Top 14 Brive - Racing 92 : le CAB reprend quelques couleurs avec cette victoire (33-27)
Publié le dimanche 8 mai 2016 à 04:00

Les deux équipes ont des choses à prouver. Brive doit se faire pardonner son cuisant échec à Agen la semaine dernière et le Racing doit faire honneur à son maillot même si on est loin de l'équipe type qui est préservé pour la finale de la Champions Cup. La météo est parfaite pour disputer un beau match de rugby. Aux 46 acteurs de le montrer désormais sur le terrain.

Lucas Pointud et Arnaud Méla saluent Benjamin Dambielle mais ce sont les joueurs du CA Brive qui vont débuter le tour d'honneur pour fêter la victoire face au Racing 92

Le soleil est au rendez vous pour cette 23e journée. Brive va tenter de se relever et effectue 7 changements par rapport à la terrible défaite à Agen. En préparation de sa finale européenne, le Racing laisse tous ses cadres au repos et compte sur sa jeune garde.

Première période : une avalanche d'essais

Par ce magnifique beau temps, cela sent du jeu à gogo. Mais c'est bien un premier point de friction qui chauffe l'assistance. Snyman et Kruger s'expliquent sur le bord de la touche. Après appel de la vidéo, Mr Trainini sort le carton jaune pour le briviste (5'). Étant donné que c'est son 3e de la saison, il manquera la réception de Grenoble dans deux semaines. Brive ne pouvait pas plus mal commencer cette rencontre mais il réagit bien et utilise le vent pour s'installer dans le camp du Racing. Même en infériorité numérique, la mêlée corrézienne récupère une première pénalité. Germain réussit son premier coup de pied de l'après-midi (3-0, 10'). Certes ce n'est pas l'équipe type mais le Racing veut montrer qu'il ne vient pas en Corrèze pour faire du tourisme. Sur sa première incursion dans le camp adverse, le Racing se montre très dangereux en multipliant les passes. Brive est pénalisé à quelques mètres de son en-but. Pénaltouche pour les parisiens qui sont stoppés sur leur tentative de maul. Le jeu se développe vers le centre du terrain, sous les poteaux. Après plusieurs charges au ras, c'est Camille Chat qui trouve un trou de souris (bon d'accord elle est facile !) pour inscrire le premier essai de la rencontre (3-7, 15'). De retour à 15, Brive revient dans les 22 mètres adverses et pousse à la faute les visiteurs. Se sentant fort en mêlée, le CAB opte pour la mêlée. Les avants font l'effort, récupère un avantage qui est joué au large. Le ballon passe de main en main pour terminer en coin à Namy qui aplatit ce très bel essai (10-7, 21').

Magnifique attaque en première main du CAB qui n'aura pas le temps de l'apprécier. Filippo progresse dans la défense briviste non loin des 22 mètres. Le 2e ligne sert Andreu qui réalise un slalom géant entre des "plots" noirs et blancs pour inscrire le 2e essai de son équipe (10-14, 22').

Réponse immédiate avec une faute sur le renvoi que ne gâche pas Germain (13-14, 25'). Ce moment de folie n'est pas terminé. Le Racing profite d'un ballon de récupération pour porter le danger. Talès joue au pied dans le dos de Galala. Andreu prend de vitesse l'ailier briviste et s'en va planter un doublé (13-21, 28').

L'ailier du Racing 92 Marc Andreu a été intenable et la défense du CA Brive a connu de grosses difficultés face à lui

Marc Andreu en fait voir de toutes les couleurs à la défense briviste

Brive ne s'attendait vraiment pas à ça et à ce moment là, le public se pose la question de savoir si la leçon agenaise a servi à quelque chose. Le CAB n'est pas loin du KO mais va réagir par l'intermédiaire de ses avants. La mêlée prend le dessus et obtient une pénalité jouée en touche. Les "gros" poussent à nouveau à la faute des parisiens proches du carton. Sur une nouvelle faute, Snyman joue rapidement et surprend la défense adverse. Le 2e ligne déploie son bras et inscrit le 2e essai de Brive (20-21, 35').

Le Racing souffre en cette fin de période et voit son indiscipline sanctionnée. Gomes Sa écope d'un jaune (39'). A plus de 50 mètres mais avec le vent dans le dos, Gaëtan Germain fait parler à la fois sa puissance et sa précision pour faire passer son équipe devant au score à la mi-temps (23-21, 39').

 

Deuxième période : le Racing ne lâche pas et met la pression

C'est désormais le Racing qui joue avec le vent en sa faveur mais la domination de Brive en mêlée se poursuit. Le CAB investit le camp parisien et tente de faire la différence par du jeu en mouvement. Une pénalité est cependant obtenue. Les avants prennent le relais et font parler leur puissance. Sisa Koyamaibole ne peut être arrêté si près de la ligne et va inscrire le 3e essai de son équipe (30-21, 51').

