité et l'incita à rester à Graulhet pour faire ses armes. A ce moment-là, le talonneur tarnais mènera deux carrières en même temps : carrière sportive à travers toutes les équipes de Graulhet (Reichel jusqu'à Fédérale 1) et carrière professionnelle (jusqu'au BTS). 

Pour un rugbyman professionnel actuel, c'est rare d'avoir un joueur ayant connu "l'usine" avant les fastes du sport pro. Né dans une famille d'agriculteurs, c'est naturellement que François s'est dirigé vers les métiers de la viande et plus particulièrement commercial pour deux grossistes en viandes. Un métier chargé où on ne compte pas ses heures

Je pensais aux tarifs, au cours de la viande, aux clients à appeler, à l’état des stocks, aux codes des articles. Un métier qui me plaisait vraiment. Mon père est agriculteur dans le Tarn.

Parallèlement à sa profession, il continue sa passion de talonneur à Graulhet. Au lycée, il va connaître Yannick Caballero, l'actuel vice-capitaine de Castres et en jouant dans les équipes de jeunes, il sera le coéquipier de Fabien Barcella qu'il retrouvera sur la Côte Basque mais dans le club rival (Biarritz contre Bayonne). Da Ros va suivre le leitmotiv de Guy Novès : essayer d'aller le plus loin possible. Et ce plus loin possible c'est une finale au Stade de France. En 2008 (le 28 juin), avec la sélection de Midi-Pyrénées, il devient champion de France en battant la sélection Côte basque-Landes sur le score de 12 à 3. Parmi les meilleurs joueurs du match, il va taper dans l’œil des sélectionneurs de l'équipe de France amateurs Olivier Magne et Yves Ajac qui vont l'amener faire une tournée en Ukraine et en Russie. A la recherche d'un talonneur, Richard Dourthe, alors à Bayonne, demande à son beau-frère s'il ne connait pas un joueur intéressant et c'est le nom de François Da Ros qui sort.

A Bayonne, il arrive dans un club où jouent déjà Remy Martin, Salvatore Perugini et où on note les arrivées de Nemia Talatia, Joe Rokocoko et surtout Renaud Boyoud qui décrit très bien le talonneur tarnais

Dans le rugby professionnel d’aujourd’hui, il l’est l’un des rares qui peut dire qu’il a travaillé. Et ce n’était pas dans une mairie. Il s’est levé à 5 heures du matin. Très peu seraient capables de ces efforts. C’est un bosseur, on ne pourra jamais lui enlever.

Malheureusement, les entraineurs ne lui accordent pas leur confiance et en trois saisons, Dada ne va disputer que 33 matchs, essentiellement des matchs "casse-croûte" (par exemple à Clermont, Toulouse). Renaud Boyoud lui conseillait de partir, malgré le lien d'amitié fort les liant, et en novembre 2012, le destin bascule et dans le bon sens cette fois-ci. Son agent, Thierry Cazedeval lui parle de l'intérêt à son égard de Brive et en quelques heures, jours, l'affaire est entendue comme le confirme Nicolas Godignon

On savait qu’il était peu utilisé à Bayonne et ça pouvait être une solution. Nous nous sommes rencontrés et, en une journée, c’était décidé. On savait qu’il avait joué en équipe de France amateurs comme Julien Caminati et c’est un profil qui correspondait à notre politique de joueurs revanchards. François a montré un grand appétit, une faculté à s’intégrer. En 2 h 30, c’était fait. Il a amené sa joie de vivre, son envie de bien faire et, après trois semaines d’adaptation, il a donné pleine satisfaction.

Premier week-end à Brive et premier match avec un déplacement à Oyonnax dans son antre de Charles Mathon. Remplaçant de Louis Acosta, auteur d'ailleurs d'un magnifique essai, le nouvel arrivant montre des signes d'intégration immédiats et impressionne tout le monde. La suite ne fera que le confirmer : 16 titularisations, une finale d'accession remportée face à Pau, une remontée en Top 14, une place dans notre Top 10 de la saison et une prolongation de contrat jusqu'en juin 2015. Renaud Boyoud n'est pas étonné de le retrouver en première division

Pour moi, il a le potentiel. Une carrière se joue toujours à la chance. Il peut tirer son épingle du jeu. Il est très solide en mêlée, bon lanceur, très vaillant. À Bayonne, sans jouer, il bossait plus que les autres.

Même si cette saison, Guillaume Ribes a récupéré le poste de talonneur titulaire, François Da Ros est présent, apportant sa fraîcheur, son dynamisme à chaque rentrée sur le pré. La saison est longue et le club du CA Brive aura besoin de ses deux talonneurs pour tenir jusqu'au printemps prochain. En tout cas, François Da Ros est un nouvel exemple du vivier que représente le monde fédéral

J’espère que les clubs se pencheront sur cette division. J’ai commencé à 26 ans, je me suis donné dix ans. Je réalise que j’ai un confort de vie génial, je vis un rêve éveillé. On n’a jamais envie que ça s’arrête.

C'est un joueur qui a la tête sur les épaules, sait d'où il vient et n'oublie pas à la fois ses racines et les valeurs qu'on lui a enseigné. Dans le monde du rugby business, ça fait du bien de voir des joueurs comme lui, accessible hors du terrain et professionnel sur le terrain.

 

Article complet à retrouver dans le Midi Olympique du 23 août 2013

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Béziers Bayonne
Bourg en Bresse Soyaux-Angoulême
Aurillac Mont de Marsan
Vannes Montauban
Colomiers Nevers
Provence Rugby Massy
Biarritz Carcassonne
Brive 21 20 Oyonnax
Résultats Top 14