Top 14 Brive : une victoire à la Pyrrhus pour le CAB dans le derby
Publié le samedi 29 mars 2014 à 11:45

compoEntouré en rouge depuis la publication du calendrier, ce match entre Brive et Clermont était attendu par tout un peuple désireux de renouer avec la lumière du Top 14. Au match aller, les brivistes ont fait tremblé les clermontois comme rarement mais l'ASM était resté maître dans sa forteresse. Dans un stade chauffé à blanc et plein depuis des semaines, la deuxième manche du derby du Massif Central pouvait démarrer. Qui est devenu le maître de la région ? Réponse dans ce résumé.

Les joueurs du CA Brive peuvent fêter avec leurs supporters leur victoire contre Clemont ainsi que leur maintien en Top 14

 

Même si de nos jours, le derby compte beaucoup pour les supporters et moins pour les joueurs, ces derniers sentent l'ambiance particulière qui entoure cette partie. A une semaine de recevoir Leicester, l'ASM ne fait pas l'impasse sur ce match et envoie la grosse équipe (malgré les absences de Sivivatu, Bonnaire, Cudmore ...). Privé de Waqaniburotu, le CAB aligne également son "quasi" équipe-type. Une victoire et c'est le maintien assuré pour Brive. Tout le monde a trouvé sa place (bon gré malgré), c'est parti pour LE match.

Première période : Le CAB vole au dessus de l'ASM mais il laisse des plumes

Pas de round d'observation dans cette partie, chaque équipe tente de s'installer dans la moitié de terrain adverse pour lancer ses attaques mais Clermont va vite se retrouver sous pression, pris à la gorge par des brivistes affamés. Sur une touche clermontoise, l'alignement briviste chipe la munition et on envoie la cavalerie derrière aux abords des 22 mètres mais l'attaque briviste va connaître un premier coup dur. Hines plaque haut Swanepoel qui se tord le genou et doit céder sa place. Le derby n'a pas duré longtemps pour Riaan qui cède sa place à Thomas Laranjeira (4'). Pendant ce temps-là, Hines écope d'un carton jaune et Germain en profite pour ouvrir le score (3-0, 4'). En supériorité numérique, les brivistes ne ferment pas le jeu et tentent d'accentuer leur avance au score. Et ils vont y arriver. Tout part d'une touche bien déviée par Méla pour Péjoine qui lance une attaque parfaite en première main. Les passes sont dans le tempo et les courses tranchantes. Mignardi sert Ma'ilei qui réalise une passe après-contact somptueuse pour Radikedike qui n'a plus qu'à aller aplatir en coin. L'essai sera validé à la vidéo. Germain transforme et le stade explose (10-0, 9').

L'ailier du CA Brive, Malakaï Radikedike, inscrit le premier du match entre Brive et Clermont

Malakaï Radikedike inscrit le premier essai du match mais se blesse sur cette action

Brive ne relâche pas son étreinte et pousse une nouvelle fois les clermontois à la faute. Malheureusement, dans une position délicate (45 mètres en coin), le buteur briviste ne trouve pas la direction des poteaux. Avec le retour d'Hines, l'ASM va en profiter pour accélérer le jeu et s'installer enfin dans le camp briviste. A la suite d'une belle attaque dans les 22 brivistes, Clermont récupère une pénalité qui ne pose aucun problème à Parra qui remet l'ASM dans la partie (10-3, 15'). Sur l'action, Ribes est sonné et doit être remplacé par Da Ros temporairement mais il en faut plus au guerrier briviste pour abandonner le combat. La partie se joue dans un rythme de haut niveau et les brivistes ne s'en laissent pas compter et tiennent la dragée haute au leader du Top 14. Brive revient dans le camp clermontois et récupère une pénalité en mêlée. Germain fructifie l'offrande en points et le CAB se donne de l'air (13-3, 25'). Mais deuxième coup dur pour l'attaque briviste avec la sortie sur blessure de Radikedike (cuisse) remplacé par Mafi. Les contacts sont toujours plus intenses et la nervosité commence à gagner les deux camps. Attention à ne pas revivre le match à Castres. Mais Clermont n'est pas dans son match et commet trop d'imprécisions pour pouvoir actuellement espérer quelque chose. Germain, 35 mètres à droite, ne trouve pas la cible (35') et c'est l'ASM qui aura la dernière munition de la première période. Au lieu de prendre les 3 points et de revenir aux vestiaires sur le score de 6-13, les jaunards prennent la pénaltouche à une dizaine de mètres de l'en-but corrézien. La conquête est assurée mais pas le reste. Julien Le Dévédec trouve un trou de souris pour glisser son bras et arracher le ballon, Hauman part petit côté et sert Alfie Mafi. L'ailier australien réalise un festival le long de la ligne de touche et revoilà les brivistes dans les 22 auvergnats. Le ballon sort vite sur les extérieurs, Laranjeira sert Germain qui crochète le dernier défenseur pour aplatir le deuxième essai briviste (20-3, 39'). Le Stadium est en fusion au moment où les clermontois sont sonnés par cette action de grande classe de Mafi.

Score à la pause : 20-3 pour Brive. Première mi-temps disputée sur un très gros rythme. Les deux équipes se rendent coup pour coup mais comme à son habitude à domicile, le CAB prend à la gorge son adversaire. Clermont n'est pas dans son match, commettant de nombreuses fautes. Avec deux essais de grande classe, les brivistes sont efficaces mais ont laissé des plumes dans la bataille (Swanepoel, Radikedike).

