Top 14 : Avant match Aviron Bayonnais - CA Brive
Publié le samedi 21 décembre 2019 à 06:00

Alors que 2019 touche à sa fin, une affiche va jouer sa troisième représentation durant cette année. Après deux affrontements en Pro D2, Bayonne et Brive se retrouvent en Top 14. Les deux promus n'ont pas manqué leur début de saison mais vont chercher à bien basculer sur la phase retour.

Les dynamiques se sont un peu inversées mais ce Bayonne - Brive promet d'être disputé. Comme la finale l'a été il y a quelques mois. Est ce que le CAB prendra-t-il sa revanche ou bien l'Aviron restera-t-il maitre sur ses terres ?

 

Bilan de la saison

Bayonne : 10e avec 21 points (5 victoires, 0 nul, 5 défaites)

Brive : 8e avec 22 points (5 victoires, 0 nul, 5 défaites)

 

Quand vous êtes promus et encore plus quand vous êtes champions, vous êtes en confiance, vous avez la baraka. Bayonne a attaqué le championnat le pied au plancher, sans se poser de questions, en saisissant toutes les opportunités. Et la première arrive rapidement sur le terrain du Racing 92. Auteur d'une grosse deuxième période, l'Aviron frappe très fort dès la première journée avec cette victoire à l'extérieur. Malheureusement, derrière, l'ASM vient doucher les espoirs bayonnais en s'imposant à Jean Dauger. Après une nouvelle défaite au Stade Français, Bayonne va profiter pleinement d'un calendrier plus favorable. Trois réceptions offrent trois victoires aux hommes de Yannick Bru même s'il a fallu s'arracher pour les obtenir. Mais là où on voit que Bayonne est très bien entré dans ce Top 14, c'est l'obtention d'une deuxième victoire à l'extérieur et pas n'importe où : à Agen. La première période fût de rêve et il a fallu contenir la réaction agenaise pour décrocher une nouvelle victoire. Après 4 victoires de rang, Bayonne occupe les premières places au classement. Après avoir mangé son pain blanc, l'Aviron mange désormais son pain noir. Si la défaite à Toulon n'a rien de honteux, la défaite à domicile face à Pau, dans des conditions dantesques, n'était pas vraiment prévue au programme. Toulouse ne fait pas dans la dentelle dans le choc des champions et voilà Bayonne qui rentre dans le rang en ce début d'hiver. Les basques vont devoir retrouver la bonne carburation pour ne pas rester enliser dans une saison qui semblait bien partie mais qui se complique désormais.

Tout comme Bayonne, Brive est un promu dans ce Top 14. Par contre, si lors de sa dernière remontée, le CAB avait su surfer sur une vague de confiance, cela n'a pas été le cas. Brive a rapidement été mis sous pression avec deux défaites inaugurales à l'extérieur pour commencer la saison. Heureusement, les brivistes ont su se retrousser les manches au moment de recevoir de grosses équipes à Amédée Domenech. Comme les planètes étaient bien alignées (pendant la coupe du monde), le CAB a accumulé les victoires à la maison pour remonter au classement. Car à l'extérieur, Brive souffre et n'a pas forcément existé du côté de La Rochelle et surtout de Lyon. Mais petit à petit, les brivistes prennent de la confiance et se disent que c'est possible de faire quelque chose à l'extérieur. Du côté de Castres, avant le début de la Challenge Cup, Brive ne fait pas l'impasse et joue son va-tout sur ce déplacement. La remontada est enclenchée après la pause et le CAB passe tout près d'un exploit sans une dernière pénalité dans le temps additionnel. Après l'exploit, la désillusion. Le Stade Français se réveille de sa torpeur et aurait dû gagner à Brive. Mais par miracle, c'est le CAB qui remporte ce duel du bas de tableau. Avec ces 4 points, les brivistes se replacent au classement et repassent juste devant Bayonne avant le duel entre les deux finalistes de la saison dernière en Pro D2. Brive est capable de tout à l'extérieur mais on ne sait jamais quel visage on aura.

