Interview d'Henry Broncan
Publié le jeudi 18 avril 2013 à 14:30

microAvant la rencontre opposant Albi au CAB ce week-end, La Montagne a rencontré un entraineur mythique du rugby français, Henry Broncan, entraineur d'Albi depuis 2010. Le sorcier gersois revient sur la fin de saison difficile de son équipe, le prochain match contre Brive et les chances du CAB de remonter en Top 14.

A quoi attribuez vous cette fin de saison difficile pour votre équipe ?

A la fatigue et aux blessures qui s'accumulent dans l'équipe. Contre Narbonne et Aix, les défaites sont logiques compte tenu de ces facteurs là. Nous avons qu'un groupe de 26 pros et pour terminer la saison, nous devons faire appel à des jeunes. A Aix, deux piliers Reichel (1ere année), un talonneur Espoir et deux 3e ligne aile Espoir (1ere année) étaient présents dans le groupe. Je ne suis pas fier de les avoir lancés contre une équipe qui joue le maintien. C'était un peu les envoyer à l'abattoir et c'est ce qui s'est passé. Si j'avais pu faire jouer les cadres, je l'aurais fait.

Qu'attendez vous des derniers matchs ?

Je ne voudrais pas fausser le championnat. On est directement impliqué dans la lutte en haut et en bas du tableau (Ndlr : réception de Brive, déplacement à Dax et réception de La Rochelle). On doit donner le maximum même en étant diminué. On n'a pas le droit de lâcher les matchs.

Les forces de Brive

Brive est bien en ce moment et son effectif est quasiment au complet même si j'ai vu que son pilier géorgien, Khinchagishvili, avait des soucis. De plus, des jeunes sont en train d'arriver comme Lavergne, Delage et d'autres. Brive a fait un très bon travail de recrutement à l'époque de Van der Linden que je voyais à tous les matchs de sélection. A Brive, il y a des vieux et des jeunes. En plus, j'ai vu que le public revenait au stade. Je suis allé suffisamment au Stadium pour savoir que c'est un public difficile : non seulement il faut gagner mais en plus, il faut marquer beaucoup d'essais. L'équipe est portée par la vague de la réussite.

Les joueurs clés

En 3e ligne, il y a Hauman qui était très bon à Aurillac mais qui a pris une autre dimension à Brive. Et les deux 3e lignes ailes (Luafutu et Waqaniburotou) : il faut avoir les épaules pour les stopper et si on les laisse avancer, on ne va pas s'amuser.

Qu'avez vous pensez du match contre Oyonnax ?

On a vu un très beau match de rugby, très dur et physique. J'ai préféré ça au Pau - La Rochelle. Mais je suis de la vieille école. Par contre là, on a vu des pénalités réussies, des mauls, de la mêlée et malgré cela une volonté d'écarter le ballon.Les brivistes ont bien joué tactiquement en ayant l'audace de prendre cette mêlée et cette pénaltouche  . Le CAB a un potentiel vraiment intéressant. On sent qu'il y a de bons trois-quarts, mais il y a d'abord de bons avants. Ce week-end, j'ai vu que les gens étaient très heureux.

Votre favori pour rejoindre Oyonnax en Top 14 ?

Pour moi, sincèrement, les brivistes sont les favoris pour la deuxième montée.Je ne dis pas ça parce qu'on les reçoit ce week-end. Je le disais déjà il y a un mois. C'est l'équipe la plus complète et la plus âpre des prétendants. Les rochelais possèdent une bonne équipe, un très bel effectif, mais ils sont moins coriaces, moins rustiques.

 

La Montagne du 18 avril 2013

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14