C'est le plus gros écart du match et peut-être que Brive a fait le plus dur. Juste après cet essai, le staff corrézien décide d'apporter de la fraicheur à son équipe avec pas moins de 6 changements ! (53'). Des changements pas forcément payants car Iribaren prend un carton pour un plaquage dangereux sur Vulivuli. Dambielle ajoute 3 points de plus (30-24, 55'). Les changements n'affectent en aucune façon la performance de la mêlée briviste avec une nouvelle pénalité. Germain éloigne à nouveau le Racing (33-24, 59'). Mais Brive est indiscipliné, voir même nerveux. Galala est pénalisé pour un plaquage à l'épaule mais Dambielle manque la cible (63'). Puis c'est Ugalde qui écope d'un carton jaune pour un coup de poing et à nouveau Dambielle ne transforme pas (65').

Au bord des crampes, le 3e ligne centre du CA Brive Sisa Koyamaibole cède sa place à son coéquipier Poutasi Luafutu lors de la seconde période entre le CAB et le Racing 92

Auteur d'un essai et d'un très bon match, Sisa Koyamaibole a bien mérité son ovation

Le Racing a sûrement laissé passer sa chance mais le match n'est pas encore terminé. Brive défend dans son camp et agit en contre. Sur un ballon de récupération, Germain s'échappe et remonte jusqu'aux 30 mètres adverses mais son soutien commet un en-avant. Le Racing en profite pour lancer le contre mais là aussi en-avant sur les 22 brivistes. L'action a fait aux jambes de tout le monde, on a besoin de souffler un peu sous cette première chaleur de la saison. Le Racing ne baisse pas les bras et prend le dessus pour une fois en mêlée. Dambielle réussit enfin son coup de pied après 2 échecs (33-27, 71'). Déjà à 14, le CAB va évoluer quelques minutes à 13 suite à la blessure de Hauman qui ne peut pas être remplacé. Parti se faire soigner un saignement, Petre prendra la place du sud-africain en 3e ligne aile, le poste formateur de l'ancien agenais. Le Racing pousse pour tenter de l'emporter mais une nouvelle bagarre éclate sur le bord du terrain, entre Ugalde et Dubarry. C'est finalement l'ancien briviste qui écope d'un carton jaune (77'). Le Racing voit alors sa dernière chance de victoire s'envoler. Brive contrôle la fin de match. A la suite d'une très belle attaque, Namy est poussé en touche à l'entrée des 22 mètres parisiens. La partie s'achève sur une dernière pénalité obtenue par la mêlée briviste. Comme un symbole. Germain tape en touche pour valider la victoire de Brive face au Racing.

 

Fiche technique

 

Brive: 3 essais Namy (21'), Snyman (35') et Koyamaibole (51') ; 4 pénalités (10', 25', 39' et 59') et 3 transformations Germain ; 3 cartons jaunes : Snyman (5'), Iribaren (55') et Ugalde (64')

1 Asieshvili (53' Pointud) - 2 Ribes (53' Acquier) - 3 Buys (53" Jourdain) - 4 Snyman - 5 Méla (Cap) (53' Waqaniburotu) - 6 Hauman (76' Petre) - 7 Hirèche - 8 Koyamaibole (66' Luafutu) - 9 Péjoine (53" Iribaren) - 10 Bezy (53' Laranjeira) - 11 Namy - 12 Petre (70' Masilevu) - 13 Mignardi - 14 Galala - 15 Germain

 

Racing 92 : 3 essais Chat (15') et Andreu (22', 28') ; 2 pénalités (55', 71') et 3 transformations Dambielle ; 2 cartons jaunes : Gomes Sa (39') et Dubarry (77')

1 Brugnaut (61' Vartanov) - 2 Chat (53' Lacombe) - 3 Gomes Sa (60' Maiau) - 4 Kruger - 5 Filipo (73' Palu) - 6 Barba (Cap) (75' Dubarry) - 7 Voisin - 8 Dubarry (69' Godener) - 9 Philips (69' Chauveau) - 10 Talès (76' Javaux) - 11 Andreu - 12 Vulivuli - 13 Dussartre (76' Lasmarrigues) - 14 Robinson - 15 Dambielle

 

En bref

On avait quitté un patient malade à Agen. Tout est loin d'être parfait et on va dire que le patient est convalescent. Face à une équipe complètement remaniée du Racing, Brive s'est appuyé sur la force de ses avants pour valider sa victoire. Mais la défense a de nouveau flanché avec 3 essais encaissés. Les deux équipes ont fait parler leur indiscipline avec un total de 5 cartons jaunes et beaucoup de pénalités concédées. Les premières chaleurs ne sont pas évidentes à gérer pour le corps et certains ont souffert de ça (Koyamaibole par exemple). Tout est loin d'être parfait mais par rapport à la semaine dernière, ça va un peu mieux du côté de Brive. Le patient est en phase de reprise !

 

Le talonneur du CA Brive se fait soigner au début du match entre le CAB et le Racing 92  6 changements d'un coup d'un seul pour le CA Brive durant la rencontre face au Racing 92 avec les sorties simultannées de Karlen Asieshvili, Guillaume Ribes, Kevin Buys, Arnaud Méla, Jean-Baptiste Péjoine et Nicolas Bezy

Retrouvez toutes les photos de la rencontre entre Brive et le Racing dans notre album photos

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14