 

Les hommes forts

Bayonne n'est pas au mieux de sa forme et va surtout devoir composer dans son pack compte tenu des nombreux absents. Torsten Van Jaarsveld a été une révélation la saison dernière et sa tonicité a marqué les esprits. Pieter Jan Van Lill est un 2e ligne de devoir, à la sauce sud-africaine. Jean Monribot est revenu au pays et amène son expérience en 3e ligne qui verra Sione Tau dépanner en numéro 8. Peyo Muscarditz et Saofai Alofa Alofa ne vont pas hésiter à mettre le feu dans la défense briviste si l'occasion se présente.

Après de bonnes prestations en Challenge Cup, Luka Japaridze va débuter en Top 14. En l'absence de Mitch Lees, gros travailleur de l'ombre, Jan Uys devra remplacer son compatriote australien dans ces tâches obscures. So'otala Fa'aso'o doit permettre de mettre son équipe dans l'avancée mais Brive devra trouver des solutions pour éviter des tactiques trop lisibles autour de son numéro 8. Dans un contexte difficile, la discipline sera la clé et si la précision au pied de Thomas Laranjeira sera essentielle, il ne faudra pas se mettre à la faute à Brive et notamment Seva Galala, 2 cartons jaunes reçus en Challenge Cup. Le public bayonnais le sait et n'hésitera pas à mettre la pression sur le corps arbitral.

 

Bilan et confrontations

Bayonne (à domicile) : DVVVD

Clermont (30-34), Castres (27-17), La Rochelle (23-22), Montpellier (28-24), Pau (3-9)

 

Brive (à l'extérieur) : DDDDD

Pau (33-14), Agen (16-10), Lyon (59-3), La Rochelle (41-17), Castres (28-26)

 

Entre deux équipes au bilan presque similaire (un point d'écart mais même bilan de 5 victoires pour 5 défaites), on peut estimer que ce duel entre Bayonne et Brive va être serré.

A domicile, Bayonne n'est pas impérial et a déjà laissé échapper 2 succès qui viennent gommer les 2 succès à l'extérieur en début de saison. Malgré tout, les bayonnais montrent une grosse force de caractère en renversant des situations parfois mal embarquées. Pour Brive, il est compliqué de s'extorter à l'extérieur. Les matchs sont difficiles et le contenu manque de beaucoup de choses. A Castres, c'est passé tout, tout près. Est ce que ce sera la bonne ce samedi ?

Entre Biarritz et Bayonne, le Pays Basque est un enfer pour Brive qui ne décroche jamais une victoire ! Au mieux, un bonus défensif. La saison dernière en Pro D2, Brive s'était incliné 30 à 17 en craquant après l'heure de jeu. Mais la finale reste marquée dans les esprits des deux équipes.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Bayonne - CA Brive (coup d'envoi à 15h35, arbitre : Mr Cédric Marchat)

 

Pour Bayonne : 1 Afatia - 2 Van Jaarsveld - 3 Johnston - 4 Van Lill - 5 Ducat - 6 Monribot (Cap) - 7 Héguy - 8 Tau - 9 Ruru - 10 Barthélémy - 11 Camara - 12 Muscarditz - 13 Alofa Alofa - 14 Duhau - 15 Tisseron

Remplaçants : 16 Lamothe - 17 Boniface - 18 Maka - 19 Duputs - 20 Rouet - 21 Fajardo - 22 Luc - 23 Mousset

Absents : Luamanu et Taofifenua (suspension), Battut (biceps), Gorin (genou), Jaulhac (genou), Delonca et Galarza (oreillons)

 

Pour le CA Brive : 1 Asieshvili - 2 Acquier - 3 Japaridze - 4 Marais - 5 Uys - 6 Voisin - 7 Hirèche (Cap) - 8 Fa'aso'o - 9 Lobzhanidze - 10 Olding - 11 Romanet - 12 Dunbar - 13 Lee - 14 Galala - 15 Laranjeira

Remplaçants : 16 Karkadze - 17 Thomas - 18 Lebas - 19 Kamikamica - 20 Giorgadze - 21 Blanc - 22 Jurand - 23 Johnston

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Image : Aviron Bayonnais

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 13
2 Lyon 10
3 Brive 10
4 Castres 10
 
13 Toulon 2
14 Stade Français Paris 0
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 3
Brive 30 13 Pau
Castres 23 23 Bordeaux
Lyon 47 3 Perpignan
Biarritz 28 19 Racing 92
Montpellier 15 17 Toulouse
Clermont Ferrand 23 22 La Rochelle
Toulon 38 5 Stade Français Paris
Résultats Top 14