 

Seconde période : au courage et contre l'adversité, le CAB résiste au siège clermontois

Ce n'est pas le même visage que Clermont nous offre en cette deuxième mi-temps. L'ASM veut refaire son retard et tout de suite. Brive est pris à la gorge et acculé dans ses 22 mètres. Les fautes se multiplient, les mêlées se succèdent à 5 mètres sans pour autant qu'il y ait du jeu derrière. La guerre des tranchées est lancée et la forteresse briviste est sous le feu nourri des auvergnats. Et cela va faire du dégât. Coup sur coup, Mr Raynal inflige deux cartons jaunes à Shvelidze (46') et Barnard (48') et voici que la règle de la carence s'approche mais pas de suite. Afin d'éviter les mêlées simulées, l'ASM choisit bizarrement la touche, secteur faible ce soir pour Clermont. Et cela se confirme car Brive récupère la munition et se dégage sous l'acclamation d'un Stadium à la fois en apnée et en colère contre les décisions arbitrales. Mais la pression va revenir et le CAB va craquer. Devant jouer une mêlée, la carence s'applique et le CAB se retrouve à 12. L'attaque clermontoise se développe, Brive évolue même à 11 (Buys est à terre) et l'ASM trouve logiquement la faille par Nalaga qui remet son équipe dans les clous (20-10, 55'). Si on ressent la pression dans les tribunes, c'est une véritable cacophonie sur les bancs de touches pour faire rentrer les joueurs punis et pourtant il y a du monde en délégués mais apparemment personne ne sait comment marche la règle de la carence !

Les duels ont été âpres en mêlées entre le CA Brive et l'ASM Clermont

Quelqu'un peut nous expliquer comment ça marche la carence ? demandent Péjoine et Hirèche

Après ce gros temps faible, Brive retrouve son souffle et repart de l'avant. Suite à une faute de Chouly, Germain a l'occasion de redonner de l'air à son équipe mais le poteau en décide autrement. Fofana prend le rebond et perfore la montée briviste curieusement absente dans l'axe du terrain. Fofana et Parra mettent le feu mais se font reprendre par une défense héroïque briviste qui est au bord du précipice mais pour l'instant elle ne bascule pas dans le vide. Brive revient dans le camp clermontois et pousse les visiteurs à la faute. Hines n'est pas loin de son deuxième carton jaune sur cette action. Qu'importe, Germain, cette fois-ci, ne manque pas la cible et tout Brive peut respirer à nouveau (23-10, 65'). Il reste un quart d'heure à jouer et Clermont va à nouveau appuyer sur l'accélérateur mais Brive ne baisse pas les yeux et défend bec et ongle la moindre parcelle du terrain. Les clermontois abusent de pénaltouches qui pourraient leur coûter cher à leur de faire les comptes à la fin. Poussé par son public, le CAB se dégage comme il peut mais la pression revient sans cesse et elle fait des dégâts. Dans un ruck, Pat Barnard hurle de douleur. Son bras s'est retrouvé en porte-à-faux et le coude n'a pas supporté. Il y a bien un rucking mais pas sur le bras. Le jeu se déroule et on revient aux mêlées simulées. Brive évolue à 14. Les clermontois jouent vite la pénalité et on se retrouve sous les poteaux. Après plusieurs charges au ras, c'est finalement Chouly qui marque l'essai de l'espoir pour l'ASM (23-17, 74'). La pression est maximale et les corps sont meurtris. Mais au fond de son âme, de son cœur, de sa chair, le XV briviste (enfin XIV) va trouver la force pour arracher une dernière pénalité, celle de la gagne. A 40 mètres, Germain fait exploser tout un stade qui est au bord de la crise cardiaque (26-17, 77'). Mais il reste une dernière attaque. Da Ros se tord de douleur mais l'arbitre ne fait pas arrêter le jeu. Clermont en profite en jouant vite la pénalité. La défense briviste résiste bien comme elle peut mais à court d'hommes, elle ne peut empêcher Nalaga d’inscrire un doublé (26-24, 79'). Clermont peut réaliser le hold-up sous la bronca d'Amédée-Domenech, ulcéré par l'arbitrage de Mr Raynal. Clermont récupère le dernier renvoi et se lance dans une dernière attaque. L'ASM est dans le camp briviste mais commet un en-avant. Brive n'a plus qu'à négocier cette mêlée simulée ce que fait Koyamaibole en sortant en touche. Le Stadium peut respirer, le CAB remporte ce derby contre l'ASM et assure son maintien parmi l'élite du rugby français.



Score final : 26-24 pour Brive qui a vécu une deuxième période très difficile, même à l'agonie. Entre les exclusions temporaires, la règle de la carence, les blessures et le réveil clermontois, le CAB s'est arque-bouté en défense pour défendre le pécule amassé durant les premières 40 minutes. Les joueurs brivistes ont montré un coeur de guerrier rarement vu cette saison tandis que Clermont ne rassure pas forcément avant les quarts de finale de la H Cup. 

En bref

Heureusement que le maintien est assuré après cette victoire contre l'ASM. Beaucoup d'hommes sont tombés dans la bataille et les organismes auront bien besoin de plusieurs jours de soins pour se remettre en état afin de disputer les dernières échéances de la saison. En attendant d'en savoir plus sur la gravité des blessures des uns et des autres, fêtons dignement cette victoire dans le derby qui est à l'image de la saison : joueuse, combattante, guerrière, sans peur de l'adversaire. Nous avions annoncé qu'il fallait faire tomber une montagne et bien, c'est fait : la montagne est tombée, David a battu Goliath.

 



 Les joueurs du CA Brive, Thomas Laranjeira, Simon Pinet et Hugues Briatte, prennent leurs marques avant de commencer le match contre Clermont   A l'issue de la première période, le CA Brive rentre aux vestiaires avec une avance confortable au score (20-3)



Retrouvez les photos de la rencontre Brive - Clermont dans notre galerie photos

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14