Reportage Olivier Caisso : le retour sur les terrains - 3/3
Publié le jeudi 17 décembre 2015 à 05:00

Après avoir remporté son plus gros combat, le plus dur restait à venir pour Olivier. L'envie de revenir sur les terrains et rejouer à nouveau est très forte et cela est l'objectif premier depuis le début. Mais le projet a mis du temps à se réaliser et surtout il a fallu quitter son amour pour en trouver un autre ailleurs. Un mal pour un bien. Mais le plus important reste quand même te revoir Olivier Caisso faire son métier comme avant.

img-accroche-retour-olivier-caisso-us-montauban 

Comme plusieurs joueurs et sportifs avant lui, Olivier Caisso a vu sa carrière mise entre parenthèses pendant de longs mois. Mais après une grosse bataille, le 2e ligne est de retour et veut reprendre sa place dans le groupe briviste. Mais si initialement il voulait être de retour pour le début de la préparation, Olivier Caisso doit repousser son retour.

14 mois sans jouer, c'est très compliqué même si l'épreuve de la maladie m'a rendu plus fort. J'étais enfin content d'être de retour sur le terrain, les sensations étaient particulières. Mais j'ai dû me rendre compte rapidement que ça allait être plus dur que prévu et surtout un peu plus long que prévu

L'objectif est de pouvoir refouler les pelouses du Top 14 avant la fin de la saison (Olivier arrive en fin de contrat au mois de juin) mais avant ça, le 2e ligne passe par la case Espoirs pour retrouver des sensations et du temps de jeu. Il va y disputer 5 rencontres. Malheureusement, son aventure briviste est en train de s'arrêter là. Entre un problème sur le règlement de la Challenge Cup et un changement de discours de la part du staff, Olivier prend un coup derrière la tête

J'espérais rejouer en Challenge avant de revenir en Top 14. Malheureusement, cela n'a pas été possible. Je me suis senti lésé sur le coup. Sans cette compétition, il m'étais alors difficile de revenir en Top 14. Pendant les moments difficiles, je m'accrochais à cette idée de refouler un jour la pelouse du Stadium. On me bouchait la sortie, ce n'était pas juste. Puis la déception laissa la place à la colère, à la déception. Le staff change son discours vis à vis de moi. J'ai été déçu par l'attitude, les valeurs humaines de certaines personnes du club. Je voulais juste avoir ma chance. Sachant que j'étais en fin de contrat à la fin de la saison, je voulais avoir l'opportunité de rester au CAB un an de plus. Il serait arrivé ce qui serait arrivé mais au moins, j'aurais prouvé à tous et à moi-même mon véritable niveau

img-accroche-resultats-equipes-association-10-12

Olivier ne va pas pouvoir revêtir que le maillot des Espoirs du CAB

Passé cette déception de quitter dans les mois à venir le club avec lequel il a tout connu, Olivier Caisso repart au travail. Et cela paie. Montauban, bien calé au milieu de la Pro D2, prépare la prochaine saison et se renseigne auprès d'un deuxième ligne d'expérience, bien aguerri aux joutes de la Pro D2. La rencontre avec Xavier Péméjat, l'entraineur montalbanais, se passe très bien et les deux parties se lient avec un contrat portant sur deux ans.

A Montauban, je retrouve les valeurs que j'ai connu par exemple à Auch et à Colomiers. J'espère vivre une belle expérience et une aventure à la fois humaine et sportive. J'ai hâte de jouer à Sapiac, devant ses supporters verts et noirs. Cela fait du bien de se sentir désiré par un club, qui ne s'est pas fixé sur ma maladie. Et en plus, je rejoins ce club en compagnie de Simon. On se tiendra compagnie ensemble !

