Brive subit une rechute face à Pau, l'analyse du match
Publié le mardi 20 février 2018 à 06:00

Samedi, Brive a connu une grosse rechute face à Pau. Depuis plusieurs matchs, cela allait mieux et on pouvait penser que le plus dur était derrière nous. Mais le coup de bâton a fait mal à l'issue de la rencontre. Les mauvais aspects du début de saison étaient de retour. Attention à ne pas retomber dans les travers de la phase aller.

Une occasion en or manquée. Le programme de la journée était beau et intéressant pour Brive. Agen et Oyonnax recevaient Toulouse et Montpellier tandis que le Stade Français allait à Toulon. Avant même de commencer le match, le CAB savait que le RCT avait battu Paris et qu'en cas de victoire contre Pau, il gagnait une place au classement. Le scénario dans les 2 autres rencontres était parfait : Toulouse et Montpellier s'imposent à l'extérieur. Brive devait faire le boulot à domicile, enchainer une 6e victoire de suite à Amédée Domenech et confirmer le regain de forme depuis deux mois. Malheureusement, le maigre point de bonus défensif ne console en rien la déception de cette défaite contre la Section. Brive n'a pas creusé l'écart sur Agen et n'a pas dépassé le Stade Français. C'est une grosse occasion manquée surtout quand on regarde la suite du calendrier : à Toulouse, au Racing, contre Clermont, à Castres. Attention à ne pas regretter ces points perdus.

La conquête. Brive n'arrive plus à être dominateur dans le secteur de la conquête mais si un aspect arrive à tirer son épingle du jeu, cela n'a pas été le cas samedi car ni la touche ni la mêlée n'ont emmené une bouée de sauvetage à l'équipe. Depuis que Carl Hayman s'est mis au chevet de la mêlée paloise, elle est très performante. Elle a encore prouvé samedi et a fait souffrir le pack briviste pénalisé à plusieurs reprises. Il y a eu un léger mieux en seconde période mais le bilan reste dans l'ensemble négatif. Mais que dire de la touche. Brive est revenu en arrière, perdant plusieurs lancers. Les brivistes ont été gênés par l'alignement palois qui lui s'est montré impérial sur ses lancers. Dans ces conditions, avec une mêlée pas au mieux et une touche en difficulté, difficile d'avoir un jeu offensif de qualité et surtout les possessions pour tenir le ballon, fatiguer la défense adverse et provoquer des fautes (pénalités, plaquages manqués ...)

L'alignement palois n'a pas laissé de solutions pour celui de Brive

 

L'indiscipline. Pau n'a pas vraiment accéléré après la pause mais a mieux tenu le ballon. Privant de munitions son adversaire, la Section a réussi à pousser à la faute des brivistes qui, sentant le match leur échapper, ont petit à petit commencé à s'énerver jusqu'à perdre leurs nerfs à l'image de François Da Ros. Le geste du talonneur briviste est innaceptable mais est juste l'aboutissement d'une montée de sève des joueurs brivistes, s'énervant contre les décisions arbitrales, râlant et commetant des fautes plus qu'évitables. Dans son ensemble, Pau n'a pas fait un grand match mais a su rester calme, faire le dos rond dans ses temps faibles et surtout exploiter les nombreuses failles dans la carapace briviste.

La défense. Depuis quelques matchs, Brive avait retrouvé une défense. Avec ce socle, l'attaque avait retrouvé des ailes. Généralement, dans tous les sports, une bonne défense amène des résultats et une attaque performante. Contre Montpellier et Toulon, le CAB avait dressé la muraille devant son en-but pour repousser tous les assauts (ou presque). Malheureusement, l'ancienne version de la défense était de retour. En concédant 25 plaquages manqués, la défense affiche un pourcentage de 79% ce qui est un pourcentage moyen pour le haut niveau. La deuxième période a été compliquée dans ce secteur. Plusieurs attaques ont percé le rideau défensif. Sur le premier essai, Vivien Devisme et Gaëtan Germain manquent les plaquages. Mais beaucoup de joueurs ont eu du déchet dans ce domaine et la défense est une oeuvre collective. Dès dimanche, il faudra retrouver la bonne recette pour bien défendre. On défend bien et après on attaque bien.

La composition. Dès l'officialisation de la composition, cette dernière avait fait jaser chez les supporters. Après coup, avec le résultat, elle fait encore plus parler. Les absents étaient peu nombreux (2 blessés, 2 sélectionnés, 1 absence non sportive) donc le staff avait le choix dans la sélection des joueurs. Si des options étaient évoquées (une charnière Cazenave - Ugalde, Laranjeira en 15 ...), deux absences étaient souvent citées : l'absence d'un 2e ligne sur le banc et Dominiko Waqaniburotu. En début de saison, le staff a souvent choisi de faire monter des 3e lignes pour couvrir un poste de 2e ligne mais désormais tout le monde est de retour alors pourquoi ne pas choisir entre Ledevedec, Lagrange ou Uys pour être le 2e ligne remplaçant ? Après ses grosses performances contre lors des dernières rencontres, Waqaniburotu aurait pu être un bel atout surtout avec la blessure précoce de Poutasi Luafutu. La puissance du fidjien aurait surement aidé dans la bataille au sol à mener face à l'excellente 3e ligne paloise. Parfois, avoir trop de choix fait faire des erreurs. Après coup, la composition n'était peut être pas idéale pour renverser Pau.

 

En conclusion

Après une trêve de deux semaines, ce match de reprise devait permettre de frapper un coup dans la course au maintien en profitant de mauvais résultats éventuels de ses adversaires directs. Malheureusement, le scénario a été bien différent et le suspense dans le bas du classement reste entier. Brive menait à la mi-temps mais n'a pas su enclencher le seconde au retour des vestiaires, subissant le jeu palois. Mais surtout, le CAB est retombé dans ses travers du début de saison. Brive s'est tiré une balle dans le pied avec ce match manqué. Cette rechute vient à un très mauvais moment, dans un calendrier bien compliqué dans le mois qui vient. Tout le monde attend une réaction rapidement, pourquoi pas dès Toulouse dimanche ?

 

Photos : Breniges FM

 

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14