Même si la page est tournée avec le CAB, il reste au contact du groupe durant cette fin de saison stressante. Il se prépare physiquement en vu de la saison prochaine mais serait prendre en rendre service une dernière fois pour Brive au cas où. En observateur avisé, il souhaite le maintien en Top 14 pour les joueurs et les supporters, toujours présents dans les bons comme dans les mauvais moments. Son souhait va être entendu lors de la dernière journée avec une victoire bonifiée contre le Stade Français. Brive reste en Top 14. Olivier peut donc partir tranquillement en Pro D2 et Montauban.

img-contenu-portrait-olivier-caisso-troisieme-partie-2

Olivier Caisso et Simon Pinet : deux anciens brivistes désormais sous de nouvelles couleurs

Sa nouvelle vie à Montauban n'a pas été facile. Une infection au pied le met sur la touche pendant un mois mais loin de son meilleur niveau, le 28 août, le néo-montalbanais foule à nouveau les pelouses professionnelles contre Biarritz. Presque deux ans d'attente.

J'ai vécu l'arrivée à Montauban comme un nouveau souffle. Mon casier ne respire pas tous les traitements que j'ai pu avoir et toutes les gouttes de sueur dues à la fatigue. J'ai été très bien accueilli par les autres joueurs où leur simplicité et leur convivialité m'ont marqué. Je suis aujourd'hui très bien intégré dans cette équipe et je les remercie de m'avoir ouvert les portes de leur vestiaire de cette façon. Cet été a été compliqué niveau rugbystique due principalement à une infection que j'ai attrapé au pied suite à une plaie mal soignée. Résultat : 1 mois d'antibiotiques et beaucoup de fatigue ce qui ne m'a pas permis d'être prêt d'entrée de jeu. Malgré cela, j'ai la chance de rentrer pour les 30 dernières minutes du 1er match de la saison à Sapiac. Quel ferveur et quelle ambiance ! Pas de doute, ce club me correspond. Ma performance est loin de mes espérances mais sur ce 1er match l'essentiel est ailleurs : Je suis enfin redevenu joueur de rugby. Depuis ce jour je me suis délesté d'un lourd poids et je peux travailler sereinement pour retrouver mon meilleur niveau. Je n'y suis pas encore mais chaque jour qui passe me rapproche de ce niveau. Bref tous les feux sont désormais au vert !!!

Il n'avait pas prévu d'être rugbyman et puis finalement il a fait. Sa carrière aurait pu s'arrêter un jour de septembre 2014. Mais le guerrier est toujours là et entend bien prouver que sa place n'est pas usurpé

Ce retour sur les terrains, je le vois comme une chance par rapport à mon histoire récente. Cela montre que je ne me suis pas battu pour rien. Le fait de partir de Brive me fait tourner la page de la maladie et d'être à nouveau considéré comme Olivier Caisso le joueur. Malgré tout, Brive garde une place particulière dans ma vie et mon cœur. Je n'oublie pas le mauvais comme l'attitude de certains dirigeants vis à vis de moi mais je préfère cependant retenir le meilleur comme les liens que j'ai tissé avec les supporters qui eux ne m'ont jamais abandonné. Je ne peux oublier toutes les marques d'affection que j'ai reçu pendant ces longs mois de lutte. Certains ne sont plus de simples supporters du CAB, ils sont devenus des amis, des membres de ma famille

La famille, l'amitié, le don de soi : voilà de quoi est fait Olivier Caisso, un 2e ligne de devoir qui s'est battu pour avoir ce qu'il a aujourd'hui et qui n'a pas fini d'user ses crampons sur les terrains de France. 

img-contenu-portrait-olivier-caisso-troisieme-partie-1

Parti de Brive, Olivier Caisso s’épanouit du côté de Montauban

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Olivier CAISSO
Deuxième ligne
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 4
La Rochelle 28 13 Toulouse
Lyon 59 3 Brive
Bayonne 27 17 Castres
Clermont Ferrand 28 37 Pau
Bordeaux 52 3 Stade Français Paris
Agen 29 10 Montpellier
Toulon 32 29 Racing 92
Résultats Top 14